fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour les 11 et 12 juin par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

> Allemagne

Les autorités allemandes ont annoncé la levée des contrôles aux frontières franco-allemandes et des restrictions de déplacements entre la France et l’Allemagne à compter du 16 juin (00h00).

Pour rappel, il convient de respecter les mesures de distanciation physique et l’obligation du port du masque dans les transports en commun et les commerces

Par ailleurs, depuis le 18 mai 2020, la mesure de quarantaine obligatoire à l’entrée sur le territoire allemand n’est plus appliquée aux ressortissants européens (UE, EEE, Royaume-Uni) en provenance de l’espace européen.

Contacts utiles :

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère fédéral de la Santé, en anglais, et du Robert Koch Institut, en allemand), de consulter le site internet de l’ambassade de France en Allemagne

> Bosnie-Herzégovine

L’interdiction d’entrée sur le territoire pour tous les ressortissants étrangers reste en vigueur

Exceptions :

  • personnes en transit sans arrêt ;
  • détenteurs d’un permis de séjour ;
  • diplomates et personnels de l’EUFOR et de l’OTAN ;
  • personnels médicaux ;
  • hommes d’affaires, sous condition d’attester de rendez-vous d’affaires et d’un test négatif au COVID-19 de moins de 48h ;
  • ressortissants serbes, croates et monténégrins ;
  • conjoints et enfants de ressortissants bosniens.

La plupart des mesures destinées à prévenir la propagation du virus ont été levées, même si certaines restent encore en vigueur, notamment l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. L’aéroport de Sarajevo ainsi que les principaux aéroports du pays ont rouvert le 1er juin avec un nombre de vols limité.

Dans ce contexte, il convient toujours de différer tout déplacement vers la Bosnie-Herzégovine.

Contacts utiles :

Les ressortissants dont l’entrée est autorisée doivent suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site de l’institut de santé publique, en bosnien) et consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’ambassade de France en Bosnie-Herzégovine.

En cas de symptômes de maladie respiratoire (fièvre, toux, essoufflement), il convient d’en informer immédiatement le service cantonal de santé publique ou les urgences par téléphone (062 086 282 , +387 62 086 282 +387 62 030 778 +387 62 030 796 +387 62 030 728).

> Burkina Fasso

Depuis le 21 mars, les frontières aériennes, terrestres et ferroviaires du pays sont fermées.

Compte tenu de cette mesure, il convient de reporter tout déplacement au Burkina-Faso.

Contacts utiles :

Pour toute information d’ordre médical, trois numéros verts ont été mis en place par le ministère burkinabè de la Santé :

• 35 35
• 70 95 93 27
• 52 19 53 94

> Chypre

Le gouvernement chypriote a annoncé les modalités de reprise des liaisons aériennes et les conditions d’accueil des touristes sur l’île. La France de même que la Belgique, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, l’Espagne, la Suède, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont été placés le 10 juin dans une nouvelle “Catégorie C” de pays toujours considérés à risque.

Peuvent entrer à Chypre :

Catégorie A
Les personnes en provenance d’Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Slovaquie, Slovénie, Suisse.

Un test négatif au Covid-19 de moins de 72h sera par ailleurs exigé jusqu’au 19 juin (non requis au-delà).

Catégorie B
Les personnes en provenance d’Israël, de Pologne et de Roumanie. Un test négatif au Covid-19 de moins de 72h sera par ailleurs exigé y compris après le 19 juin.

La France de même que la Belgique, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, l’Espagne, la Suède, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont été placés le 10 juin dans une nouvelle “Catégorie C” de pays toujours considérés à risque.

L’entrée des personnes en provenance d’un pays de la catégorie C et de tout autre pays, y compris en cas de transit depuis un pays « autorisé », reste interdite à l’exception des citoyens chypriotes et des résidents à Chypre.

Les voyages depuis la France ne sont donc pas possibles jusqu’à nouvel ordre.

Le test au Covid-19, à la charge du passager, pourra être réalisé à l’arrivée à Chypre mais impliquera alors de se placer en auto-isolement jusqu’à son résultat (pour les pays de provenance listés plus haut). En cas d’arrivée depuis un autre pays (Chypriotes et résidents), il sera nécessaire de pratiquer un isolement à domicile pendant 14 jours.

Dans ce contexte, il est conseillé de différer tout déplacement à Chypre.

Contacts utiles :

Plus d’informations sur le portail dédié des autorités chypriotes (en anglais).

Il convient de suivre l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur le site du ministère de la santé chypriote (en anglais) et de consulter le site de l’ambassade de France à Chypre.

> Grèce

Les arrivées de voyageurs en Grèce par voie terrestre seront possibles à partir du 15 juin ; par voie maritime à partir du 1er juillet 2020.

Du 15 au 30 juin, le dépistage et la quarantaine resteront obligatoires pour toute arrivée depuis un aéroport situé dans une zone à haut risque de propagation du covid-19, selon l’Agence européenne de la sécurité aérienne. Des tests aléatoires sont prévus pour les vols en provenance de tous les aéroports qui ne figurent pas sur cette liste.

A partir du 1er juillet : sauf dégradation de la situation sanitaire en Grèce ou dans le pays de provenance, les autorités grecques annoncent qu’elle pratiqueront uniquement des tests aléatoires à l’arrivée des voyageurs.

Les voyageurs souhaitant se rendre en Grèce devraient privilégier les réservations faisant commencer leur séjour à partir du 1er juillet 2020.

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et dans les services liés à la personne. Il est très fortement recommandé dans les espaces fermés et dès lors qu’on ne peut pas respecter la distanciation physique. Le respect des gestes barrières est toujours d’actualité. Par ailleurs, tout véhicule à usage privé ou public doit circuler avec au maximum trois personnes à bord : le chauffeur plus éventuellement un ou deux passagers.

Contacts utiles :

Le ministère grec de la Santé annonce régulièrement de nouvelles mesures et restrictions valables pour l’ensemble du territoire afin d’éviter la propagation du Covid-19. Il convient par conséquent de suivre attentivement les consignes locales. Plus d’informations sur le site des autorités sanitaires locales (en anglais) et de l’ambassade de France en Grèce.

Par ailleurs, un numéro d’information générale a été mis en place : le 1135 (en grec).

En cas d’apparition des symptômes d’infection respiratoire (par ex. fièvre, toux, mal de gorge, difficulté à respirer), il convient de prendre immédiatement l’attache de l’organisme national de santé publique grec (EODY) au numéro suivant : 210 52 12 054

> Hongrie

Les liaisons aériennes reprennent progressivement entre la France et la Hongrie mais l’entrée sur le territoire hongrois pour les personnes venant de France sans statut de résident en Hongrie reste interdite jusqu’à nouvel ordre.

Des exceptions existent mais doivent faire l’objet d’une demande de dérogation préalable auprès de la police hongroise.

Les restrictions de sorties imposées depuis le 17 mars ont été assouplies même si les mesures suivantes restent en vigueur :

• toute personne arrivant sur le territoire hongrois (Hongrois ou résidents) doit respecter une quarantaine de 14 jours à domicile, rigoureusement contrôlée par la police (une demande de dérogation est possible auprès des autorités locales) ;

• il convient de porter un masque ou de se couvrir la bouche dans les transports publics et dans les magasins, et d’observer une distance de 1,5 mètre entre les personnes ne résidant pas dans le même foyer ;

• les magasins peuvent ouvrir selon leurs horaires habituels, mais l’accès aux commerces est réservé aux seules personnes âgées de plus de 65 ans entre 9h et 12h.

Contacts utiles :

Il est recommandé de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales et de consulter le site de l’ambassade de France en Hongrie.

> Indonésie

Depuis le 7 juin, les déplacements intérieurs au sein du territoire indonésien (aériens, maritimes ou terrestres) sont de nouveau possibles sous certaines conditions (voir ci-dessous).

Les autorités locales ont mis en place un certain nombre de mesures :

  • port du masque obligatoire en cas de sortie ;
  • fonctionnement des lieux clos, magasins, restaurants, transports en commun à 50% de la capacité d’accueil ;
  • suspension/annulation de vols en provenance et vers la Chine continentale ;
  • mesures de détection des symptômes à l’arrivée sur le territoire (aéroports, ports, frontières terrestres) ;
  • période d’isolement et/ou de confinement de 14 jours pour les ressortissants indonésiens en provenance de Chine ou ayant transité par la Chine.

Depuis le 2 avril, les autorités indonésiennes interdisent l’entrée et le transit sur le territoire aux étrangers, à l’exception des personnes possédant un permis de résidence, des diplomates, des personnes effectuant une mission officielle et des équipages (air, mer, transports terrestres) sous certaines conditions.

Dans ce contexte, et au regard de la forte réduction des liaisons aériennes avec l’Europe, il convient de reporter les déplacements en Indonésie. Par ailleurs, il est vivement recommandé aux Français actuellement de passage en Indonésie de prendre toutes les mesures nécessaires pour un retour en France par voie aérienne dès que possible tant que des vols commerciaux sont maintenus.

Contacts utiles :

Depuis le 7 juin, les déplacements intérieurs au sein du territoire indonésien (aériens, maritimes ou terrestres) sont de nouveau possibles sous certaines conditions https://id.ambafrance.org/COVID-19-point-de-situation-en-Indonesie-et-Timor-Est). A leur arrivée, tous les voyageurs ont également l’obligation de télécharger l’application de surveillance et traçage du Covid-19, “PeduliLindungi“, sur leurs téléphones portables.

Plus d’informations et consignes des autorités locales le site internet de l’ambassade de France en Indonésie.

> Islande

Depuis le 24 avril, toute personne arrivant de l’étranger est tenue d’observer une quarantaine de 14 jours à domicile. A partir du 15 juin, les personnes ne souhaitant pas effectuer cette quarantaine auront la possibilité d’être testées au Covid-19 dès leur arrivée sur le territoire islandais.

Ces tests seront proposés aux principaux points d’entrée dans le pays (aéroport de Keflavík et port de Seyðisfjörður). Les enfants nés après le 1er janvier 2005 ne sont pas concernés par ces mesures.

Contacts utiles :

Plus d’informations sur https://www.covid.is/categories/tourists-travelling-to-iceland.

Par ailleurs, il convient de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur le site dédié au coronavirus (en anglais), et de l’ambassade de France en Islande.

Les autorités locales ont mis en place un numéro d’urgence H24 (1700 ; depuis l’étranger : +354 544 4113).

> Malaisie

En raison de l’épidémie de coronavirus Covid-19, la Malaisie a fermé ses frontières à tous les visiteurs étrangers jusqu’à nouvel ordre.

Font exception : les titulaires d’un statut de résident et des conjoints de ressortissants malaisiens titulaires d’un Long Term Social Visit Pass, sous réserve d’une autorisation préalable accordée au cas par cas. Tous les autres étrangers, en particulier les touristes, ne peuvent pas entrer en Malaisie. Les Malaisiens et étrangers autorisés à pénétrer sur le territoire sont soumis à une obligation de quarantaine de 14 jours à leur domicile, après avoir effectué un test
Covid-19 à leur arrivée.

Il reste possible pour les étrangers présents en Malaisie de quitter le territoire. Il est conseillé aux Français de passage en Malaisie de prendre toutes les mesures nécessaires pour un retour en France par voie aérienne, en contactant leur compagnie aérienne ou agence de voyage, afin de ne pas se trouver en situation illégale sur le territoire malaisien.

Selon les indications fournies à ce stade par les autorités malaisiennes, les étrangers en situation de dépassement de validité de leur séjour auraient 14 jours ouvrables à partir du 31 août pour quitter le pays ou demander un prolongement de validité, qui ne sera pas automatiquement accordé.

Les règles du confinement ont été progressivement modifiées, avec une réouverture progressive des commerces et activités, différenciée selon les régions du pays. Certains établissements recevant du public demeurent fermés. Les déplacements d’une région à l’autre sont de nouveau autorisés (avec des exceptions pour Sabah et Sarawak). Il reste recommandé d’éviter de fréquenter les lieux de regroupement et d’appliquer tous
les gestes barrières.

Il reste recommandé de reporter tout projet de séjour en Malaisie tant que la situation n’est pas stabilisée.

Contacts utiles :

L’ambassade de France en Malaisie n’est accessible au public que sur rendez-vous. Elle est joignable à l’adresse info-crise.kualalumpur-amba@diplomatie.gouv.fr pour répondre à toutes les questions et traiter des cas urgents.

Il convient par ailleurs de consulter régulièrement le site de l’ambassade https://my.ambafrance.org/ pour se tenir informé sur l’évolution de la situation, sur les règles du confinement et trouver les réponses à de nombreuses questions.

> Malte

Les autorités maltaises ont suspendu les liaisons aériennes avec la France depuis le 11 mars. Elles ont annoncé la réouverture de l’aéroport international à compter du 1er juillet pour 19 provenances/destinations. A ce stade, la France ne fait pas partie de ce dispositif.

Par ailleurs, les conditions posées par les autorités sanitaires rendent actuellement impossible aux Français de se rendre normalement à Malte (obligation de séjour de 4 semaines dans le pays de transit ; quarantaine de 14 jours à l’arrivée).

Contacts utiles :

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère de la Santé, en anglais) et de consulter le site internet de l’ambassade de France à Malte.

> Mexique

Compte tenu de l’évolution de l’épidémie et des mesures restrictives prises avec un préavis souvent très court, il est conseillé de différer jusqu’à nouvel ordre tout voyage, notamment touristique, au Mexique, en particulier dans la péninsule du Yucatan.

Dans un contexte où un nombre croissant de cas est recensé au Mexique, les autorités mexicaines ont mis en place un code couleur (composé de 4 niveaux : rouge, orange, jaune, vert) qui correspond à une évaluation de la situation sanitaire de chaque État. À ce stade, tous les États du Mexique sont classés en rouge. Pour plus d’informations, consulter régulièrement le compte Twitter du sous-secrétaire à la santé « @HLGatell ».

Pour les Français qui se trouveraient sur place, il est recommandé de suivre l’évolution de la situation sanitaire du pays, de souscrire une assurance santé internationale couvrant le risque de coronavirus covid-19 et de disposer de ressources suffisantes en cas de retour anticipé en France.

Contacts utiles :

Par ailleurs, il convient de respecter les recommandations des autorités locales et de l’ambassade de France au Mexique. L’Ambassade de France au Mexique a mis en place deux numéros d’urgence de 9 heures à 18 heures : (00 52) 55 91 71 98 91/92. En dehors de ces horaires, la permanence consulaire est joignable au (00 52) 55 54 06 86 64.

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) ou de possible contact avec une personne atteinte du coronavirus Covid-19, il est essentiel de ne pas se rendre dans un hôpital. Il convient de contacter l’Unité d’intelligence épidémiologique et sanitaire au 800 00 44 800, de composer le 911 ou d’écrire un courriel à ncov@dgepi.salud.gob.mx dès l’apparition des premiers symptômes.

> Mongolie

Les autorités mongoles ont suspendu toutes les liaisons aériennes et ferroviaires internationales jusqu’au 30 juin inclus.

Compte tenu de ces mesures, il convient de différer les déplacements en Mongolie jusqu’à nouvel ordre.

Contacts utiles :

Il est recommandé de se tenir régulièrement informé en consultant le site internet de l’ambassade de France en Mongolie et la fiche des Conseils aux voyageurs.

> Norvège

Jusqu’au 20 août prochain minimum, l’accès au territoire norvégien est suspendu pour tous les étrangers non-résidents ou ne travaillant pas en Norvège. Les voyages touristiques en Norvège ne sont pas possibles pour les ressortissants français.

Quelques exceptions : les ressortissants de l’UE/EEE visitant un membre de leur famille travaillant ou résidant en Norvège (famille proche uniquement), et les ressortissants de l’UE/EEE propriétaires d’un logement/résidence secondaire en Norvège. A ce jour, les voyages touristiques en Norvège ne sont pas possibles pour les ressortissants français.

Toute personne arrivant de l’étranger sur le territoire norvégien doit se soumettre à une quarantaine de 10 jours.

A partir du 15 juin, les voyages d’agrément entre la Norvège et le Danemark (et vice-versa) seront autorisés, sans nécessité d’observer une période de quarantaine.

Depuis le 1er juin, les voyages professionnels entre les pays nordiques (Norvège, Suède, Danemark, Finlande et Islande) sont également autorisés sans observer une période de quarantaine de 10 jours.

Les vols reprennent progressivement entre la Norvège et la France. La ligne aérienne directe d’Air France entre Paris et Oslo a repris le 7 juin. Il convient de contacter directement les compagnies aériennes pour connaître l’état du trafic et les vols prévus.

Contacts utiles :

En Norvège, les lignes d’information de l’institut de la santé publique (+47 81 55 50 15) et de la commune d’Oslo (+47 21 80 21 82) restent ouvertes. En cas de symptômes, les autorités sanitaires demandent de ne pas appeler les urgences (113), mais le 116 117 ou le médecin traitant.

Compte tenu du caractère évolutif de la situation, il est conseillé de consulter très régulièrement le site de l’institut norvégien de santé publique (en anglais), de la direction pour l’immigration (en anglais) et de l’ambassade de France en Norvège.

> République Dominicaine

Le gouvernement dominicain a suspendu les vols en provenance et à destination de l’Europe, de Chine, de Corée du sud et d’Iran depuis le 16 mars.

Il convient donc de reporter les déplacements vers la République dominicaine en attendant que la situation se rétablisse.
Un couvre-feu est en vigueur de 19 heures à 5 heures du lundi au samedi et de 17 heures à 5 heures le dimanche. Toute violation de ces mesures est passible de sanctions (emprisonnement).

Contacts utiles :

L’ambassade de France en République dominicaine met en ligne sur son site Internet des informations et des recommandations. Une réponse téléphonique est également en place depuis le 14 mars.

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de se tenir régulièrement informé en suivant les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l’ambassade de France en République dominicaine

> Slovénie

Les voyageurs en provenance de France doivent se soumettre à une quarantaine, sauf s’ils rentrent dans le cadre des exceptions prévues.

Le déconfinement en Slovénie est désormais à un stade avancé avec la réouverture de l’ensemble des espaces accueillant du public (commerces, services, restaurants, musées, écoles, etc.).

Depuis le 26 mai, l’accès au territoire slovène est autorisé à tous les ressortissants et résidents permanents ou temporaires des Etats membres de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, à condition de respecter une auto-quarantaine de 14 jours. Des exemptions à la quarantaine incluent notamment les résidents permanents ou temporaires en Slovénie. Les touristes sont toutefois tenus d’observer la quarantaine depuis le 8 juin.

Par ailleurs, les ressortissants et résidents de 17 pays de l’Union européenne peuvent entrer en Slovénie sans restrictions ni quarantaine. A ce stade, la France ne bénéficie pas de ce dispositif. Les voyageurs en provenance de France doivent donc se soumettre à la quarantaine, s’ils ne rentrent pas dans le cadre d’une des exceptions prévues. Plus de détails sur le site de l’ambassade de France en Slovénie.

Contacts utiles :

Plateforme de réponse téléphonique médicale sur le Covid-19 : 00 386 (0) 080 1404 (numéro gratuit, 7j/7 de 8h à 20h).
Plateforme de réponse téléphonique de la police slovène : 00 386 (0) 1 514 70 01 (7j /7 – de 7h à 19h).

Il convient de s’informer sur l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur les sites du gouvernement slovène (en anglais), de l’institut national de la santé publique (en slovène) et de l’ambassade de France en Slovénie

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR