fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Le Québec et ses régions : Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La démographie régionale est plutôt vieillissante dans cette région et les compétences extérieures qualifiées sont bienvenues. Son tissu entrepreneurial se distingue par un grand nombre de petites et très petites structures.

Publié

le

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La péninsule de Gaspésie, à l’extrémité est du Québec, est un territoire essentiellement couvert de forêts. Les Iles-de-la Madeleine sont quant à elles un archipel constitué d’une douzaine d’îles enclavées au centre du golfe du Saint-Laurent, avec une population concentrée sur l’île centrale où se trouvent les collectivités de Cap-aux-Meules, Fatima et L’Étang-du-Nord. Le littoral gaspésien présente une forte attractivité touristique en été et accueille la plus grande partie de la population régionale, souvent dans des municipalités de moins de 2.000 habitants. La ville de Gaspé, la plus importante de la région, et la municipalité des Îles de-la-Madeleine représentent ensemble près de 30% de la population régionale.

Les secteurs en devenir

La Région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est au cœur du créneau d’excellence Ressources, sciences et technologies marines (RSTM) qui repose sur la capture des produits marins, leur transformation, l’aquaculture, ainsi que les biotechnologies et les technologies marines. Autre pôle d’excellence avec le Récréotourisme qui a pour objectif de valoriser les spécificités touristiques régionales, notamment dans les filières de la mer et de la montagne, mais aussi de la culture et des saveurs. Le troisième créneau d’excellence repose sur l’éolien. Plus de mille emplois sont actuellement en lien avec ce secteur, dans les domaines de la fabrication des éoliennes, de l’installation et de la maintenance des parcs, et bien sûr de la production d’énergie.

Le marché de l’emploi

Les secteurs de la pêche, de la forêt et du tourisme occupent une place importante dans l’activité économique locale. La péninsule gaspésienne et les îles-de-la-Madeleine sont réputées pour leur production halieutique, notamment celle du homard. De même l’exploitation forestière est ancrée dans un territoire composé aux trois quarts de massifs forestiers. Néanmoins c’est le secteur des services qui propose les meilleures opportunités d’emploi. C’est le cas dans les centres d’appels, dans les postes en lien avec les technologies de l’information et de la communication, le tourisme (notamment le tourisme santé-nature) et la culture. Enfin, les compétences sont aussi recherchées dans l’hébergement et la restauration, l’enseignement, les services sociaux et les métiers de la santé.

Entreprendre

Les projets entrepreneuriaux sont ici très encouragés. Dans sa stratégie sur l’occupation et la vitalité des territoires, le gouvernement provincial indique vouloir soutenir les projets dans des activités ciblées telles que l’exploitation et l’aménagement forestier, l’agroalimentaire, la pêche et l’aquaculture, l’éolien, le tourisme, les technologies propres, l’enseignement et la recherche.

Étudier

Le Cégep (collège d’enseignement général et professionnel) de la Gaspésie-et-des-Îles propose des cursus d’études supérieures, en français et en anglais, y compris en formation continue, essentiellement dans les secteurs de la pêche et de l’aquaculture. Il possède trois campus, à Gaspé, Îles-de-la-Madeleine et Carleton-sur-Mer. Il comprend également l’École nationale des pêches et de l’aquaculture du Québec (à Grande-Rivière, à une trentaine de kilomètres de la ville de Percé, à la pointe de la péninsule gaspésienne). On peut également relever l’existence du Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes, affilié à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), cette même université qui compte installer une station de recherche dans le parc national de la Gaspésie pour étudier l’impact des changements climatiques sur la biodiversité et la géomorphologie.

> Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine en bref

  • Population : 90.697 hab. (1% du Québec)
  • Superficie : 20.085 km2 (1,5% du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR