fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

Un premier pas vers la compréhension du recours au travail détaché

Le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) a mené avec l’EN3S, en partenariat avec plusieurs organismes tels que le Cleiss, une étude qui vise à analyser les logiques de recours au travail détaché.

Publié

le

Un premier pas vers la compréhension du recours au travail détaché

Cette enquête a été conduite en 2020 et 2021 auprès d’entreprises identifiées comme ayant potentiellement recours à des travailleurs détachés dans les secteurs de la construction et de la métallurgie.

Ce travail s’appuie sur des hypothèses de recours au détachement telles que la non-substituabilité aux autres formes d’emploi, la baisse des coûts du travail, la réponse à une pénurie de main-d’œuvre ou la méconnaissance de la réglementation, des sanctions et du risque. Elles ont été ensuite confrontées aux déclarations des 36 entreprises interrogées.

«Il apparaît que la tension sur la main-d’œuvre qualifiée et/ou d’expérience et la non-substitution possible du travail détaché à d’autres formes d’emploi sont les premiers facteurs de recours au détachement international», a conclu l’EN3S (École nationale supérieure de Sécurité sociale) sur son site internet.

Consulter le rapport ici.

> Lien utile

https://www.cleiss.fr/actu/2022/2203-etude-detachement-entrant.html

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR