fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Les secteurs qui recrutent au Québec : comptabilité et expertise comptable

Indispensables au bon fonctionnement des entreprises, les comptables, et particulièrement les experts-comptables, sont très recherchés. Spécificité québécoise, leur cursus les amène à développer des compétences dans une multitude de domaines : gestion et certification financière bien sûr, mais aussi stratégie ou encore marketing. De quoi occuper des postes attractifs avec d’intéressantes possibilités de formation continue pour les comptables qui souhaitent progresser dans leur carrière.

Publié

le

Les secteurs qui recrutent au Québec Comptabilité et expertise comptable

Elle est plutôt surannée, l’image du comptable affecté à des tâches un peu obscures, sans imagination ni autre horizon que son bilan de fin d’année. Les nouvelles technologies ont permis de rationaliser les fonctions les plus rébarbatives, remisant au placard les cahiers comptables et autres liasses fiscales pour restituer du temps à des approches plus analytiques et plus larges dans lesquelles les experts-comptables excellent. La digitalisation du métier a produit ses effets partout, et le Québec est à la pointe de ces mutations. Pour autant, le déclin démographique de la Belle Province impacte aussi cette activité, et les compétences venues d’ailleurs sont les bienvenues, particulièrement si elles sont francophones. 

Le sésame du CPA

Ce sigle désigne la profession de comptable professionnel agréé. En 2012, les trois ordres comptables québécois ont fusionné pour devenir l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec (https://cpaquebec.ca). Celui-ci rassemble aujourd’hui quelque 41.000 membres. Ces professionnels aguerris – équivalent locaux des experts-comptables – possèdent de solides compétences en comptabilité et en gestion analytique, ce qui leur permet de travailler dans une grande diversité d’environnements professionnels :  pratique comptable en cabinet, comptabilité publique, certification, management et comptabilité d’entreprise, comptabilité juridique, technologies de l’information, enseignement, etc.

Environ 25% des comptables professionnels agréés évoluent dans des cabinets de services professionnels, les 75% restant exercent dans une entreprise ou dans le secteur public.

La pratique en cabinet a donc aujourd’hui moins de succès chez ces CPA qui, en 2021, ont reçu l’autorisation au Québec d’agir à titre de médiateurs dans les petites créances en matière fiscale. Le ministère de la Justice les a également autorisés à agir à titre de médiateurs dans tout litige comportant des enjeux financiers ou concernant une transaction commerciale.

Des facilités d’accès pour les experts-comptables français

Pour les ressortissants français titulaires d’un diplôme d’expertise comptable, l’Arrangement de reconnaissance mutuelle entre le Québec et la France de reconnaissance mutuelle existe depuis cette même année 2012. Cette disposition vise à favoriser la mobilité de la main-d’œuvre entre l’ordre des experts-comptables de France et l’ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec.

Toutes les personnes pouvant se prévaloir d’un diplôme d’expertise comptable peuvent ainsi solliciter une demande d’équivalence auprès de l’ordre du CPA et, le cas échéant, suivre des formations complémentaires si besoin. Il convient de relever que cet accord fonctionne bien entendu dans les deux sens : autrement dit, un retour en France après une expérience québécoise sera tout autant valorisé et constituera forcément un nouvel atout. En effet, les professionnels hautement qualifiés dans les domaines de la comptabilité, des affaires et de la finance seront toujours très sollicités, d’un côté ou l’autre de l’Atlantique.

Au Québec, la profession est particulièrement attractive, avec un taux de placement de 100% et des rémunérations au-dessus de la moyenne. En conséquence il n’est guère étonnant que l’Ordre des CPA soit dans le tiercé de tête des ordres professionnels qui reçoivent le plus de demandes d’équivalence de formation émanant de ressortissants étrangers.

Des perspectives de progression également pour les comptables

Les comptables diplômés en France – ainsi que les candidats qui peuvent se prévaloir de compétences connexes – peuvent solliciter des équivalences en fonction de leurs acquis. Cette démarche se fait sur le site de l’Ordre des CPA leur dossier sera examiné afin de relever des éléments comparatifs de formation. L’objectif de cette étape sera de déterminer les étapes de mise à niveau requises pour obtenir l’équivalent de l’un des diplômes reconnus par l’Ordre. Comme l’explique ce dernier, «le processus d’obtention du titre de CPA au Québec pourrait s’en trouver allégé, puisque ces demandeurs pourraient être entièrement ou partiellement dispensés de certaines étapes».

Comment obtenir le titre de comptable professionnel agréé (CPA) ?

L’obtention de ce titre au Québec nécessite de passer par quatre étapes :

– Être titulaire d’un baccalauréat en sciences comptables ou un baccalauréat en administration des affaires, concentration comptabilité professionnelle. Attention, ces «baccalauréats» correspondent respectivement, en France, au Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG, niveau licence) et au Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG, niveau master).

Réussir le Programme de formation professionnelle (PFP) de CPA qui repose sur une série de cours visant à pouvoir appliquer en contexte de travail les connaissances, les valeurs, le sens éthique et les attitudes professionnelles adéquates. Pour accéder au PFP, il est possible de suivre le Programme national proposé par l’Ordre en ligne durant douze à vingt-quatre mois, ou le programme universitaire de second cycle (neuf à vingt-quatre mois), équivalent au DEC (Diplôme d’expertise comptable, trois ans après un master, qui permet d’exercer comme expert-comptable ou de se préparer au métier de commissaire aux comptes).

– Effectuer un stage de vingt-quatre mois minimum.

– Réussir l’examen final commun (EFC). 

CPA ou CPA auditeur ?

Il importe de préciser qu’il existe au Québec deux permis d’exercice distincts : le permis de CPA et le permis de CPA auditeur. Seul le CPA auditeur peut exercer certaines activités en rapport avec la comptabilité publique, à l’instar de la mission d’audit et de la mission d’examen. Certains actes de certification sont réservés au CPA auditeur. C’est par exemple la cas de la délivrance d’un rapport d’audit d’états financiers isolés, du rapport d’éléments, de comptes ou de postes spécifiques d’un état financier.

> Pour en savoir plus sur le CPA auditeur

https://cpaquebec.ca/fr/etudiants-et-futurs-cpa/comment-devenir-cpa/titre-de-cpa-auditeur/

https://cpaquebec.ca/fr/membres-cpa/obligations/permis-de-comptabilite-publique/

Salaires

Repère :1 dollar canadien = env. 0,70 euro

– Comptable professionnel agréé (CPA)

La rémunération moyenne des experts-comptables (dans l’ensemble du Canada) s’élève à 141.000 dollars canadiens annuel (soit l’équivalent d’environ 8.250 € mensuels).  Rappelons que, selon Statistique Canada, le revenu annuel moyen au Canada (en 2019, dernière source disponible) s’élève à environ 49.000 dollars canadiens.

– Autre fonctions comptables

  • Chef comptable : de 76.000 à 106.000 $
  • Comptable : de 57.000 à 72.000 $
  • Adjoint comptable (1 à 3 ans d’expérience) : de 50.000 à 64.000 $
  • Adjoint comptable junior : de 39.000 à 55.000 $

> Sources

https://cpaquebec.ca

https://www.roberthalf.ca/fr/guide-salarial/specialisation/finance-et-comptabilite

https://www.randstad.ca/fr/salaires/guide-salarial/

Comment trouver son emploi

Le volet emploi du site de l’ordre des CPA, avec ses 4.250 employeurs inscrits et ses près de 2.000 postes offerts chaque année chaque année, est de loin la ressource la plus intéressante pour affiner sa recherche.

Plus généraliste, le site EmploiQuébec, du gouvernement du Québec, permet de préciser sa recherche par région québécoise (elles sont au nombre de 17), type ou durée de l’emploi, niveau de formation ou domaine d’études.

 Le Journal des Français à l’étranger remercie particulièrement Madame Bourbonnais, directrice des communications institutionnelles au sein de l’ordre des CPA, pour son concours sur ce dossier.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR