fbpx
Suivez nous sur

Actualités politiques

Biblio de la semaine : “Déconstruire la haine“ du député M’Jid El Guerrab

Chaque dimanche, Français à l’étranger vous propose de découvrir un livre. Présentation cette semaine de “Déconstruire la haine » de M’Jid El Guerrab, député des Français résidant au Maghreb et en Afrique de l’Ouest (9ème circonscription), paru en février chez Alma Editeur.

Weena Truscelli

Publié

le

Sans Titre (14)

Le livre « Déconstruire la haine » de M’Jid El Guerrab est le témoignage d’un jeune député que rien ne prédisposait à entrer au Palais Bourbon. Né à Aurillac, ville rurale moyenne d’Auvergne, de parents marocains, il a grandi dans une famille nombreuse (5 frères et 2 sœurs). Son père était bucheron tandis que sa mère au foyer se consacrait à l’éducation de ses enfants. Son grand-père était « vendeur d’eau » à Aït Ishaq, dans les montagnes berbères du Maroc, c’était un « guerrab »… C’est l’itinéraire d’un ado qui vivait la politique comme une passion et l’expérimente, vingt ans après, dans sa réalité.

Simple militant à l’origine, colleur d’affiche pour le PS à 15 ans, M’Jid El Guerrab devient collaborateur de poids lourds du PS puis député en 2017, M’jid El Guerrab tire un premier bilan de sa découverte de la vie parlementaire. Le jeune député est frappé par la détestation des élus qui trouve sa plus criante expression dans le mouvement des gilets jaunes ou les tensions suscitées par la réforme des retraites. Ce mélange de haine et de dégagisme démontre, selon lui, la nécessité de repenser la démocratie représentative. Il trace ainsi les contours d’une réforme constitutionnelle ambitieuse, sans tabou, pour revitaliser la vie parlementaire. Scrutin proportionnel, réduction du nombre d’élus, augmentation du pouvoir des députés : sans céder au populisme, tous les thèmes sont abordés pour identifier les points de blocage et rétablir la confiance des Français dans leurs institutions. Comme le précise Didier Maus dans sa préface :  » Chaque suggestion est avancée avec prudence et conviction, soutenue par un vrai raisonnement, appuyée par une proposition de rédaction et inscrite dans un courant nettement parlementaire, le tout au nom de la démocratie la plus classique qui soit ».

L’intégralité des droits d’auteur du livre est versée à l’association « Les Enfants d’Abord », qui oeuvre pour les orphelins du Burkina Faso.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR