fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

L’Irlande à nouveau sous cloche

Soumise à un strict reconfinement pour cause d’explosion du nombre de cas de Covid-19, l’Irlande est à l’arrêt depuis fin décembre dernier, et sans doute pour de longues semaines encore. En attendant la fin de la crise, « le commerce et les investissements entre l’Irlande et la France vont jouer un rôle encore plus important ». prédit Margot Slattery, présidente de la Chambre de commerce France Irlande (FICC)

Emmanuel Langlois

Publié

le

L'Irlande à nouveau sous cloche

Français à l’étranger : Quelle est la situation de l’emploi en Irlande, un an après le début de la pandémie de Covid-19 ? Où en est l’économie ?

Margot Slattery :  L’emploi a assurément été affecté par la pandémie de Covid-19, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Le taux de chômage est aujourd’hui de 7,3 %, contre 4,8 % en Novembre 2019. Toutefois, d’autres secteurs ont connu une forte croissance et les derniers rapports montrent que les emplois les plus demandés actuellement se trouvent dans la santé, la vente au détail et la chaîne d’approvisionnement alimentaire, les services à la clientèle, les emplois avec des compétences linguistiques, la technologie et l’informatique ainsi que le marketing. La contraction économique qu’a connue l’Irlande n’a pas été aussi sévère que celle observée dans de nombreux autres pays du monde développé. L’impact de la pandémie en Irlande a été en partie atténué par les bonnes performances des exportations. Selon les prévisions, l’économie irlandaise devrait se contracter de 2¼% en 2020, avant de revenir aux niveaux de 2019 avec une croissance prévue de 3% en 2021. Une nouvelle croissance de 2½% est prévue en 2022. Selon la Banque centrale d’Irlande, les revers du Brexit et de Covid-19 représentent les plus grandes menaces pour l’économie irlandaise.

FAE : Quelles sont les opportunités pour les Français ? Quels sont les secteurs qui recrutent ?

M. S. : L’Irlande reste un marché très attractif pour les entrepreneurs français. Certains secteurs continuent de recruter, comme le secteur financier, les TIC, le secteur pharmaceutique, les appareils médicaux et les services aux entreprises. L’Irlande est également un pays sûr et favorable aux entreprises, ce qui est attrayant pour les entrepreneurs français qui souhaitent atteindre tous les marchés de la zone euro et au-delà. De nouvelles liaisons ont été ajoutées aux services maritimes directs entre la France et l’Irlande, ce qui élargit les possibilités d’échanges entre nos deux pays.

FAE : Les “GAFA” (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft…) ont souvent leur siège Europe en Irlande. Est-ce qu’ils embauchent des Français ?

M. S. : Il est vrai que les GAFA ont leurs sièges européens en Irlande. Comme il s’agit d’entreprises multinationales, ces sociétés sont toujours à la recherche de professionnels bilingues voire trilingues. Il y a déjà un nombre important de Français employés en Irlande dans les GAFA. Dans le contexte actuel, la France est depuis le 1er janvier et le Brexit le voisin européen le plus proche de l’Irlande et je pense sincèrement qu’il y aura des opportunités importantes pour les professionnels parlant français dans un futur proche.

FAE : Combien avez-vous de membres à la chambre de commerce ? Comment les aidez-vous à traverser cette période ?

M. S. : La Chambre de commerce France-Irlande compte plus de 170 entreprises membres. Pendant cette période très difficile, due à la pandémie de Covid-19 et au Brexit, nous avons aidé nos membres en partageant les connaissances d’experts via un programme intense de webinaires (séminaires sur Internet) et de réunions de groupes de travail. Nous nous sommes concentrés sur des sujets tels que Brexit, les défis du COVID, les meilleures pratiques en matière d’e-commerce, la diversité et l’inclusion ainsi que la santé au travail. Nous avons également augmenté nos communications digitales via notre site internet, nos réseaux sociaux LinkedIn et Twitter pour aider nos membres pendant cette période.

FAE : Depuis quelques jours, le Brexit est devenu une réalité. Comment vous y êtes-vous préparés ? Quelles conséquences pour les Français d’Irlande ?

M. S. : Nous avons abordé le sujet du Brexit et son impact pour les entreprises et les affaires entre la France et l’Irlande de différentes manières tout au long de l’année 2020. Nous avons notamment organisé des webinaires tels que:

  • L’impact du Brexit sur le commerce et les investissements franco-irlandais : les opportunités
  • Approvisionnement post-Brexit dans la zone Euro – Alternatives aux chaînes d’approvisionnement
  • Réponse de l’UE face au Covid-19 – Construire la solidarité.

Nous avons également consacré une section de notre site web à l’actualité liée au Brexit, ce qui intéresse grandement les membres de la FICC. Nous prévoyons un certain nombre d’événements axés sur les possibilités offertes aux entreprises françaises et irlandaises entre les deux pays, une fois que le type d’accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni aura été clarifié. Je pense que le commerce et les investissements entre l’Irlande et la France joueront un rôle encore plus important et que cela ouvrira de nouvelles perspectives pour les Français vivant ici en Irlande et pour ceux qui souhaitent investir sur le marché irlandais.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR