fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Tour d’Europe de l’emploi : Pays-Bas

Pays multiculturel, les Pays-Bas accueillent de nombreuses nationalités. Au-delà de la capitale Amsterdam, les opportunités d’emploi ou de création d’entreprise sont réelles dans ce pays à la fibre libérale.

Français à l'étranger

Publié

le

Tour-dEurope-de-lemploi-Pays-bas

Les grandes villes telles que Utrecht, La Haye, Rotterdam, Eindhoven et Maastricht accueillent bon nombre d’entreprises internationales et sont un grand hub multilingue. Les possibilités d’investissement sont aussi intéressantes pour les étrangers qui peuvent profiter des compétences techniques néerlandaises. Le pays présente une grande ouverture sur le monde, soutenu par les performances du port international de Rotterdam.

Où travailler

Afin de maximiser vos chances de trouver un emploi, il est conseillé de se tourner vers la région de Randstad, conurbation qui regroupe les villes d’Amsterdam, Utrecht, La Haye et Rotterdam. De grandes instances supranationales y sont présentes, comme la Cour pénale internationale (TPI) à La Haye, le Centre européen de technologie spatiale (Estec) à Noordwijk, ou encore un département de l’Office européen des brevets (OEB) à Ryswick, au sud de La Haye. De grands groupes actifs dans le pays, comme Shell, Total ou Philips peuvent être demandeurs de main-d’œuvre étrangère et qualifiée.

Les secteurs qui recrutent sont ceux des services, soins, commerces, institutions financières, ainsi que tout ce qui concerne les nouvelles technologies (NTC, éco-technologies…). L’industrie néerlandaise est très concurrentielle au niveau mondial, surtout dans le domaine de la chimie et de l’industrie agro-alimentaire. Vous pouvez également vous tourner vers le secteur du tourisme. Le pays accueille onze millions de touristes par an et possède l’un des plus forts taux de musée au mètre carré au monde.

Comment trouver un emploi

Les moyens habituels sont de mise, recherche dans les journaux, sur les sites internet, envois de candidatures spontanées, prise de rendez-vous avec le département des ressources humaines des multinationales. Le travail temporaire est ici un système très au point. N’hésitez pas à y avoir recours, d’autant que son statut juridique est consolidé et qu’il permet au bout d’une année d’être embauché par l’entreprise de travail temporaire.

L’agence néerlandaise pour l’emploi s’appelle l’UWV Werkbedrijf. Elle peut vous aider dans votre recherche d’emploi, même si vous êtes étranger. L’organisme peut vous donner des conseils, des informations et d’autres formes d’aide (cours, tests psychologiques, etc.). Les uitzendbureaus (agences de recrutements) et les headhunters (professionnels de la recherche d’emploi) sont également une bonne piste.

La chambre de commerce France Pays-Bas peut vous aider à trouver un emploi dans le pays. Il est aussi possible de s’adresser directement à la CCI qui possède du personnel qualifié pour vous accompagner tout au long de votre recherche d’emploi.

Avenir Emploi Pays-Bas est par ailleurs une fondation spécialement créée pour aider les Français installés aux Pays-Bas à trouver un emploi. Géré uniquement par des bénévoles, l’association organise de nombreux événements tels que des « cafés de l’emploi » ou différentes conférences. Le site France Personnel Pays-Bas  est également intéressant. Surtout tourné vers le secteur du tourisme, il vous accompagne dans la recherche d’un emploi et donne des conseils sur les habitudes et coutumes du marché du travail néerlandais. Plus directement vous pouvez consulter les sites locaux de grands groupes français, c’est le cas par exemple de L’Oréal ou Air France. Enfin, vous pouvez consulter ces quelques sites qui proposent des offres d’emploi, tels que Monsterboard, Indeed et LinkedIn.

 Pour les jeunes

Les ressortissants européens n’ont nul besoin de permis de travail ou de permis de résidence pour faire un stage aux Pays-Bas, mais si ce stage se prolonge sur plus de quatre mois, il faut faire enregistrer sa présence auprès de la mairie la plus proche de son domicile.

Seuls les étudiants et les personnes déjà salariées dans leur pays d’origine qui viennent aux Pays-Bas pour acquérir des compétences supplémentaires sont habilités à faire un stage dans le pays. Certains candidats effectuant un stage aux Pays-Bas dans le cadre d’une formation diplômante sont également éligibles. Pour faciliter votre échange, vous pouvez vous tourner vers le Réseau franco-néerlandais. Créé pour promouvoir la mobilité européenne, le dispositif permet l’obtention de bourses et dispose d’un véritable réseau dans les universités hollandaises. Il organise également des prix ou différents marathons, ce qui peut donner un véritable coup de projecteur sur un de vos projets.

Entreprendre

L’économie néerlandaise est, comme évoqué précédemment, parmi les plus ouvertes au monde et son environnement fiscal pour les sociétés internationales est devenu encore plus attractif, en grande partie grâce au taux d’imposition sur les sociétés, à un niveau bien en dessous de la moyenne de l’Union européenne (UE). La position géographique stratégique du pays est une porte d’entrée sur les marchés européens et ses infrastructures de communications et de transport sont très performantes.

Pour vous aider lors de votre implantation, vous pouvez faire appel à la CCI France Pays-Bas qui dispose d’une équipe spécialement conçue pour vous accompagner tout au long de votre implantation dans le pays. De l’analyse du marché à l’aide au recrutement de personnel, le dispositif est fait pour simplifier l’installation d’une entreprise française aux Pays-Bas. Il peut également effectuer les démarches administratives pour vous simplifier la tâche.

En tant qu’entrepreneur français installé aux Pays-Bas vous pouvez aussi consulter le site internet de la Fondation Avenir Emploi (www.aveniremploi.nl), géré par des bénévoles. Vous pourrez vous faire aider dans vos démarches administratives et étendre votre réseau dans le pays.

Contexte administratif

Si vous souhaitez rester aux Pays-Bas plus de trois mois, en tant que ressortissant de l’UE vous n’avez pas besoin de visa ni de permis de travail, mais vous devez vous inscrire auprès du service néerlandais d’immigration et de naturalisation. Il convient également de respecter scrupuleusement la législation locale, très rigoureuse en cas d’abus ou de fraude (en matière fiscale par exemple).

Tout nouvel arrivant doit s’inscrire à la mairie de son lieu de résidence. Il lui sera alors remis un numéro permettant d’ouvrir un compte en banque, d’acheter une voiture, etc.

Bien que les impôts soient prélevés par l’employeur aux Pays-Bas, il est impératif de les déclarer chaque année afin de les ajuster. Les tranches d’imposition s’appliquent à trois types de revenus : ceux liés au travail et au logement (taux variable selon le salaire et l’âge), ceux liés à la participation dans un capital (25%) et enfin les revenus de placement et d’épargne (30% du rendement forfaitaire capital net).

Les expatriés aux compétences rares sur le marché local peuvent prétendre à une exemption de taxe de 30% de leur salaire. Pour cela, il faut que l’employeur effectue une requête auprès des autorités fiscales dans les quatre mois suivant le début de l’activité.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR