fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

clusters covid monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 112 millions de personnes contaminées

Plus de 2,48 millions de décès

Afrique

Il est toujours difficile de savoir l’impact réel de la pandémie de Covid 19 sur les populations africaines, le nombre de cas recensés demeure peu fiable. Aujourd’hui c’est la possibilité d’accès aux vaccins qui accapare l’information.

L’Afrique du sud a finalement débuté sa campagne de vaccination, mais la méfiance règne parmi la population dont une partie hésite à recevoir l’antidote. Un des arguments principaux pour les “anti-vaccins“ semble être qu’il n’en existe pas encore contre le VIH après tant d’années de combat, alors qu’une arme a été rapidement trouvée contre le coronavirus… De toute façon, la vaccination n’est pas obligatoire dans le pays.

L’Afrique du Sud fait partie du programme Covax. Covax est une initiative co-dirigée par l’alliance GAVI pour les vaccins, l’OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI en anglais),  ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre la Covid-19 à 20% de la population dans 200 pays et territoires participants. Ce programme comporte avant tout un mécanisme de financement permettant à 92 économies à faibles et moyens revenus d’avoir accès à ces vaccins. Certains pays africains comptent en grande partie sur cette aide internationale : l’Afrique du Sud donc, mais aussi le Nigéria, le Cap Vert, le Rwanda, la Tunisie ou le Ghana, qui doit recevoir cette semaine sa première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax.

D’autres pays ont signé des accords bilatéraux avec des laboratoires, ou comptent sur plusieurs systèmes pour s’approvisionner. Le Sénégal, qui affrontait une deuxième vague difficile pour son système de santé, a lancé sa campagne de vaccination le 23 février, après l’achat de 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm. 10% des doses acquises ayant été rétrocédées en signe de solidarité à deux pays voisins : la Guinée-Bissau et la Gambie. Pour des pays comme le Zimbabwe, c’est un don de 200 000 doses du laboratoire chinois Sinopharm , qui a permis un début de vaccination.

La Tanzanie se démarque par l’attitude de son président, aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré dans le pays depuis le mois de mai dernier, le déni semble régner face à l’épidémie et le président tanzanien affirme que la maladie a été éradiquée “grâce à Dieu“. Le Kenya voisin se débat pourtant avec son lot de cas quotidien (environ 200 par jour).

Dans le nord du continent, au Maroc, le variant britannique est de plus en plus présent, ne facilitant pas la tâche dans les hôpitaux. Une suspension d’une grande partie des liaisons aériennes a été évoquée. En Algérie aussi, par crainte des nouveaux variants et de leur virulence, les vols entrant dans le pays vont certainement être suspendus pendant le mois de mars 2021. En Tunisie, la situation épidémiologique semble se stabiliser malgré la découverte d’une nouvelle mutation du coronavirus. Ce variant tunisien n’aurait aucun lien avec le variant britannique ou brésilien, mais n’a pas révélé de dangerosité particulière. La campagne de vaccination devrait débuter début mars.

Amériques

Au Canada, les nouvelles mesures contraignantes et onéreuses qui sévissent depuis le 22 février pour entrer dans le pays ont créé un petit mouvement de panique dans les aéroports. Dorénavant, un protocole impliquant une quarantaine obligatoire au prix d’environ 2000$ca est en vigueur, ce qui a poussé les Canadiens ou autres voyageurs dans l’obligation de se rendre au Canada à arriver avant cette date butoir. Le pays est toujours dans l’inquiétude d’une possible troisième vague liée aux nouveaux variants et à un possible relâchement des gestes barrières et autres précautions pendant la période de vacances qui approche à grands pas. La situation diffère beaucoup selon les régions, les endroits les plus peuplés étant évidemment toujours les plus touchés par l’épidémie. La vaccination du grand public commencera la semaine prochaine et la fermeture de la frontière entre les États-Unis et le Canada est prolongée jusqu’au 21 mars.

Les États-Unis ont franchi le cap des 500 000 morts liés au coronavirus, les drapeaux ont été mis en berne lundi dernier sur l’ensemble des bâtiments fédéraux, mais malgré tout, la situation sanitaire continue de s’améliorer. Les cinémas vont rouvrir à New York après un an de fermeture et la campagne de vaccination va bon train, laissant espérer la durée de cette embellie. Les mutations du virus restent les potentiels ennemis, la Californie ayant aussi depuis deux semaines son nouveau variant, semblable au variant britannique, donc plus contagieux.

Au Mexique les mesures sanitaires sont quasiment inexistantes afin de tenter de sauver le tourisme, les hôpitaux sont souvent dans des situations délicates. La campagne de vaccination continue.

Au Brésil, la campagne de vaccination est ralentie du fait d’un nombre insuffisant de doses. Comme partout ailleurs, les pays d’Amérique du Sud sont dans la course aux vaccins anti-Covid.  Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

De nouvelles restrictions ont été prises à Bombay, en Inde, en raison d’une hausse des contaminations. Les nouveaux variants se multiplient, rendant la maladie toujours plus transmissible. La campagne de vaccination est en cours. En Indonésie, le gouvernement souhaiterait que le vaccin anti-Covid-19, qui est gratuit, devienne obligatoire. Comme dans de nombreux pays à travers le monde, la population se méfie des vaccins et l’Indonésie étant un pays fédéral, chaque province décide de la façon d’appliquer cette mesure. Quelques cas très rares ont été recensés au Cambodge et en Malaisie.

Au Japon, les hôpitaux de Tokyo sont toujours en difficulté face au manque de lits, la campagne de vaccination a débuté. En Corée du Sud, les cas sont plus nombreux, même si leur nombre paraît infime par rapport à de nombreux pays, le programme de vaccination commencera cette semaine.

La Syrie autorise le vaccin russe Spoutnik V, les premières doses arriveront au mois de mars. La vie reprend son cours en Israël grâce à une campagne de vaccination massive, la plupart des lieux publics rouvrent.

Europe

En France les indices sont de nouveau à la hausse, les nouveaux variants font des ravages et la situation devient très préoccupante dans une dizaine de départements. Les contrôles aux aéroports des Alpes-Maritimes et à la frontière italienne sont renforcés, la ville de Dunkerque subira un confinement le week-end et d’autres mesures restrictives vont certainement être annoncées.

Au Royaume-Uni, l’espoir renaît, Boris Johnson prévoit une amélioration de la situation d’ici la fin du mois de juin, la réouverture des écoles est prévue début mars. En Écosse, la vaccination semble avoir entraîné une chute des hospitalisations liées au coronavirus.

Le gouvernement néerlandais annonce une prolongation du couvre-feu jusqu’au 15 mars, mais les écoles rouvrent en Allemagne malgré la crainte d’une troisième vague. L’inquiétude est partout face au nouveaux variants. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie et en Nouvelle Zélande quelques clusters font parfois une apparition très rapidement freinée par des mesures radicales d’isolement ou de confinement. La pandémie reste une menace et isole ces pays épargnés, mais elle est pour l’instant, sous contrôle. Air New Zealand veut mettre en place un passeport de transport numérique permettant aux compagnies aériennes et aux autorités frontalières d’accéder aux renseignements liés à la COVID-19.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR