Suivez nous sur

Grand débat des français de l'étranger

Les élus des Français de l’étranger ont interpellé le gouvernement à propos du grand débat

Publié

le

Toute la communauté des Français vivant à l’étranger commence à se mobiliser pour ne pas être exclue du grand débat national qu’organise le gouvernement. Dès le mois de décembre 2018, de grands élus, sénateurs et députés, se sont inquiétés de l’intégration des Français en mobilité internationale dans le grand débat prévu par le gouvernement. Le sénateur Bruno Retailleau et Jacky Deromedi ont interpelé Edouard Philippe sur ce sujet en lui adressant une lettre et en lui demandant s’il était prévu que ces Français interviennent dans ces concertations, et Hélène Conway-Mouret a quant à elle adressé un courrier allant dans le même sens à Jean-Yves Le Drian.

Lire la suite
Publicité
3 Comments

3 Comments

  1. Sébastien Vallerie

    13 janvier 2019 at 3 h 13 min

    Sans oublier les nombreux Conseillers consulaires à travers le monde ayant saisi les Parlementaires FDE.

    Sébastien VALLERIE
    Conseiller consulaire – Australie, Fidji, Papuasie-Nouvelle-Guinée

  2. Khalifeh Riad

    13 janvier 2019 at 9 h 38 min

    Nous, les français de l’étranger, avons toujours été laissés pour compte, sous prétexte que nous ne payons pas d’impôts, mais les pouvoirs consécutifs oublient ou renient tout ce que nous faisons pour perpétuer le rayonnement de la France dans le monde. Si la France est considérée comme une grande puissance c’est en partie grâce à notre présence partout sur cette terre. Ceci rapporte à la patrie autant que les impôts sinon plus. Pourtant nous sommes privés de presque tous les services et les avantages dont bénéficient nos compatriotes en métropole. Nous payons tout: l’habitat, l’ecolage, les universités, les soins, et nous n’avons droit à rien, et le pire c’est notre privation de la pension de retraite. Personne ne se pose la question : comment font les français de l’étranger pour subvenir à leurs besoins après l’âge de la retraite ?
    Vraiment, nous sentons qu’il y a deux catégories de français. C’est injuste

  3. rousseau-dumarcet Philippe

    13 janvier 2019 at 19 h 03 min

    Je vis depuis 7 ans en Allemagne, et j´ai voté aux élections françaises, bien entendu.
    Français habitant à l´étranger, comme plus de 3 millions de mes compatriotes – ce qui n´est pas rien! – je compte sur vous afin que nos voix soient entendues dans le grand débat national qui va s´ouvrir, et qui nous concerne aussi, bien naturellement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE