Suivez nous sur

Actualités économiques

Chine : et si vous vous intéressiez au Liaoning ?

Publié

le

En Chine, il n’y a pas que Shanghai ou Beijing, il y a aussi Shenyang dans le Liaoning. Hier, quand vous prospectiez la Chine , vous vous intéressiez seulement au marché chinois. Mais demain, grâce à la disruption géopolitique de Donald Trump, si vous vous rendez dans la province du Liaoning, il est fort probable que vous puissiez aussi générer du business avec la Corée du Nord qui devrait s’ouvrir bientôt, ainsi qu’avec la booming ville de Vladivostok, située dans la partie septentrionale de la Russie.
Province du Liaoning
Située au nord-est de la Chine, elle est peuplée de 43 millions d’habitants. Le port et la zone de libre-échanges de Dalian sont bien connus de tous. Ce qui est moins connu, c’est que la capitale de cette région est la ville de Shenyang et que cette région est depuis toujours la base industrielle du pays. 190 entreprises mondiales y sont installées dont Michelin depuis plus de 20 ans, ainsi que le conglomérat automobile Brilliance partenaire de BMW.  Brilliance qui vient de signer une JV avec Renault pour produire localement des véhicules. On notera enfin la présence de Carrefour.Le Liaoning dispose d’excellentes infrastructures, dont 7 aéroports, 6 ports (indispensables aussi à l’enclavée Mongolie extérieure ) et 1 500 km de TGV. Cette province industrielle offre aussi 1 700 centres de recherche et 115 établissements d’enseignement supérieur.L’unique porte-avions chinois, le Liaoning, bâtiment de 305 mètres de long et de 50 000 tonnes fut, bien sûr, construit dans le Liaoning. Celui-ci fit une entrée remarquée à Hong Kong l’année dernière, cela une semaine après la spectaculaire première visite dans l’ancienne colonie britannique du président chinois Xi JinpingLes Mandchous, maîtres de la Chine

Le Liaoning est situé dans ce qui s’appelait autrefois la Mandchourie. Une région peuplée au début de l’ère chrétienne de nomades d’origine turco-mongole. Mongols qui prirent le pouvoir au début du XIIIe siècle, le perdirent, et le reprirent en 1644. En Chine, les Mandchous constituent l’aristocratie militaire disciplinée. Dès 1895, la Mandchourie joue un rôle important en politique internationale, car elle est l’objet des convoitises russes et japonaises. En 1896, la Russie établit une voie ferrée à travers la Mandchourie, pour relier directement Vladivostok au Transsibérien. En 1905, la victoire du Japon dans la guerre russo-japonaise permet à celui-ci de prendre pratiquement la place de la Russie. La Mandchourie est alors partagée en fait entre les deux zones d’influence, russe et japonaise. En 1924, l’URSS renonce officiellement à ses intérêts en Mandchourie, laissant au Japon le champ libre. Celui-ci établit un protectorat d’autant plus facilement qu’à la suite de la révolution chinoise de 1911 le pays était livré à des administrateurs devenus presque indépendants. On connaît la suite.

Bien que les Mandchous soient devenus une minorité (5,5 millions ) vous retrouvez encore au Liaoning leur culture très ouverte et très internationale. Cela remonte à l’empereur mandchou Kangxi qui eut le règne le plus long de l’histoire de la Chine 1661 à 1722, et qui inaugura une forme de mécénat mondialisé par la commande de grandes collections et compilations, donnant au XVIIIe siècle chinois un aspect «encyclopédiste» très voisin de celui qui caractérisait l’Europe de l’ époque. Enfin, il commanda aussi de nombreux travaux et études aux Jésuites.

 Secteurs porteurs dans le Liaoning 

L’automobile bientôt électrique. Rappelons qu’il s’est vendu 90,6 millions de véhicules l’année dernière dont 24,5 millions en Chine, 12,1 millions aux États-Unis, 9,28 M au Japon, 6,03 M en Allemagne, et 1,97 M en France. Souvenez-vous aussi qu’une des premières voitures électriques a été construite en série par Ford vers 1930. Aujourd’hui, 80 ans plus tard, la Chine, devenue pays leader sur le marché des panneaux solaires, pourrait aussi devenir leader mondial sur le marché des batteries électriques. Vous trouverez dans cette région des dizaines de projets « secteur automobile », ouverts aux investissements étrangers.

La Robotisation. On citera parmi les grandes réussites locales, Siasun Robot & automation, qui nous a émerveillés lors des Jeux olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud, ainsi que Shenyang Machine tools. Vous trouverez dans cette région des dizaines de projets robotiques ouverts aux investissements étrangers.

L’agriculture dont élevage. Cette province possède un climat continental humide avec hiver sec favorable à l’élevage et à l’agriculture. Sur l’année, la température moyenne est de 10,1 °C , les précipitations sont elles en moyenne de 452 mm. Vous trouverez dans cette région des dizaines de projets agroalimentaires ouverts aux investissements étrangers.

• Enfin, l’Intelligence artificielle. Le gouvernement chinois souhaite que cette province devienne la capitale de l’intelligence artificielle du nord-est de l’Asie. Des budgets assez considérables vont être alloués pour y parvenir. Vous trouverez dans cette région des dizaines de projets intelligence artificielle ouverts aux investissements étrangers.

Ecrit par Bernard Jomard

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE