Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Il cultive son jardin en Bavière

Français à l'étranger

Publié

le

Arrivé à Munich il y a huit ans par amour pour une belle Allemande rencontrée sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, François Jallerat creuse son sillon outre-Rhin.

Non, Munich n’est pas qu’une cité industrielle. Certes, la capitale de la Bavière accueille le siège de grands groupes comme BMW ou Siemens, mais François Jallerat, chapeau de cow-boy, jure que la deuxième ville d’Allemagne est surtout écolo. « Il n’y a pas d’usine avec de grandes cheminées, dit-il. Dans ma commune, les déchets verts sont triés et amenés à un énorme composteur où je vais me servir à un prix dérisoire. » Le Français a un baccaluaréat agricole. Et c’est donc comme jardinier qu’il s’installe à son arrivée outre-Rhin. «Je suis allé à la mairie, j’ai rempli un formulaire format A4, ça m’a pris 30 minutes. J’ai payé 30 euros de frais et j’ai pu aussitôt travailler, se souvient-il. J’ai trouvé agréable qu’on me fasse confiance sans me connaître en disant : “Montrez-nous ce que vous avez dans le ventre !” Et ça a marché ! François Jallerat a aujourd’hui 80 clients, à 70% des Allemands. Il travaille 9 mois par an et voyage pendant l’hiver.

Lui écrire francois.jallerat@gmail.com

Par Emmanuel Langlois, France Info

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE