fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni, plus transparents sur leurs rapatriements

Alors qu’il reste difficile d’avoir des données précises concernant les rapatriements des Français bloqués à l’étranger, les départements dédiés aux affaires étrangères aux Etats-Unis et au Royaume-Uni ont quant à eux choisi d’être plus transparents à ce sujet.

Nathalie Laville

Publié

le

Difficile d’avoir des chiffres concrets du ministère des Affaires étrangères quant aux détails des rapatriements des Français. Quand Français à l’étranger pose des questions précises sur les 170 000 Français « rapatriés », sur leur provenance, sur la part de prise en charge des frais, sur le budget alloué à ces retours… pas de réponse. Alors la France serait-elle moins transparente que certains autres pays connus pour compter un grand nombre de voyageurs parmi leurs concitoyens ?

> Les USA, un modèle de transparence sur le nombre de rapatriements par destination

Aux Etats-Unis, s’il est difficile d’obtenir le détail du budget alloué à cet effort de rapatriement, le site du Département d’État donne en revanche des informations très précises sur les rapatriements : une liste tenue régulièrement à jour détaille le nombre de personnes rapatriées par pays, ainsi que le nombre d’avions affrétés. Sur le site du département d’État, ce sont respectivement au total 65 565 Américains qui ont été rapatriés dans 702 avions en provenance depuis 124 pays. Ainsi, à titre d’exemple, on recense 7 315 en provenance du Pérou, 4 775 d’Inde, ou encore 4 248 du Salvador. Pour ce qui concerne la prise en charge des billets, selon le Département d’État, « la loi exige que l’aide au départ aux citoyens américains privés ou aux ressortissants de pays tiers soit fournie sur une base remboursable dans la mesure du possible. En empruntant le transport coordonné par le gouvernement américain, les évacués sont obligés de rembourser le coût de leur transport ». Le montant facturé « est basé sur le coût d’un vol plein tarif en classe économique ou d’un autre moyen de transport comparable vers la destination désignée ».

> La Grande-Bretagne ose parler chiffres

Plus vague, le Foreign and Commonweatlh Office (FCO) a estimé qu’environ 1,3 million de voyageurs ont été renvoyés au Royaume-Uni depuis le début de l’épidémie de coronavirus. L’effort de rapatriement a été annoncé par Dominic Raab, secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth, fin mars. Le gouvernement a précisé à cette occasion qu’il avait consacré environ 75 millions de livres sterling au sauvetage de ressortissants britanniques. Le gouvernement britannique a par ailleurs communiqué des chiffres précis de retour par pays : plus de 200 000 Britanniques rentrés d’Espagne, plus de 12 000 rentrés d’Egypte sur 53 vols, plus de 8500 rentrés du Maroc sur 49 vols commerciaux… Idem pour plus de 1 900 Britanniques rapatriés sur des vols charters spéciaux à partir de bateaux de croisière arrivant au Japon, en Californie et à Cuba. Le FCO diffuse en outre les chiffres pour le Pérou, la Chine, la Jamaïque, l’Indonésie, l’Australie…

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR