Suivez nous sur

Gabon

Français à l'étranger

Publié

le

Le pays ayant encore reculé dans le classement de Doing Business 2018 de la Banque mondiale, il a décidé de simplifier la création des entreprises et de soutenir les PME notamment pour lutter contre l’économie grise. La crise liée aux élections de 2016 a impacté défavorablement l’économie du pays, mais désormais la reprise semble amorcée, portée notamment par la hausse des cours du pétrole. Un pétrole qui attire depuis de longues années les étrangers, et en particulier les Français.

L'essentiel

Capitale

Libreville

Dirigeant

Ali Bongo (Président)

Population

1 979 786 hab.

Superficie

268 000 km²

Langues

français, fang, myéné, pounou, téké, kota, et 40 dialectes

Monnaie

franc CFA

Croissance du PIB

2,7%

Chômage

20 %

Français

9 795

Indicatif téléphonique

+241

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.cci-gabon.com

Ambassade de France : www.ambafrance-ga.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Il faut un passeport en cours de validité pour pouvoir entrer au Gabon et un visa délivré avant le départ ou à l’arrivée. Une fois installé au Gabon, il faut se faire immatriculer afin d’obtenir une carte dé séjour. Une autorisation de travail est indispensable pour exercer un métier au Gabon. Il faut aussi être vacciné contre la fièvre jaune.

› Trouver un emploi

Vous pouvez candidater directement auprès des entreprises internationales implantées au Gabon ou consulter leurs annonces via Internet. Les réseaux comme Facebook ou Linkedin sont incontournables. Les blogs des Français expatriés sont aussi des mines d’informations,. Pour être embauché, il faudra faire la preuve que les locaux ne peuvent prendre en charge le poste auquel vous postulez, des quotas ayant été mis en place pour favoriser l’emploi des Gabonais.

La Chambre de commerce et d’industrie du Gabon propose un soutien dans la recherche d’emploi aux expatriés français : www.cci-gabon.com ainsi que la Mission économique française à Libreville : www.tresor.economie.gouv.fr

 

› Les secteurs porteurs d'emploi

Les expatriés travaillent pour l’essentiel dans les sociétés pétrolières, parapétrolières, minières, dans le BTP et les transports, à des postes très spécialisés. Le Gabon cherche à se diversifier et recrute également des managers dans le secteur des nouvelles technologies avec des postes à pourvoir du côté du développement des contenus, des applications liées aux technologies de l’information et de la communication.

› Créer son entreprise

Vous aurez le choix entre de nombreuses solutions pour créer une entreprise, qu’un notaire sera chargé d’enregistrer. Le Centre de Développement des Entreprises (C.D.E.) vous permettra d’obtenir votre numéro d’identification fiscale.

Il existe des agences pour promouvoir l’investissement au Gabon et des aides spécifiques, comme ce crédit d’impôt pour les investissements inférieurs à 1,8 milliard de francs CFA dans le secteur du tourisme. Il existe deux zones d’investissement o(celle de Nkok et celle de Port Gentil) ù les entreprises sont exonérées de taxe  sur les bénéfices industriels et commerciaux pendant dix ans, et où des incitations fiscales ont été mises en place pour favoriser l’investissement et l’embauche.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Business France : www.export.businessfrance.fr

 Etudier

› Scolariser ses enfants

Il existe 3 lycées homologués par le ministère de l’Education nationale (à Libreville, Port Gentil et Moanda) mais il est aussi possible de scolariser ses enfants dans des écoles primaires conventionnées qui proposent des programmes conformes à ceux de la France et du Gabon, avec des enseignants des deux nationalités.

› S’inscrire à la fac

Il faut un visa spécial pour étudier dans une université gabonaise. Il faut aussi posséder un billet retour, une attestation d’assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement, une copie du carnet de vaccination (la fièvre jaune à jour est obligatoire), une  réservation d’hôtel datée, signée ou un certificat d’hébergement daté, signé.

Il existe des accords de coopération entre plusieurs universités françaises et gabonaises, avec l’université de Médecine, ainsi que des programmes de bourses.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Si vous trouvez une entreprise qui accepte de vous prendre en stage, vous devrez obtenir une convention et une rémunération. Les entreprises internationales, et en particulier celles françaises, recrutent des stagiaires français, en particulier des ingénieurs.

› V.I.E.

Le pays accueille chaque année plusieurs V.I.E.

Il vous faudra tout d’abord avoir participé à la journée d’appel à la Défense puis créer votre profil sur Civiweb (www.civiweb.com) en fournissant vos coordonnées, votre CV et joindre votre attestation de participation à la journée d’appel à la Défense.

Sur Civiweb, vous trouverez des offres pour être volontaire au Gabon.

Business France accompagne également les jeunes intéressés par un V.I.E. ou un V.I.A. au Gabon : les candidatures en V.I.A. seront traitées par la DGTPE Bureau Resinter 1, Sélection et gestion des VIA au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi (139, Rue de Bercy, 75012 Paris) et les V.I.E. par Business France (77, bd Saint-Jacques, 75014 Paris, www.export.businessfrance.fr).

Il est enfin possible de contacter directement les entreprises françaises via la chambre de commerce gabonaise :  www.cci-gabon.com

 Coût de la vie

› Logement

Le coût de la vie est cher au Gabon, les logements conformes aux standards européens peuvent coûter jusqu’à 3 000 €/mois. Une somme à laquelle il faut ajouter les charges et les frais de gardiennage. Il faut en outre payer une caution de 2 à 3 mois.

A Libreville, les quartiers résidentiels se trouvent au bord de mer, sur les Hauts de Gué-Gué ou encore dans le centre-ville (Sablière, Batterie IV) et près de l’aéroport. A Port-Gentil, le quartier résidentiel se trouve entre le front de mer et le boulevard Léon M’Ba, ainsi que dans les quartiers de Namina et Abela. La Sogara, à la pointe de Port-Gentil, est un quartier très recherché de bord de mer.

› Transports

Le pays n’est pas très grand mais ses infrastructures routières ou ferroviaires mal entretenues poussent celles et ceux qui souhaitent circuler sur de grandes distances et en toute sécurité à choisir l’avion. Le pays est doté de 3 aéroports internationaux et une soixantaine d’aérodromes. Une nouvelle route en construction doit relier Port-Gentil à Libreville.

En ville, le taxi est un moyen de se déplacer économique et pratique..

 Santé

Le régime d’assurance maladie est obligatoire et couvre tout le monde, et les soins de base sont pris en charge. Les hôpitaux publics n’offrent pas une qualité de soin équivalente à celle que l’on trouve en Europe, néanmoins, certains établissements privés installés à Libreville offrent de bonnes prestations.

 Fiscalité

Les résidents sont imposables. Les impôts sont prélevés directement à la source, avec une régularisation annuelle. Il y a 8 tranches qui vont jusqu’à 35% des revenus. Il est obligatoire de détenir un numéro d’identification fiscal, obtenu avec le formulaire IM03.

 Retraite

La vie est relativement chère au Gabon, ce sont donc des personnes qui connaissent bien le pays qui s’y installent pour leur retraite.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE