fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde?

Le Journal des Français à l’étranger fait un point sur la pandémie de coronavirus

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus : quels sont les clusters dans le monde?

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 37,9 millions de personnes contaminées

Plus de 1,081 million de décès

Afrique

En Afrique, ce sont les mêmes pays que ces dernières semaines qui dénombrent le plus de cas : l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Égypte, l’Éthiopie et le Nigéria. Cependant, le nombre de nouveaux cas continue globalement de diminuer dans cette partie du monde, sauf au Cap-vert où les îles de Santiago, Sal et Fogo, sont placées en état de calamité sanitaire jusqu’au 31 octobre, au Mozambique et au Maroc, dans la région de Casablanca, où des mesures restrictives de déplacement sont appliquées.

Si le recueil des données se révèle partout difficile, il l’est d’autant plus dans la plupart des pays d’Afrique où les systèmes de santé sont souvent fragiles. De nombreux malades du coronavirus ne sont certainement pas recensés. Le taux de létalité lié au Covid-19 en Afrique reste toutefois inférieur au taux de létalité mondial, pour différentes raisons (population jeune, fréquence de l’exposition à diverses épidémies, prise de Chloroquine..).

Amériques

Dans les Amériques aussi, les pays les plus touchés et déclarant le plus grand nombre de nouveaux cas restent sensiblement les mêmes : les Etats-Unis et le Brésil sont en tête, suivis par la Colombie, l’Argentine et le Pérou.

Aux États-Unis, la baisse globale du nombre de cas amorcée dernièrement stagne ces dernières semaines, car certains États rapportent à nouveau une forte hausse de personnes testées positives au Covid-19, dans le Midwest notamment. Il faut cepedendant prendre en compte le fait que les États-Unis, comme d’autres pays, ont accru leur capacité de dépistage, ce qui fait augmenter le nombre de cas détectés. Au Canada, le Québec et l’Ontario restent en zone rouge et une forme de confinement partiel a été imposé dans les villes les plus touchées. Pourtant, le Québec a maintenu sa tendance à la baisse du nombre de nouvelles infections ces derniers jours, alors que plusieurs provinces ont annoncé des bilans qui se révèlent inquiétants. 

Au Mexique, au Brésil, au Chili et au Pérou, l’incidence reste à un niveau important, mais stable. En Colombie un timide déconfinement s’amorce. Le Pérou va rouvrir quant à lui certains sites touristiques (à partir du 15 octobre). Pourtant, depuis quelques jours, l’Amérique latine et les Caraïbes sont devenues une des régions du monde les plus touchées par la pandémie, avec un très grand nombre de décès et de graves conséquences économiques et sanitaires.

Asie

Cette semaine, les pays notifiant le plus de cas en Asie sont l’Inde, où la vie reprend malgré tout et l’Iran où la situation devient préoccupante. L’épidémie reste importante en Indonésie (surtout à Jakarta), en Iraq, au Bangladesh, aux Philippines, aux Émirats arabes unis et au Liban où le confinement de 169 localités considérées comme les plus touchées par l’épidémie a été imposé du 12 au 19 octobre. L’épidémie progresse aussi au Myanmar et au Népal.

En Chine, la découverte d’un petit foyer de Covid-19 à Qingdao (métropole du Nord-est de la Chine) a entrainé la décision du dépistage massif de 9 millions d’habitants en cinq jours.

Le nombre de cas a aussi considérablement augmenté en Arménie et en Azerbaïdjan ces deux dernières semaines, dans la région où se déroulent de violents combats (le Haut-Karabakh).

Europe

En Russie, en Espagne, en France, au Royaume-Uni et en Italie, la hausse du nombre de cas recensés repart en flèche… En République tchèque, aux Pays-Bas ainsi qu’en Belgique la courbe épidémique s’affole, en bref, la plupart des pays d’Europe sont submergés par la reprise de la pandémie et en Russie, le nombre de décès se multiplient.

En Espagne, l’état d’alerte a été décrété dans la région de Madrid où plusieurs millions de personnes ne peuvent plus sortir de leur commune. Aux îles Canaries, en Catalogne et dans d’autres régions du pays, les restrictions sont de plus en plus importantes. Au Portugal, le port du masque va sans doute devenir obligatoire dans la rue et d’autres mesures restrictives sont à l’étude. L’Italie multiplient aussi les interdictions (les bars et restaurants ne peuvent plus servir de clients non assis après 21 h, le nombre d’invités à domicile est limité à six…). Ces nouvelles mesures en vigueur depuis le 10 octobre sont valables un mois (mais reconductible).

Au Royaume-Uni, une grande partie des Midlands et du nord de l’Angleterre, de Nottingham à Manchester en passant par Sheffield et Newcastle vont passer en niveau d’alerte élevé. A Liverpool les pubs vont fermer et la région est pour sa part en état d’alerte maximale.

Aux Pays-Bas, un confinement partiel est imposé dans certaines villes, tous les bars et restaurants seront fermés, le port du masque devient obligatoire. La République tchèque a réinstauré l’état d’urgence depuis le 5 octobre pour une durée de 30 jours renouvelable, mais la propagation de l’épidémie progresse encore, les capacités de réanimation des hôpitaux sont proches de la saturation. En Allemagne, dans la région de Berlin, les bars et restaurants doivent fermer de 23 h à 6 h du matin du 10 au 31 octobre. En Belgique aussi, de nouvelles mesures sont en place depuis le 6 octobre, surtout à Bruxelles où les bars, salons de thé et cafés ont fermé pour un mois. La France vient elle-aussi d’annonce un couvre-feu dans plusieurs grandes villes à compter du 17 octobre.

Océanie

Malgré un petit frémissement de reprise de la pandémie dans la région de Melbourne, en Australie et en Nouvelle Zélande la situation reste globalement stable.

Pour plus d’informations concernant les données épidémiologiques

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR