fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Comment travailler… en Islande ?

La « terre de feu et de glace » fascine le monde grâce à ses paysages magnifiques, mais dispose également d’atouts intéressants sur le plan économique. Le Journal des Français à l’étranger vous donne les conseils clés pour y réussir votre installation.

Antoine Maffray

Publié

le

Comment travailler… en Islande ?

L’Islande est un État insulaire à la démographie très faible. Avec environ 350 000 habitants, l’île est autant peuplée que la ville de Nice. Pourtant, en superficie, elle est trois fois plus grande que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces deux facteurs font que la densité de population est très faible, et qu’il existe de nombreux territoires vierges en Islande.

C’est d’ailleurs la principale source d’attraction et de revenus de l’île. Elle accueille un nombre considérable de touristes venus admirer les paysages grandioses et naturels. Paysages qui sont d’ailleurs plébiscités par plusieurs grandes productions hollywoodiennes, comme James Bond, Interstellar, Game of Thrones ou Star Wars. Une publicité qui incite de plus les voyageurs à poser leurs valises en Islande. Depuis 2017, ce sont plus de deux millions de touristes qui visitent l’Islande, soit six fois plus que sa population totale. Un afflux massif qui fait du tourisme la première industrie du pays. Mais l’Islande ne se repose pas uniquement sur ce secteur, puisqu’elle est traditionnellement un très grand fournisseur de pêche, et qu’elle est l’une des pionnières sur la question des énergies renouvelables.

Comment trouver un emploi ?

L’Islande est un pays avec une moyenne d’âge très jeune (38 ans), ce qui rend son marché du travail très dynamique. Le taux d’emploi est très élevé, avec plus de 80% des personnes valides âgées de 16 à 74 ans se trouvant sur le marché de l’emploi. Bonne nouvelle, les étrangers ne sont pas en reste, puisqu’ils représentent près de 20% de la population active. Il y a donc de réelles opportunités pour les travailleurs étrangers dans ce pays.

S’il reste majoritaire, le secteur du tourisme n’est pas le plus porteur en ce moment. Les difficultés rencontrées par la compagnie aérienne locale WOW air conjuguées à la pandémie de Coronavirus vont rendre les emplois liés au tourisme fragiles, même si une reprise de l’activité est prévue pour 2021.

Au cours des prochaines années, on manquera surtout de personnel qualifié en Islande, principalement de charpentiers, de maçons et de mécaniciens. Parallèlement, les profils très qualifiés en informatique, en biotechnologie et en énergies renouvelables seront très recherchés pendant les prochaines années. Tout comme les professionnels de santé et des services sociaux, puisqu’on s’attend à un vieillissement de la population.

De nombreux sites internet proposent des emplois en lignes, comme sur Indeed par exemple. Pôle emploi dispose également de son propre réseau d’offres. Une autre solution est de s’appuyer sur le réseau européen Eures, pour trouver des offres d’emploi ou bien échanger avec des conseillers sur place.

Entreprendre

L’islande occupe une belle 26e place au classement Doing Business 2019. Le pays profite presque d’un plein-emploi, ce qui rend la consommation des ménages dynamique. La croissance est elle aussi en augmentation moyenne de 4% au cours des dernières années, même si elle devrait connaître un baisse conséquente suite à la crise économique liée à la pandémie de coronavirus.

L’un des grands atouts pour les entrepreneurs est la position géographique de l’île. Située au carrefour de l’Europe et de l’Amérique du Nord, elle fait partie de l’espace économique européen, elle est membre du marché unique et est intégrée à l’espace Schengen. Son autre atout géographique est son climat très froid. À l’heure du tout numérique, la création de serveurs informatiques est exponentielle, et le coût de refroidissement de ces serveurs est souvent exorbitant. L’Islande est donc un choix idéal pour une entreprise spécialisée dans le stockage de données ou dans les calculs informatiques complexes, comme pour le « minage » de bitcoins par exemple.

Pour les jeunes

Avec sa faible population, l’Islande n’offre pas pléthore de possibilités d’études. L’île ne comte que huit universités, et la plupart des cours sont dispensés en Islandais, une langue très difficile à maîtriser. Elles sont tout de même éligibles au programme Erasmus +

Les missions de volontariat international (VIE et VIA), pour les jeunes de 18 à 30 ans sont validées par Bercy et Business France.

Conditions légales pour travailler en Islande

Puisque l’Islande est membre de l’espace Schengen, les Français peuvent y circuler librement pour un séjour inférieur à 3 mois. Ils sont admis sur le territoire sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Au-delà de cette période, les personnes souhaitant s’établir dans le pays doivent s’inscrire auprès du Bureau du registre national.

La durée de travail légale est de 40 heures hebdomadaires, et au delà de 173 heures par mois votre employeur doit vous payer en heures supplémentaires.

L’économie islandaise face au coronavirus

Grâce à sa faible densité de population et des mesures sanitaires rapides et efficaces, l’Islande n’a pas eu à souffrir de la pandémie. Un peu plus de 2000 cas confirmés ont été dénombrés à l’heure où nous écrivons, et seuls 10 décès sont à déplorer.

En revanche, les conséquences de la crise sanitaire vont être considérables pour l’économie islandaise. Particulièrement à cause du tourisme quasiment à l’arrêt pendant plusieurs mois, alors qu’il est le secteur le plus porteur du pays. C’est pourquoi l’OCDE prévoit une chute sévère de 11% du PIB en 2020. Néanmoins, grâce à des mesures gouvernementales que l’organisation juge efficaces, la croissance devrait repartir à la hausse de 3% dès 2021.

Fiscalité

En Islande, la charge de l’impôt est plutôt lourde. L’impôt sur le revenu est généralement fixé à 36,94%, sauf pour les plus hauts salaires, soit plus de 5 600 euros par mois, qui sont taxé à hauteur de 46,24%

Du côté des entreprises, les charges sont moins importantes. L’impôt sur les sociétés est fixé à 20%, et les dividendes sont  également taxées à 20%

Quelques liens utiles

Si vous souhaitez en savoir plus sur le pays, vous pouvez consulter la fiche sur l’Islande du Journal des Français à l’étranger qui fournit de nombreux conseils.

Il existe également de nombreux groupes Facebook regroupant les Français installés en Finlande. Parmi eux, le groupe Voyages en Islande compte plus de 4000 membres. Ces derniers partagent régulièrement des bons plans pour visiter ou découvrir le pays.

Le dossier pays du site France Diplomatie peut également fortement vous intéresser. Ce dernier aborde de façon très détaillée de nombreux aspects des coutumes et habitudes de vie islandaises.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR