fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le Québec réduit les frais de scolarité pour les étudiants étrangers

Bonne nouvelle pour certains étudiants internationaux. Le gouvernement du Québec, par la voix de son ministre du Travail et de l’Immigration, a annoncé que ces derniers s’acquitteront, dès septembre 2023, de frais d’inscription équivalents à ceux demandés aux étudiants québécois.

Publié

le

Deux conditions sont requises : le choix des études d’abord, qui devra concerner les secteurs de la santé et des services sociaux, des technologies de l’information, du génie, de l’éducation et des services de garde éducatifs à l’enfance;

Une décision qui fait suite au plan «opération main-d’œuvre» et qui a également pour but d’élargir l’attractivité du Québec à d’autres régions que celle de Montréal concentrant à elle seule trois quarts des étudiants étrangers et qui, c’est la deuxième condition, sera donc exclue de ce dispositif.

Ainsi, un étudiant étranger devant aujourd’hui s’acquitter de 17 000 $ pour intégrer un établissement Cegep (niveau équivalent aux classes de première et terminale françaises) ne déboursera plus rien. Pour rentrer à l’université, il paiera 3 000 $ au lieu des 24 000 $ demandés actuellement.

Ce plan coûtera au Québec 80 millions répartis sur quatre ans. Il représente un pari sur l’avenir quand on sait que 75% des étudiants étrangers choisissent de s’installer durablement dans la région où ils se sont formés.

A noter qu’un accompagnement personnalisé pour aider à l’intégration est annoncé, notamment en matière de logement.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR