fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

L’Europass mobilité, un outil prisé par les travailleurs européens

Quelle reconnaissance de la mobilité européenne en formation initiale ? C’est sur ce sujet que s’est penchée l’agence Erasmus + France lors d’un webinaire le 10 novembre 2022. Lors d’une première conférence, l’accent a été mis sur le dispositif de l’Europass mobilité.

Publié

le

L'Europass mobilité, un outil prisé par les travailleurs européens

Un « document européen qui permet aux apprenant de décrire leurs compétences à la suite d’une mobilité en entreprise, ou pendant leurs études » : voilà comment Laurent Lascrou, ingénieur de promotion et d’animation sur le dispositif Europass à l’Agence Erasmus+ France décrit l’Europass mobilité. Dans le cadre d’un webinaire portant sur la « reconnaissance de la mobilité européenne en formation initiale » organisé par Erasmus +, il a d’abord rappelé l’historique du dispositif Europass. Celui-ci a été adopté en 2018 par une décision du Parlement et du Conseil européens. Depuis, « 160 millions de CV européens ont été téléchargés ».

Car Europass permet à tous les citoyens de l’Union européenne, quels que soient leur âge, leur niveau d’études ou leur situation professionnelle, de générer un CV via une plateforme en ligne. Il peut contenir des informations variées : les responsabilités dans les différents postes occupés, les tâches réalisés, les acquis lors de chaque expérience les compétences professionnelles, linguistiques, informatiques, etc. L’Europass mobilité ne s’arrête pas aux expériences purement professionnelles : une période de bénévolat ou un semestre d’études à l’étranger peuvent également y être répertoriés.

Une demande à effectuer avant la mobilité

Avant toute demande, une convention entre l’organisme d’envoi et la structure d’accueil doit avoir été établie. Le tuteur et les objectifs de la mobilité doivent aussi être précisés en amont. Le partenaire d’envoi –soit l’établissement qui organise le séjour- doit ensuite s’inscrire auprès du centre national Europass du pays de résidence avant le départ en mobilité. Une fois les éléments renseignés par l’organisme d’envoi, c’est à la structure d’accueil de préciser un certain nombre d’éléments : identité et fonction du tuteur, aptitudes et compétences acquises lors de l’expérience professionnelle, etc.

Dès le retour du travailleur, l’organisme d’envoi peut lui délivrer officiellement son Europass mobilité et y apposer son cachet. Ce document, qui peut être facilement envoyé en ligne ou imprimé, permet au travailleur de valoriser ses acquis dans le cadre d’une recherche de stage ou d’emploi en France ou ailleurs, d’une poursuite d’études, d’une réorientation professionnelle, etc. Pour Laurent Lascrou, l’Europass mobilité a atteint ses objectifs puisqu’il aide un nombre croissant d’Européens à valoriser leurs compétences à l’échelle de l’UE. Selon lui, « l’utilisation de ce portfolio est croissante ».

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR