fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Quelle stratégie de fin de confinement en Amérique du Sud ?

Le Journal des Français à l’étranger partage les informations concernant la fin du confinement dans certains pays d’Amérique du Sud (Guyana, Guyane, Suriname, Pérou et Bolivie)

Weena Truscelli

Publié

le

> Guyana

Pas de confinement strict

  • Le travail est autorisé sous conditions et le télétravail a été encouragé.
  • Le nombre de passagers est restreint dans les transports en commun.
  • Depuis le 18 Mars, le Guyana a fermé toutes ses frontières avec le Surinam, le Brésil et le Vénézuela ainsi que l’aéroport international Cheddi Jagan.
  • un couvre-feu a été instauré de 18 heures à 6 heures du matin
  • Réouverture des écoles le 15 juin avec un protocole sanitaire approprié.

> Guyane

Le déconfinement avait commencé le 2 juin, mais le préfet a annoncé le reconfinement partiel de 14 communes touchées par l’épidémie (dont les principales agglomérations)

Dans ces communes, une interdiction de circuler du samedi 21 heures au lundi 5 heures du matin est à nouveau en vigueur et il est seulement possible de circuler pendant une heure dans un rayon d’un kilomètre autour de son domicile.

Dans les autres communes :

À partir du 2 juin :

  • Possibilité de se rendre dans les bars, cafés et restaurants, seulement en terrasse ou en espace ouvert, à condition de respecter des règles sanitaires strictes (port du masque etc.)
  • Les écoles restent closes,

À partir du 22 juin :

  • Les cinémas pourraient rouvrir.
  • L’accès  aux colonies de vacances et autres camps et la possibilité de s’y inscrire sera examinée d’ici le 22 juin 
  • Le couvre-feu maintenu de 23h à 5h du matin / de 21h à 5h  du matin pour Camopi et Saint-Georges de l’Oyapock

En savoir plus sur les étapes du déconfinement en Guyane

> Suriname

Confinement total jusqu’au 21 juin

  • Fermeture de l’espace aérien,
  • fermeture des frontières terrestres entre le Suriname et la Guyane française, ainsi qu’entre le Suriname et le Guyana.
  • Depuis le 2 juin, certaines mesures ont été mises en œuvre et devraient être prochainement assouplies :
  • fermeture de la route Paramaribo / Albina dans les deux sens au niveau du pont de Stolkertsijlver ;
  • couvre-feu entre 18 h et 6 h ;
  • rassemblements limités à 5 personnes ;
  • fermeture des marchés, crèches, écoles, restaurants et casinos ;
  • recommandation du port du masque ou d’un tissu permettant de couvrir la bouche et le nez lors des déplacements.

> Pérou

L’état d’urgence est maintenu jusqu’au 30 juin

  • Toute personne se trouvant sur le territoire doit respecter une mesure dite « d’isolement social » (« aislamiento social ») obligatoire et doit rester confinée à domicile ou à l’hôtel.
  • Seules les personnes employées dans les secteurs autorisés peuvent se rendre sur leur lieu de travail.
  • Il n’est possible de se déplacer que pour se rendre dans un centre de soin, à la pharmacie ou pour acheter les denrées nécessaires.
  • Tout déplacement non autorisé est déconseillé. Les forces armées sont déployées dans le pays pour faire respecter l’état d’urgence et l’isolement social.
  • Un couvre-feu est en vigueur de 21h à 4h du matin dans l’ensemble du pays, afin que la population reste à domicile. Dans les régions de Tumbes, Piura, Lambayeque, La Libertad, Loreto, Ucayali, Ica et dans trois provinces d’Ancash (Santa, Casma et Huarmey), il commence à 18h et termine à 4h du matin.

Plus d’informations sur la situation au Pérou

> Bolivie

Début de  déconfinement le 1er juin, mais différencié en fonction de la situation de chaque département 

5 départements, notamment celui de La Paz mais aussi ceux de Chuquisaca – dont la capitale est Sucre -, du Pando, d’Oruro et de Cochabamba, ont décidé d’assouplir les mesures :

  • déconfinement et retour au travail de la population,
  • réouverture de la plupart des commerces,
  • circulation des véhicules privés,
  • transports publics sous certaines conditions notamment.

En revanche, les départements les plus touchés (en particulier ceux de Santa Cruz et du Beni, mais aussi ceux de Potosi et de Tarija) poursuivent un confinement strict.

Les frontières de la Bolivie resteront quant à elles fermées, et les vols internationaux suspendus, jusqu’au 30 juin.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR