Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Aux grandes orgues à Manhattan

Français à l'étranger

Publié

le

 

 Parti aux Etats-Unis l’année du bac, Daniel Brondel officie aujourd’hui dans la cathédrale la plus célèbre de New York. 

Vingt-cinq ans plus tard, il savoure toujours sa revanche. «En France, explique Daniel Brondel, on me disait que je ne ferai jamais de carrière dans la musique parce que j’avais commencé le piano soi-disant trop tard, à onze ans. Alors qu’à New York, je suis devenu organiste dans la plus grande cathédrale gothique au monde.» Aujourd’hui, le Français a atteint son Graal. Derrière sa console, cinq fois par jour, il accompagne l’office, faisant résonner les 6 000 tubes du grand orgue. Si le Français a décroché le poste à l’été 2008, c’est qu’il a bluffé le jury grâce à son don pour l’improvisation. «En France, on a vraiment cette tradition, dit-il. Quand on joue dans une église, il y a des périodes de silence qu’il faut remplir. Selon la clarté du soleil dans les vitraux, selon l’humeur de la liturgie, j’arrive à le traduire en musique. Et le jour de l’audition, j’étais bien inspiré.»

Lui écrire : DanielBrondel@SaintPatricksCathedral.org

Par Emmanuel Langlois, France Info

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE