Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Erasmus : 30 ans et des projets à revendre !

Français à l'étranger

Publié

le

Le célèbre système d’échanges universitaires a permis à de nombreux étudiants de découvrir l’Europe, comme pour cette Française à Bilbao, en Espagne.

Certains ont même fait toute leur vie dans le pays où ils ne devaient passer qu’un an. Stéphanie Grené a deux casquettes : elle est traductrice et crée des programmes sur mesure pour les touristes de passage à Bilbao. «J’aime raconter des histoires, confie-t-elle. Quand je traduis, je vous donne l’accès à quelque chose que vous ne pourriez pas atteindre sans moi. Si je crée un voyage pour une personne, je lui donne la possibilité de faire partie de l’histoire. » La Française vit à Getxo, petit village sur la côte. Il y a 20 ans, lorsqu’elle décroche une bourse Erasmus pour venir étudier l’espagnol une année à l’université Deusto de Bilbao, Stéphanie Grené reconnaît qu’à ce moment-là, elle hésite un peu : « Je ne suis pas venue à reculons, mais j’étais plus attirée par Madrid, Séville ou Barcelone, qu’on connaît quand on est Français. A Bilbao, on m’a dit “tu verras, il pleut tout le temps, c’est comme la Bretagne en France !” Et quand je suis arrivée, c’était tout le contraire : une jolie ville, il faisait beau et j’ai eu un coup de foudre. »

Lui écrire mailto :stephanie.grene@gmail.com

Par Emmanuel Langlois, France Info

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE