fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 7 au 12 mai

Français à l’étranger couvre chaque semaine, en partenariat avec International SOS, plusieurs évènements à travers le monde nécessitant une vigilance accrue et les impacts sécuritaires de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Didier Bras

Publié

le

Afrique

> République démocratique du Congo

Jours à venir. La capitale Kinshasa ainsi que la province du Sud-Kivu (à l’est du pays, frontalière avec le Rwanda et le Burundi) risquent d’être le lieu de nouvelles manifestations en lien avec le procès de Vital Kamerhe, accusé de détournement de fonds et qui doit comparaître le 11 mai. Ce dernier, chef de cabinet  du président de la République Félix Tshisekedi et leader de l’Union pour la nation congolaise (UNC), est en détention provisoire depuis le 8 avril 2020, ce qui avait alors provoqué de premières manifestations réprimandées par les forces de l’ordre congolaises. Pour rappel, le président Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont tous deux originaires de la région du Sud-Kivu. 

Moyen-Orient

> Israël

Jours à venir. La constitution d’un gouvernement de coalition issu de l’accord entre Benyamin Netanyahou et Benny Gantz suscite toujours la fronde d’une partie de la population israélienne. Alors que la légalité de cette disposition entre les deux hommes et le maintien de Benyamin Netanyahou au poste de Premier ministre ont fait l’objet de premiers débats au sein de la Cour suprême les 3 et 4 mai derniers, plus de mille partisans du mouvement des Drapeaux noirs (Black Flags) s’étaient rassemblés la veille sur la place Rabin de Tel Aviv pour dénoncer cet accord. La décision finale de la Cour suprême sur sa validité est imminente à l’heure où nous publions, le Parlement (Knesset) devant nommer un chef de gouvernement avant la date butoir du 7 mai.

Amériques

> Chili 

Jours à venir. Pour tenter d’apaiser les nombreuses manifestations de protestation contre les difficultés socio-économiques du pays organisées entre octobre 2019 et janvier 2020, un référendum constitutionnel avait été proposé par le gouvernement chilien à la date du 26 avril. La pandémie de Covid-19 ayant rendu impossible la tenue de ce scrutin (reporté au mois d’octobre prochain), de nouvelles manifestations ont eu lieu dans le pays, durement réprimées par les forces de l’ordre chiliennes qui sont pointées du doigt pour la violence présumée de leurs interventions. De nouveaux heurts sont à craindre dans ce cadre, particulièrement dans la capitale du pays, Santiago.

Asie-Pacifique

> Hong Kong

Jours à venir. Le retour à la mobilisation se confirme pour le mouvement pro-démocratie dans la Région administrative spéciale (RAS) de la République populaire de Chine malgré les restrictions inhérentes à l’environnement sanitaire. Les centres commerciaux ont été les lieux de rassemblement privilégiés des partisans du mouvement, attentifs cependant au respect des principes de distanciation sociale. L’une de ces manifestations, organisées le 1er mai, s’est soldée par l’intervention des forces de l’ordre qui ont eu recours au gaz poivré et procédé à l’arrestation de nombreux manifestants.

Europe

> Région

9 mai. Ce jour correspond aux célébrations habituelles de la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie en 1945. D’ordinaire, ce « Jour de la victoire », célébré notamment en Russie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Biélorussie, en Géorgie, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Tadjikistan et en Ouzbékistan, donne lieu à des défilés ainsi que de nombreux événements festifs et médiatiques. Néanmoins, toutes ces cérémonies seront annulées cette année en raison du contexte sanitaire, et la sécurité devrait être renforcée au sein de ces pays pour anticiper tout rassemblement non autorisé.

Covid-19

Jours à venir. Comme nous l’évoquions la semaine dernière, bon nombre de nations dans le monde ont commencé à acter un assouplissement de leurs mesures de restrictions et de leurs stratégies de confinement, avec la volonté de relancer une activité économique mise à mal par la crise sanitaire. C’est le cas en Europe sur le plan des déplacements internes ainsi qu’externes au niveau des frontières et des déplacement aériens. Toutefois, la Commission européenne a rappelé la nécessité de restreindre les voyages non essentiels des ressortissants étrangers vers l’espace Schengen au moins jusqu’au 15 mai prochain.

Dans la zone Asie-Pacifique, si les restrictions sont aussi globalement en voie d’assouplissement – à l’image du Bangladesh, de Hong Kong, du Japon, de la Malaisie ou de Singapour – des pays comme Myanmar, la Thaïlande et les Philippines ont quant à eux décidé de poursuivre leurs mesures de restrictions.

En Afrique, la stratégie du confinement perdure dans plusieurs pays, à l’instar par exemple de l’Algérie et du Botswana, alors que le port du masque est devenu obligatoire dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, ainsi que dans les ville de Cotonou au Bénin, et de Lagos au Nigeria. De son côté, l’Afrique du Sud, pays du continent le plus touché par la pandémie, a décidé de commencer à lever le confinement de manière progressive.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR