fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Brexit: quelles conséquences pour les ressortissants français au Royaume-Uni?

Le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni a quitté le marché unique européen. Les travailleurs et les étudiants étrangers devront maintenant se munir d’un nouveau visa.  Ceux qui vivaient au Royaume-Uni avant le 1er janvier ne seront pas affectés mais doivent se munir d’un statut de résident. Le but des autorités britanniques est de limiter l’immigration aux personnes les plus qualifiées.

Publié

le

brexit

Durant l’année 2020, la Grande-Bretagne a continué à faire partie de l’Union Européenne. Le droit européen a continué à s’appliquer sans changement pour les ressortissants français au Royaume-Uni ou les ressortissants britanniques en France. Le Brexit et la sortie effective de l’Union Européenne va impacter le marché de l’emploi pour les expatriés avec la mise en place de nouvelles mesures migratoires.

 Je souhaite voyager au Royaume-Uni ou visiter des proches

Pour un séjour de moins de six mois en Grande-Bretagne, il n’y aura pas besoin de visa mais un passeport sera demandé à partir du premier octobre 2021. Il faut toutefois se munir d’une assurance médicale privée, l’assurance maladie européenne n’étant plus valide.

Je suis déjà résident au Royaume-Uni

Deux catégories de ressortissants européens sont définies:

  • Ceux qui résidaient au Royaume-Uni avant le 31 décembre 2020 et qui ont obtenu le pre-settled status ou le settled status seront encore soumis aux lois européennes. Ils continuent à résider, travailler, étudier et percevoir des prestations sociales comme avant le Brexit.
  • Ceux qui arrivent après le 31 décembre sont soumis à la nouvelle loi.

Que sont les Pre-settled status et settled status? 

Le EU Settlement Scheme est un statut de résident permanent que les ressortissants en Grande-Bretagne connaissent certainement. Mis en place depuis mars 2019, il permet de ne pas se retrouver en situation d’illégalité après le 1er janvier 2021. 

Le pre-settled status concerne les européens qui vivent, étudient et travaillent sur le territoire britannique depuis moins de 5 ans. Il est valide pour 5 ans. A la fin du pre-settled status, les ressortissant pourront demander un settled status. 

Le settled status, aussi valide pour 5 ans, concerne ceux qui peuvent prouver leur présence continue au Royaume-Uni depuis plus de 5 ans au 31 décembre 2020. Il permet de faire une demande de citoyenneté au bout d’un an. 

La date limite pour effectuer les démarches de demande de settled status est le 30 juin 2021. 

Je souhaite travailler au Royaume-Uni après le 1er janvier 2021

Pour venir travailler au Royaume-Uni, ou résider plus de six mois, un visa de travail sera nécessaire. Le visa à points instauré à partir du 1er janvier 2021 ne permettra plus en principe de venir travailler pour des emplois peu qualifiés. Pour pouvoir justifier des 70 points nécessaire pour obtenir son visa, il faut remplir un certain nombre de conditions:

  • Parler anglais (niveau intermédiaire B1 selon les cadres européens);
  • Avoir obtenu une promesse d’embauche pour un emploi qualifié (niveau baccalauréat) chez un employeur sponsorisé par le ministère de l’Intérieur britannique;
  • Avoir un salaire minimum de 25 600 Livres Sterling annuel (28 387 euros). 

Il existe une exception pour obtenir un visa sans passer par le système à points : le Global Talent visa. Il permet à des individus très qualifiés, “leader ou leader potentiel” dans les secteurs de la recherche universitaire, l’art et la culture ou les technologies du numérique de résider 5 ans sans promesses d’embauches.

Je souhaite étudier au Royaume-Uni après le 1er janvier 2021

Pour les étudiants, il faudra se munir d’un visa étudiant à points. Il ne sera plus possible d’effectuer un programme Erasmus, remplacé prochainement par le programme Alan Turing. A partir du premier août 2021, le prix des études sera augmenté par rapport aux étudiants britanniques, c’est-à-dire de 13 000 à 33 000 euros de frais. Pour obtenir un visa, les modalités sont sensiblement les mêmes que pour les travailleurs :

  • Parler anglais (niveau B1 ou B2 selon les cadres européens);
  • Être inscrit dans un établissement sponsorisé par le ministère de l’intérieur britannique;
  • Pouvoir justifier du montant nécessaire pour vivre (soit 1334 £ à Londres et 1023 £ hors de Londres par mois) et pour payer ses études. 
  • Avoir la véritable intention de venir pour étudier.

La demande de visa est payante (348 £) et pourra être effectué dès 6 mois avant le début du cursus. Il faudra aussi avoir un passeport valide et payer l’accès au système de santé britannique.

Puis-je conduire avec mon permis français ?

Il sera toujours possible de conduire avec un permis français valide (et toutes licences européennes) accompagné d’une traduction anglaise même après le 1er janvier 2021. Cela s’applique autant pour les visiteurs que pour les résidents, à condition d’avoir moins de 70 ans.

Pour en savoir plus:

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR