fbpx
Suivez nous sur

Nos partenaires

Investir pour leur retraite est plus que jamais d’actualité pour les expatriés

Lorsque l’on travaille à l’étranger, la question de la retraite est présente dans les esprits. Et c’est une préoccupation partagée aujourd’hui par de nombreux expatriés. Quels que soient leur âge ou leur profil, ils se demandent s’ils bénéficieront de ressources suffisantes pour maintenir leur niveau de vie dans les années futures. Une préoccupation exacerbée par le contexte inflationniste actuel.

Publié

le

Investir pour leur retraite est plus que jamais d’actualité pour les expatriés.

Une question pratique se pose pour qui vit parfois à des milliers de kilomètres de la France : qui peut me conseiller et m’aider à m’y retrouver dans une offre pléthorique ? Un grand nombre de produits sont certes disponibles dans l’univers de l’investissement mais tous ne répondent pas forcément aux objectifs espérés pour la retraite. L’enjeu est d’importance et il n’est pas question de le traiter à la légère.

L’un de ces produits tire aujourd’hui son épingle du jeu car il coche toutes les cases attendues par celles et ceux qui travaillent à l’étranger, c’est l’investissement en résidence services gérée.

Cet investissement locatif, facteur d’une rentabilité très attractive, permet de se constituer un patrimoine pérenne pour préparer l’avenir, et qui plus est, facile à transmettre.

L’investissement en résidence services gérée séduit les expatriés car il permet de faire fructifier l’argent gagné à l’étranger afin de se créer des revenus complémentaires pour préparer sa retraite. Celles et ceux qui souhaitent investir en France dans ce type de projet bénéficient d’une fiscalité avantageuse grâce au dispositif du Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). Ce statut permet en effet de profiter d’une déduction des charges relatives à la location meublée (frais de notaire, intérêts d’emprunt, réparations, etc.). Il donne aussi la possibilité de déclarer les loyers perçus comme des revenus commerciaux et non fonciers, via le régime BIC. Chaque année, l’amortissement du bien est déduit des revenus liés à l’investissement et l’investisseur tire parti d’une imposition faible voire nulle sur plusieurs années. Il récupère également, et ce n’est pas le moindre avantage, la TVA de 20 % réglée lors de l’acquisition du bien neuf. (1)

Si faire ce choix permet d’opter pour un projet immobilier solide et performant, il est encore plus rassurant et confortable de le concrétiser avec un groupe reconnu dans ce domaine comme Réside Études. Expert de l’immobilier locatif géré depuis plus de 30 ans, Réside Études propose un accompagnement personnalisé 100% digital avec un conseiller unique. À votre disposition et en permanence à votre écoute, il vous suit tout au long de votre projet. Ce suivi exclusif constitue un confort appréciable lorsque l’on réside à l’étranger. Ce gestionnaire vous libère des préoccupations habituelles qu’ont les propriétaires. Il se charge de la sélection des locataires, de la gestion des quittances, du paiement des charges, des travaux, ou encore l’entretien.

Réside Études propose toujours des biens scrupuleusement sélectionnés en fonction de caractéristiques qualitatives telles que la forte demande locative ou la proximité des commerces et des transports. Ces critères exigeants sont en effet indispensables pour assurer un placement performant dans la durée avec le meilleur potentiel locatif.

Les expatriés étant de plus en plus assujettis à la fiscalité et aux contrats locaux, leur placement retraite devrait être anticipé dès les premières années d’expatriation. Les “détachés”, quant à eux, devront réfléchir à placer leur épargne pour pallier la baisse de niveau de vie une fois arrivés à la retraite. Ce produit immobilier en résidences gérées séduit les investisseurs qui souhaitent créer les conditions d’un avenir serein sans jamais se compliquer la vie.

Pour plus d’informations sur Réside Études, contactez un conseiller dédié ici ou par téléphone au +33(0)1 88 88 10 69.

(1) Remboursement de la TVA au taux actuel en vigueur, dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier dans une résidence avec services ou de tourisme gérée par un exploitant professionnel – article 261/D4 du Code Général des Impôts.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR