fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les clusters dans le monde?

Le Journal des Français à l’étranger fait un point sur les foyers épidémiques dans le monde.

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus : quels sont les clusters dans le monde?

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde:

  • Au moins 33,65 millions de personnes contaminées
  • Plus de 1 010 000 décès.

Afrique

En Afrique subsaharienne, le pic épidémique semble passé, le pandémie décroît rapidement et le continent totalise 35 000 décès, ce qui est peu en comparaison des autres continents. Certains pays entament même un retour à une vie presque normal. L’Afrique du Sud reste le pays le plus endeuillé, mais la situation se stabilise et les frontières ont partiellement rouvert.

Le Maroc (surtout la région de Casablanca) et la Tunisie, déclarent encore un grand nombre de cas ainsi que l’Égypte, l’Éthiopie, le Nigéria et la Libye. Le Cap-Vert, en mauvais posture, a déclaré l’état de calamité sur l’île de Fogo, les îles de Santiago et Sal jusqu’au 31 octobre.

Amériques

Aux États-Unis, pays décomptant le plus de décès dans le monde, le nombre de nouveaux cas quotidiens de personnes atteintes du coronavirus est en baisse, mais la situation reste tendue et des disparités régionales persistent. Au Canada, les villes de Québec et de Montréal passent en alerte rouge, les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques seront fermés du 1er au 28 octobre.  

Au Brésil, la pandémie continue de s’étendre sur tout le territoire et l’édition 2021 du carnaval de Rio, prévue en février, a été reportée à une date ultérieure, non précisée.  En Colombie, au Pérou et au Mexique, la situation sanitaire reste délicate et les deux derniers pays comptent encore un nombre très important de décès. 

Asie 

Les foyers majeurs de l’épidémie se situent actuellement en Asie du Sud-Est, l’épidémie commence semble t-il, à régresser légèrement en Inde, mais le couvre-feu est toujours en vigueur sur l’ensemble du territoire entre 21h et 5h et les liaisons aériennes commerciales internationales restent suspendues.

L’Indonésie, quant à elle, inquiète aussi beaucoup les observateurs, car le nombre de cas et de morts annoncés serait trois fois moins important que la réalité et la pandémie est loin d’être endiguée sur les milliers d’îles qui composent l’archipel. Pour protéger l’économie, les mesures prises ont été, et restent trop partielles et hésitantes face au virus. La Birmanie, apparemment peu affectée, sauf dans certaines régions, prend quelques mesures de précautions. L’épidémie ne faiblit pas encore au Bangladesh, en Iraq ou au Liban.

Une augmentation du nombre de cas a été rapportée aux Émirats Arabes Unis, à Oman et au Bahreïn ainsi qu’en Jordanie où les mesures de prévention ont été durcies. En Israël, le reconfinement instauré pour 3 semaines, qui devait prendre fin le 11 octobre, sera prolongé, la courbe épidémique refuse de s’inverser…

Europe

En Europe, les foyers se multiplient, c’est la Russie qui a déclaré le plus de cas cette semaine et le gouvernement incite les personnes âgées et les personnes fragiles à ne plus sortir de chez elles. La Slovaquie et la République tchèque vont certainement déclarer l’état d’urgence dans les jours à venir.

La Roumanie, la Bulgarie, la Croatie et la Hongrie  affichent une proportion plus élevée de cas graves ou d’hospitalisation et la Belgique a un taux de décès toujours inquiétant. Au Pays-Bas aussi, le nombre de contaminations progresse, cafés et restaurants devront à nouveau fermer leurs portes à 22 h et le télétravail, s’il est possible, redevient la norme.

Au Royaume-Uni, près de la moitié du Pays de Galles fait l’objet d’un confinement local. Depuis la semaine dernière, il est interdit d’entrer dans les villes de Cardiff et de Swansea ou d’en sortir sans raison professionnelle ou scolaire. Les mêmes dispositions sont en vigueur à Llanelli,  Londres reste sous haute surveillance et l’Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23h.

L’Allemagne où l’évolution des chiffres présente aussi des motifs d’inquiétude, va limiter le nombre de participants à des fêtes dans l’espace public et privé. L’Espagne  a annoncé l’extension des restrictions de mouvements à plusieurs nouveaux quartiers de Madrid, où l’épidémie progresse encore.

La France multiplie les restrictions dans certaines de ses régions où la recrudescence de cas devient trop importante, les bars et restaurants ont fermé pour 2 semaines à Marseille et Aix en Provence et dans de nombreuses grandes villes, ces mêmes établissements doivent baisser rideau à 22h (Paris, Lyon, Nice, Lille, Bordeaux, etc.) . L’Italie, où le nombre de cas avait flambé au printemps dernier, semble garder la situation actuelle sous contrôle.

Océanie 

En Australie et en Nouvelle Zélande la situation est à nouveau stable, les mesures restrictives s’assouplissent.

Trouver certaines données épidémiologiques

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR