fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour les 20 et 21 mai par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

> Albanie

Fermeture des frontières terrestres avec tous les pays voisins.

Les autorités albanaises ont annoncé les mesures suivantes :

  • la fermeture des frontières terrestres avec tous les pays voisins, effective depuis le 15 mars ;
  • des contrôles sanitaires à tous les postes frontières (aéroports, ports, passages terrestres) pour les passages spécifiquement autorisés. Toute personne en provenance d’un pays touché par la pandémie doit s’isoler pendant 14 jours sous peine de lourde amende. Si elle vient d’une zone rouge (code international, voir carte sur le site de l’Institut de santé publique, en albanais), elle reçoit un questionnaire à renseigner dans l’avion qui lui permet de choisir entre s’isoler dans des hôtels réservés à cet effet, notamment à Durrës, ou à domicile. Les personnes en provenance d’une zone verte doivent s’isoler à l’hôtel, dont le coût est en partie pris en charge par l’Etat albanais ;
  • des restrictions à la circulation à l’intérieur du pays (zones rouges uniquement, code local) hormis pour les véhicules prioritaires (ambulances, services sanitaires, …). Les véhicules privés sont désormais autorisés à circuler sans autorisation spéciale, mais de façon limitée : en semaine uniquement entre 5 heures et 21 heures. Il demeure interdit d’entrer ou de sortir des zones rouges. Toutes les restrictions à la circulation sont levées dans les zones vertes ;
  • à compter du 18 mai, le couvre-feu quotidien en zone rouge est allégé et court désormais de 21 heures à 5 heures. Cependant, le couvre-feu est maintenu du vendredi 21 heures au lundi 5 heures, les personnes âgées et les parents avec enfants bénéficiant d’allègements le samedi jusqu’à 10 heures pour les premiers et après 10 heures pour les seconds ;
  • depuis le 20 avril, quelques activités commerciales et économiques ont pu reprendre également, sous réserve de respecter scrupuleusement pour les salariés et les clients les gestes-barrières. Depuis le 18 mai, les restaurants et bars peuvent servir en terrasse en respectant les distances de sécurité entre les clients et pratiquer la vente à emporter. Seuls les lieux de culte cinémas, salles de sport et salles de spectacle restent fermés jusqu’à nouvel ordre ;
  • les autorisations de sortie sont supprimées depuis le 18 mai même si les personnes sont encouragées à respecter scrupuleusement les gestes-barrières et à agir de façon responsable lors de leurs déplacements ;
  • l’annulation des activités publiques et privées (activités sportives, culturelles, conférences, etc.) et l’interdiction des rassemblements de masse dans les endroits fermés (concerts, manifestations, auditions publiques, etc.) demeurent. Les musées, bibliothèques, complexes sportifs à l’air libre ont rouvert ;
  • certains établissements scolaires ont pu rouvrir de manière alternée entre les classes afin de permettre de respecter les règles de distanciation entre les élèves ;
  • le code pénal a été amendé et prévoit désormais des peines pouvant aller jusqu’à 15 années de prison pour les récidivistes violant le couvre-feu et les mesures de quarantaine.

En outre, tous les vols commerciaux à destination ou en provenance de l’Albanie sont suspendus depuis le 23 mars pour une période encore indéterminée.

Compte tenu de ces mesures, il n’est actuellement plus possible de voyager entre la France et l’Albanie, hormis via quelques vols spéciaux organisés par le gouvernement albanais en lien avec les ambassades.

Contacts utiles :

Pour les Français restant sur place, il est recommandé de suivre les consignes des autorités albanaises (notamment sur le site de l’Institut de santé publique, en albanais ; numéro des urgences : 127) et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’ambassade de France en Albanie.

> Algérie

Suspension, depuis le 17 mars de toutes les liaisons aériennes et maritimes à destination et en provenance de l’Algérie, à l’exception du transport des marchandises.

Les autorités locales ont annoncé :
• la suspension, depuis le 5 février, des dessertes aériennes vers la Chine ;
• la suspension, depuis le 17 mars de toutes les liaisons aériennes et maritimes à destination et en provenance de l’Algérie, à l’exception du transport des marchandises ;
• la mise en place d’un numéro vert (3030) et d’un numéro dédié pour la prise en charge de patients potentiellement infectés (1021 ou 14).

Des mesures de confinement ont été annoncées par les autorités algériennes :
• Sur l’ensemble du territoire algérien  :

  • interdiction des rassemblements et des marches dans quelque lieu que ce soit ;
  • respect d’une distance obligatoire d’au moins un mètre entre deux personnes dans tout lieu recevant du public au plan national ;
  • fermeture des débits de boissons, établissements et espaces de loisirs et spectacles, restaurants et cafés. La mesure de fermeture peut être étendue à d’autres activités et à d’autres localités, par arrêté du wali territorialement compétent ;
  • fermeture de tous les commerces à travers le territoire national, à l’exception des commerces d’alimentation, des pharmacies et des buralistes ;
  • fermeture des salles de fêtes de célébrations, de festivités familiales et autres. Tout contrevenant s’exposera, en cas de récidive, à interpellation et sanction au motif de mise en danger d’autrui ;
  • suspension de toutes les activités de transport collectif de passagers, public comme privé, allant des services aériens aux transports routiers et ferroviaires qu’ils soient urbains, intercommunaux ou inter-wilayas. Les transports nécessaires aux activités vitales seront organisés par le ministre compétent et les walis ;
  • interdiction de circulation des taxis à travers tout le pays ;
  • tenue des manifestations sportives à huis clos et le report des manifestations sportives internationales devant se tenir en Algérie.

• Le confinement partiel de 14 heures à 17 heures, à domicile dans la wilaya de Blida, avec interdiction de circulation depuis et vers cette wilaya.

• Le confinement partiel de 17 heures à 07 heures dans les wilayas d’Alger, Oran, Bejaia, Sétif, Tizi-Ouzou, Tipaza, Tlemcen, Aïn Defla et Médéa.

• Le confinement partiel de 19 heures à 07 heures de toutes les autres wilayas du pays.

Pour l’Aïd, l’ensemble du territoire sera confiné de 13 heures à 7 heures, le port du masque sera obligatoire et la circulation automobile sera interdite.

Ces mesures de confinement pourront être prolongées en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Contacts utiles :

Numéro vert (3030) et d’un numéro dédié pour la prise en charge de patients potentiellement infectés (1021 ou 14).

L’ambassade de France en Algérie a mis en place une cellule téléphonique afin de répondre aux Français en difficulté. Cette cellule est joignable au numéro suivant : +213 219 815 00.

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l’ambassade de France en Algérie

> Allemagne

Depuis le 18 mai 2020, la mesure de quarantaine obligatoire à l’entrée sur le territoire allemand n’est plus appliquée aux ressortissants européens (UE, EEE, Royaume-Uni) dans la quasi-totalité des Länder. Il est recommandé de vérifier auprès des autorités de chaque Land les mesures sanitaires en vigueur.

Les autorités allemandes ont annoncé :

• Depuis le 18 mai 2020, la mesure de quarantaine obligatoire à l’entrée sur le territoire allemand n’est plus appliquée aux ressortissants européens (UE, EEE, Royaume-Uni) dans la quasi-totalité des Länder. Il est recommandé de vérifier auprès des autorités de chaque Land les mesures sanitaires en vigueur.

• Depuis le 16 mai 2020, un allégement des mesures de contrôle aux frontières pour entrer en Allemagne. Restent interdits :

  • les déplacements non importants ;
  • les déplacements touristiques ;
  • les visites amicales ou de connaissances ;
  • les déplacements pour effectuer des achats ;
  • les échanges et séjours scolaires.

• Depuis le 4 mai, un allégement des mesures sanitaires (réouverture des commerces et de certains lieux publics) sans incidence, à ce stade, sur les contrôles renforcés aux frontières. Ces mesures sont susceptibles d’être rétablies en cas de résurgence de l’épidémie ;

• Le maintien des mesures de distanciation sociale et l’obligation du port du masque dans les transports en commun et les commerces.

• La suspension des voyages touristiques ;

• Une réduction importante des liaisons aériennes entre l’Allemagne et la France (il est conseillé de contacter la compagnie aérienne pour connaître le statut des vols) ;

• L’instauration de formulaires déclaratifs à l’entrée sur le territoire pour tous les voyageurs en provenance des zones touchées par le coronavirus (ces formulaires seront distribués par les compagnies aériennes et transmises aux offices de santé publique, Gesundheitsämter).

En cas de transit via Francfort, le retour de Francfort vers la France peut être organisé :
– par voie aérienne (en direct ou via Amsterdam)
– par voie ferroviaire (1 liaison quotidienne Francfort – Paris ; un retour en train par Strasbourg est encore possible via des gares d’ Offenbourg et Kehl (application de la Deutsche Bahn) ;

L’entrée sur le territoire allemand n’est plus autorisée pour les personnes qui souhaitent récupérer un membre de famille (y compris les mineurs) arrivant par avion à Francfort. Les passagers doivent être récupérés à la frontière franco-allemande (Kehl, Forbach).

Les Français bénéficiant d’un vol affrété à destination de l’Allemagne (Francfort, Berlin, Munich) doivent impérativement présenter aux autorités aéroportuaires allemandes un titre de voyage (avion, train, réservation de voiture) vers la France pour sortir de la zone internationale.

Contacts utiles :

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère fédéral de la Santé, en anglais, et du Robert Koch Institut, en allemand), de consulter le site internet de l’ambassade de France en Allemagne.

> Arménie

Le Gouvernement arménien a prolongé l’état d’urgence.
Dans ce cadre, les ressortissants français et les voyageurs en provenance de France (à l’exception des citoyens arméniens) sont interdits d’entrée sur le territoire arménien.

Afin de lutter contre la propagation de la pandémie, les autorités arméniennes ont instauré les mesures suivantes :

• le nombre maximum de participants à des événements publics est limité à 5 personnes ;
• le port d’un masque de protection et de gants est obligatoire dans la majorité des espaces publics fermés, y compris les transports publics ;
• il est obligatoire d’avoir un masque de protection sur soi dans les espaces publics ouverts (mais pas obligatoire de le porter) ;
• respect de la distanciation physique dans les espaces publics fermés et ouverts ;
• une prise de température est effectuée à l’entrée de la majorité des espaces publics fermés, qui sont tenus de signaler auprès du Ministère de la Santé les personnes présentant des symptômes de maladies respiratoires ;
• dans les commerces, la plage horaire de 10 heures – 12 heures est réservée aux personnes de plus de 65 ans ;
• il est conseillé de recourir aux services en ligne pour ses démarches.

Les autorités arméniennes ont indiqué qu’en cas de non-respect des règles, des sanctions et des amendes d’un montant minimum de 10 000 AMD (environ 19 euros) seront appliquées.

Des restrictions particulières peuvent être appliquées aux entrées/sorties des communes présentant un risque épidémiologique. En cas d’aggravation de la situation, de nouvelles restrictions pourraient être instaurées à tout moment.

Toute personne présentant des symptômes et/ou ayant été en contact avec une personne présentant les symptômes du Covid-19 et/ou ayant voyagé dans un pays où des cas ont été recensés, notamment la France, doit contacter le numéro d’urgence mis en place par le ministère arménien de la santé : 00374 60 838300.

Contacts utiles :

Les autorités arméniennes ont également mis en place des permanences téléphoniques joignables 24h/24 pour répondre aux questions liées à l’état d’urgence :
• 8141 (pour les appels depuis l’Arménie) ;
• +374 11208141 (pour les appels depuis l’étranger).

Par ailleurs, toutes les frontières terrestres de l’Arménie sont actuellement fermées.

En cas de difficulté, l’Ambassade de France en Arménie est joignable de préférence par courriel à l’adresse fslt.erevan-amba@diplomatie.gouv.fr, en précisant les coordonnées complètes et le statut (résident ou Français de passage).

Les mesures adoptées par les autorités locales sont évolutives et le plus souvent d’application immédiate.
Il est conseillé de suivre les recommandations des autorités locales notamment sur les sites https://www.facebook.com/ministryofhealthcare/http://www.moh.am et https://ncdc.am/coronavirus/ du ministère arménien de la Santé, et de consulter le site Internet de l’Ambassade de France en Arménie

> Bélize

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, les autorités béliziennes ont décidé de la fermeture de l’ensemble des frontières du pays, s’appliquant aux entrées comme aux sorties du territoire.

Seuls les Béliziens et membres du corps diplomatique seront autorisés à rentrer sur le territoire mais peuvent être soumis à des mesures de quarantaine ou d’auto-isolement sur décision des autorités. En outre, l’aéroport Philip S.W.Goldson International Airport est fermé depuis le 23 mars 2020.

Compte tenu de ces mesures, il convient de reporter tout déplacement au Belize.

Les autorités béliziennes ont instauré un couvre-feu, en vigueur entre 20 heures et 5 heures pour les adultes et entre 18 heures et 8 heures pour les mineurs âgés de moins de 16 ans.

Des mesures de distanciation physique et le port obligatoire d’un masque de protection s’appliquent également dans les lieux et bâtiments publics.

Il est recommandé aux Français résidents et de passage au Belize de respecter les instructions des autorités béliziennes et de limiter leurs déplacements au maximum.

Contacts utiles :

La situation est évolutive et d’autres mesures restrictives pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales (en particulier, page du Government of Belize – Press Office sur les réseaux sociaux) et de consulter le site Internet et les réseaux sociaux de l’OMS et de l’ambassade de France au Guatemala compétente pour le Bélize.

>Bulgarie

Interdiction d’entrée sur le territoire de la Bulgarie aux ressortissants français, à l’exception des résidents permanents ou à long terme et des membres de leurs familles.

Depuis le 18 mars, les autorités locales interdisent l’entrée sur le territoire de la Bulgarie aux ressortissants français, à l’exception des résidents permanents ou à long terme et des membres de leurs familles. Par ailleurs, après la fermeture, également le 18 mars, de la frontière avec la Roumanie, il n’est plus possible de se rendre en France par voie terrestre depuis la Bulgarie. Il convient de s’assurer du maintien des liaisons aériennes auprès de la compagnie aérienne concernée.

Depuis le 6 avril, les autorités locales interdisent provisoirement l’entrée sur le territoire de la Bulgarie de toute personne en provenance de l’étranger (sauf ressortissants bulgares et familles, résidents permanents ou de longue durée et leurs familles ; personnels de transport ; diplomates, militaires, personnels médicaux et travailleurs sociaux, dans le cadre de leur activité professionnelle ; travailleurs agricoles saisonniers ; personnes voyageant pour des raisons humanitaires ; personnes participant à la construction, la maintenance, l’exploitation ou la sécurité d’infrastructures stratégiques et critiques de la Bulgarie ; personnes en transit vers leur pays de résidence, devant avoir préalablement informé leur poste diplomatique ou consulaire en Bulgarie) ; seules les frontières vers la Grèce et – partiellement – la Roumanie restent ouvertes.

Dans ces conditions, il convient de reporter tout déplacement en Bulgarie.

Par ailleurs, les autorités locales, dans le cadre d’un déconfinement partiel, ont annoncé maintenir les mesures de distanciation sociale suivantes :

  • les magasins d’alimentation, les pharmacies et la Poste sont réservées aux personnes de plus de 60 ans de 8 heures 30 à 10 heures 30 ;
  • le port du masque est obligatoire dans les espaces publics fermés ;
  • une mise en quarantaine est imposée à toute personne entrant en Bulgarie (14 jours, 28 jours si testée positive) ;
  • une amende jusqu’à 5 000€ est prévue pour toute personne qui ne respecte pas les mesures antiépidémiques (25 000€ si personne morale), et jusqu’à 5 ans de prison. La géolocalisation des personnes en confinement obligatoire est mise en place.

Contacts utiles :

Le Ministère des Affaires Etrangères bulgare a, pour sa part, mis en place deux lignes d’urgence joignables 24/24 : +359 2 948 24 04 ; +359 2 971 38 56 / crisis@mfa.bg.

> Chili

 Depuis le 18 mars, la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes. Néanmoins, les ressortissants chiliens et les étrangers avec un statut de résident permanent au Chili (avec confinement obligatoire de 14 jours).

Dans ce contexte, le gouvernement chilien a annoncé les mesures suivantes :

• Depuis le 18 mars, la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes. Néanmoins, les ressortissants chiliens et les étrangers avec un statut de résident permanent au Chili peuvent entrer dans le pays mais devront, quelle que soit leur provenance, se soumettre à un confinement obligatoire de 14 jours. Ils doivent informer l’Autorité sanitaire de l’adresse de la mise en isolement.

Les étrangers de passage peuvent sortir du pays mais uniquement par voie aérienne.
Dans ce contexte, il est demandé aux Français de passage encore présents au Chili de s’inscrire sur Ariane, de consulter le site de l’ambassade de France et de se signaler auprès de l’ambassade par mail.

• Un couvre-feu national a été instauré sur l’ensemble du territoire, y compris l’Ile de Pâques, de 22 heures à 5 heures. Sauf urgence médicale avérée, tous les déplacements sont interdits sur cette plage horaire, à moins de disposer d’un sauf-conduit devant être obtenu auprès des commissariats des Carabiniers (« Carabineros »).

• Il n’existe pas à ce jour de mesure de quarantaine nationale pour l’ensemble de la population mais une mesure de confinement obligatoire visant les personnes âgées de plus de 75 ans est actuellement en vigueur sur l’ensemble du territoire chilien depuis le 24 mars.

Des mesures locales de confinement et de restriction des déplacements ont en outre été adoptées (liste des mesures et des zones concernées consultable via le lien : https://www.gob.cl/coronavirus/plandeaccion/).

• Confinement obligatoire :
o cartes des zones concernées consultables via ce lien : https://www.gob.cl/coronavirus/cuarentena/, onglet « Ver zonas en cuarentena » :
o Région de Tarapacá : villes d’Iquique et d’Alto Hospicio ;
o Région d’Antofagasta : zone urbaine d’Antofagasta et commune de Mejillones ;
o Dans la Région métropolitaine de Santiago :

  • Communes de Santiago centre, Providencia, Vitacura, Las Condes, Ñuñoa, Maipú, Padre Hurtado, La Reina, El Bosque, Quinta Normal, Independencia, Estación Central, Pedro Aguirre Cerda, Cerrillos, Recoleta, Cerro Navia, Conchalí, La Cisterna, La Florida, La Granja, Lo Espejo, Lo Prado, Macul, Renca, Peñalolén, de San Joaquín, de San Miguel, de San Ramón, La Pintana, Lampa, Colina, Huechuraba, Pudahuel, Buin, Puente Alto, Quilicura et San Bernardo.

• Cordons sanitaires (entrées et sorties interdites sans sauf-conduit) :
o Région de Valparaíso : ville de San Antonio ;
o Région de l’Araucanie : villes de Temuco et de Padre Las Casas ;
o Région de Los Lagos : ville d’Osorno et île de Chiloé ;
o Région de Magallanes : villes de Punta Arenas et de Puerto Williams.

• Douanes sanitaires (contrôles de santé) : au 14 mai, 123 postes de douanes sanitaires ont été mis en place dans tous les points d’accès au territoire chilien (y compris ports et aéroports) et dans l’ensemble des régions, y compris l’Ile de Pâques, l’île de Chiloé et les points de traversée du Détroit de Magellan. Des douanes sanitaires ont été mises en place sur les routes entre la Région métropolitaine de Santiago et la région de Valparaíso et Viña del Mar. Les voyageurs doivent télécharger un « passeport régional sanitaire » sur la page www.c19.cl, qu’ils peuvent présenter y compris sur leur téléphone portable. Les personnes considérées à haut risque (selon la provenance du pays et d’éventuels premiers symptômes) ou ayant de la fièvre devront repartir dans la ville d’où ils viennent effectuer un test et une quarantaine. Des douanes sanitaires sont également mises en place progressivement dans les gares routières de l’ensemble du pays depuis le 1er avril.

Les passagers devant se rendre à l’aéroport de Santiago pour prendre un vol peuvent circuler en présentant leur billet ou leur réservation sur leur téléphone. Pour les Français de passage se trouvant dans les zones concernées par le confinement obligatoire, des autorisations spéciales permettant de se déplacer (pour une durée limitée) notamment pour se rendre au supermarché, à la pharmacie ou pour une consultation médicale peuvent être obtenues (précisions consultables via ce lien : https://www.gob.cl/coronavirus/cuarentena/, onglet « Descarga Nuevo instructivo »). Les étrangers ne disposant pas d’un RUT (numéro d’identification chilien) peuvent télécharger les laissez-passer (les « Permisos Temporales ») sur le site https://comisariavirtual.cl/, avec leur numéro de passeport, ou de manière présentielle dans les commissariats des Carabineros. Sauf urgence médicale avérée, tous les autres déplacements dans ces zones sont interdits pendant la durée du confinement.

• Les autorités chiliennes ont par ailleurs rendu obligatoire le port du masque dans :
o Tous les transports publics ou privés : avions, métros, trains, bus, transport collectif, transport privé rémunéré de passagers (taxis, VTC, tout type de transport privé sollicité par application), transport maritime payant.
o Les aéroports et gares routières
o Les supermarchés, centres commerciaux, hôtels, pharmacies
o Les établissements de santé
o Les banques et autres lieux recevant du public
o Les lieux de travail
o Les ascenseurs et les funiculaires
o Les établissements éducatifs
o Les théâtres, cinémas, discothèques, casinos et salles de jeux
o Les résidences pour personnes âgées
o Les lieux de fabrication et de manipulation de médicaments ou d’aliments
o Les galeries et tribunes dans les enceintes sportives, les gymnases et les stades
o Les pubs, restaurants, cafétérias pour les employés (pas les clients)
o Tout lieu fermé où se trouvent réunies 10 personnes ou plus

Dans plusieurs communes de la Région métropolitaine de Santiago, dont la commune de Santiago centre, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics et dans tous les lieux où peuvent se produire des rassemblements (notamment marchés ouverts).

Compte tenu des difficultés pour trouver des masques dans le commerce, le ministère de la Santé a mis en ligne un tutoriel pour la fabrication de masques artisanaux. Les stocks de matériels médicaux disponibles par pharmacie, en fonction des produits recherchés, peuvent également être consultés via ce lien : https://www.sernac.cl/portal/617/w3-channel.html
Pour les Français de passage au Chili, une cellule de réponse téléphonique est ouverte par l’ambassade de France pour répondre aux questions sur le Covid-19 : les numéros de téléphone dédiés sont publiés sur la Foire aux questions relative au coronavirus.

Au Chili, les personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et ayant voyagé au cours du mois écoulé dans un pays touché par l’épidémie de Covid-19, ou ayant été en contact avec une personne porteuse du virus, doivent prendre les précautions d’usage pour ne pas contaminer l’entourage (s’isoler, rester à distance, se protéger la bouche lors de la toux, au besoin par un masque, utiliser des mouchoirs jetables, et bien se laver les mains) et 1) soit se rendre au service des urgences le plus proche, en signalant immédiatement leurs symptômes et le fait d’avoir voyagé dans une zone touchée par l’épidémie de Covid-19 ou d’avoir été en contact avec une personne porteuse du virus, 2) soit contacter le numéro spécial mis en place par le ministère chilien de la Santé (numéro 600 360 77 77 ou le site www.saludresponde.cl – en espagnol).

Contacts utiles :

Ministère chilien de la Santé (numéro 600 360 77 77 ou le site www.saludresponde.cl – en espagnol).

Les mesures prises par les autorités locales étant évolutives, il convient de se tenir informé en consultant notamment le site du ministère chilien de la Santé

> Gabon

Couvre feu et suspension de la délivrance des visas touristiques.

Les autorités gabonaises ont décidé de renforcer leur plan de lutte contre la propagation du Covid-19 par plusieurs mesures :

  • la suspension de la délivrance des visas touristiques pour toute personne en provenance des « pays à risque » (Union européenne, Chine, Corée du Sud et États-Unis). En conséquence, les visites à caractère familial ou touristique en provenance de ces pays ne sont plus autorisées ;
  • un couvre-feu dans l’ensemble du pays de 19h30 à 6h00 ;
  • le confinement généralisé du Grand Libreville à compter du lundi 13 avril ;

Compte tenu de ces mesures, il convient de reporter les voyages au Gabon en attendant que la situation se rétablisse.

Il est aussi signalé une recrudescence des actes de piraterie.

Contacts utiles :

Il est recommandé aux Français qui seraient encore en déplacement temporaire au Gabon de s’inscrire sur Ariane et de se signaler auprès du consulat de France : crise.libreville-amba@diplomatie.gouv.fr / +241 11 79 7001.

Pour toute information complémentaire, consulter le site Internet de l’ambassade de France

> Guyana

Fermeture de l’espace aérien.

Les autorités guyaniennes ont instauré plusieurs mesures, notamment la fermeture de l’espace aérien.

Les autorités surinamaises ayant fermé leurs frontières terrestres, fluviales et aériennes, il n’est plus possible de rejoindre la Guyane via le Suriname.
Dans ce contexte, il convient de reporter les déplacements en Guyana, en attendant que la situation se rétablisse.

Les mesures adoptées par les autorités locales sont évolutives et le plus souvent d’application immédiate. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter régulièrement le site Internet de l’ambassade de France au Suriname.

Contact utile :

Les Français de passage ou résidents qui souhaiteraient quitter le pays sont invités à se signaler auprès de l’ambassade de France au Suriname.

> Lettonie

Les autorités lettones ont déclaré l’état d’urgence jusqu’au 9 juin.

Les transports internationaux de passagers, interrompus le 17 mars, reprennent légèrement, mais les voyageurs en provenance de l’étranger sont soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée

Quelques vols commerciaux ouvrent le 18 mai reliant Riga à certaines capitales européennes. Les liaisons par autobus reprennent également, mais seulement entre États baltes.
Seules les catégories de personnes suivantes sont autorisées à entrer en Lettonie :

  • Résidents en Lettonie ;
  • Personnes assurant le transport de marchandises ;
  • Personnels des compagnies de transport ;
  • Personnels militaires d’un Etat de l’OTAN ou de l’UE dans le cadre d’opérations de coopération internationale ;
  • Diplomates accrédités en Lettonie et certains personnels humanitaires ;
  • Personnes travaillant pour un employeur letton (sous réserve d’une procédure particulière pilotée par la Latvian Investment and Development Agency) ;
  • Personnes en transit ;

En tout état de cause, les voyageurs en provenance de l’étranger sont soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée. Seuls les citoyens baltes ou les étrangers résidents permanents dans un des États baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) sont exemptés de quarantaine, sous réserve :

  • Qu’ils n’aient pas voyagé en dehors des États baltes pendant les 14 derniers jours ;
  • Qu’ils ne soient pas en quarantaine suite à un test positif au COVID-19 ;
  • Qu’ils n’aient pas été récemment en contact avec une personne atteinte du COVID-19 ;
  • Qu’ils n’aient aucun symptôme d’infection respiratoire.

Dans ces conditions, il convient de reporter tout déplacement vers la Lettonie.

La « quarantaine » obligatoire de 14 jours s’effectue selon les modalités suivantes :

  • la personne doit rester à son domicile. Elle ne peut pas se rendre à son travail, ne peut pas prendre les transports en commun et doit éviter toute interaction avec d’autres personnes ;
  • pour acquérir des biens de première nécessité (nourriture…), elle doit commander en ligne et se faire livrer en évitant tout contact avec le livreur ;
  • la personne doit prendre sa température deux fois par jour et surveiller son état de santé. En cas de symptôme (fièvre, toux, problèmes respiratoires…), elle doit appeler immédiatement un généraliste ou le 113 en cas d’urgence.
  • Une distanciation physique de 2 mètres minimum doit être respectée dans les espaces publics. Il est obligatoire de porter un masque (ou équivalent : foulard etc) dans les transports en commun.

Contacts utiles :

Il est en outre recommandé de consulter le site de l’ambassade de France en Lettonie. Des informations complémentaires sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes lettones sont également disponibles sur le site des autorités locales (en anglais).

> Maroc

Les autorités marocaines ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France.

Un confinement général est institué jusqu’au 10 juin, le port du masque est obligatoire.

Compte tenu de cette mesure, il est conseillé de reporter les voyages au Maroc.

Les Français en difficulté sont invités à prendre l’attache du consulat général de France le plus près de leur lieu de séjour (les numéros de téléphone figurent sur les sites internet des consulats généraux).

Il leur est également recommandé de contacter leur compagnie d’assurance ou d’assistance.

Les Français testés positifs au covid-19, conformément au protocole sanitaire mis en place par les autorités marocaines, sont placés en quatorzaine, de même que toute personne ayant été à leur contact, notamment au cours de leur trajet en avion. Ces mesures s’imposent à toute personne sur le territoire du Royaume du Maroc.

Les Français qui se trouvent déjà sur le territoire marocain doivent se conformer aux consignes des autorités locales. Depuis le 20 mars, un confinement général a été institué. Le port du masque est obligatoire hors de son domicile depuis le 7 avril. A compter du 25 avril, les déplacements sont strictement interdits hors du domicile entre 19 heures et 5 heures du matin.

Contact utile :

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l’ambassade de France au Maroc

> Tanzanie

Les autorités tanzaniennes ont annoncé le 18 mai la levée des restrictions aux vols commerciaux et des mesures de quarantaine systématique imposées aux passagers (sous présentation d’un test négatif au Covid-19).

Néanmoins, les passagers devront fournir une preuve médicale qu’ils sont testés négatifs au COVID-19. En cas d’absence de cette preuve ou s’ils présentent des symptômes, les passagers seront placés en quarantaine.

D’autres mesures sanitaires imposées aux Compagnies aériennes et touristiques doivent encore être finalisées et la plupart des pays de transit pour la Tanzanie restent fermés ou imposent leurs propres mesures sanitaires. Les liaisons aériennes ne reprendront donc pas un rythme régulier et fiable au mieux avant plusieurs semaines.

L’épidémie étant active en Tanzanie et le capacitaire sanitaire local très limité, il est conseillé aux ressortissants français de différer tout déplacement vers la Tanzanie. Les touristes encore présents en Tanzanie sont invités à s’inscrire sur Ariane et à contacter l’ambassade afin d’être informés des possibilités ponctuelles de retour.

Contacts utiles :

Sur place, les personnes souhaitant des renseignements ou nécessitant un soutien médical peuvent contacter la permanence téléphonique assurée par l’ambassade de France : +255 222 198 800 qui les orientera vers le médecin référent et la plateforme de télésurveillance médicale mise en place par les autorités françaises.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR