fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 120,64 millions de personnes contaminées

Plus de 2,67 million de décès

Afrique

Relativement épargnés au début de la pandémie, certains pays d’Afrique ont connu ces derniers mois une augmentation notable (probablement sous estimée) et inégalement répartie sur le continent, du nombre de cas sévères et de décès liés à la Covid-19. Plus d’une vingtaine de ces pays* ont commencé à recevoir leurs premières doses de vaccins grâce au mécanisme de solidarité internationale Covax (Covax est une initiative co-dirigée par l’alliance GAVI pour les vaccins, l’OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI en anglais), ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre la Covid-19 à 20% de la population dans 200 pays et territoires participants. Ce programme comporte avant tout un mécanisme de financement permettant à 92 économies à faibles et moyens revenus d’avoir accès à ces vaccins). Comme sur les autres continents, la vaccination contre la Covid-19 est très inégalement accueillie par les populations et par ailleurs, les conditions de transport et de stockage des vaccins dans les régions les plus difficiles d’accès en Afrique va certainement poser des problèmes de répartition équitable.

L’Afrique du Sud, pays du continent le plus endeuillé par la pandémie et qui a connu un pic épidémique en décembre dernier, constate depuis quelques semaines une baisse importante et durable du nombre des infections. Les hôpitaux du pays sont désormais désengorgés, les restrictions sont allégées. Des études semblent prouver que le variant Sud Africain du coronavirus, qui a fait couler tant d’encre, produise des anticorps plus puissants que sa forme première. La campagne de vaccination suit son cours.

Une seconde vague de l’épidémie affecte actuellement Madagascar, où un nouveau variant entraine des chiffres préoccupants, sans que soit imposées, pour le moment, de nouvelles restrictions. Par contre, l’explosion du nombre de cas sur l’île Maurice a amené à la décision d’un confinement du pays du 10 au 25 mars courant. Tous les commerces non essentiels, cinémas, restaurants et plages seront fermés durant ces deux semaines. L’Ile Maurice a débuté sa campagne de vaccination fin janvier grâce à un don de 100 000 doses de l’Inde.

Plusieurs autres pays d’Afrique connaissent un léger rebond épidémique cette semaine, parmi ceux-ci : le Kenya, le Gabon, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, l’Éthiopie ou encore la Libye. Il semble aussi que le Malawi déclare depuis peu un nombre de décès beaucoup plus conséquent, ce fait étant sans doute lié au variant Sud africain qui se serait facilement frayé un chemin jusque là.

En Tanzanie, pays où l’attitude des dirigeants consistait à montrer un déni profond face à la pandémie (aucune mesure restrictive n’a été prise et aucun chiffre communiqué), le chef de l’Etat qui s’en était remis à Dieu et prônait des remèdes à base de plantes, semble avoir étrangement disparu dans un hôpital du Kenya, certainement atteint par la Covid-19 …

En Algérie, la situation dans les hôpitaux s’améliore chaque jour, les mesures de confinement partielles ont été à nouveau allégées depuis le 17 mars. Malgré tout, le gouvernement incite les Algériens à la prudence face aux nouveaux variants. Au Maroc, les indicateurs épidémiologiques restent globalement stables, mais l’inquiétude s’installe aussi face à la propagation possible des nouveaux variants. La Tunisie, a commencé à vacciner cette semaine. C’est le dernier pays du Maghreb à lancer sa campagne de vaccination. Le Maroc, l’Algérie mais aussi l’Égypte ont débuté leur campagne fin janvier.

* Liste non exhaustive des pays d’Afrique ayant commencé à recevoir des livraisons de vaccins par Covax : Angola, Bénin, Botswana, Côte d’Ivoire, Djibouti, Ethiopie, Gambie, Ghana, Kenya, Libéria, Lesotho, Malawi, Mali, Mozambique, Nigéria, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, São Tomé et Príncipe, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Togo.

Amériques

Au Canada, où le pays est découpé en différents niveaux d’alerte (zone rouges, oranges ou jaunes en fonction de la situation épidémiologique), le gouvernement annonce de nouveaux assouplissements aux mesures sanitaires en vigueur. Au Québec, pourtant en zone rouge, le couvre-feu est passé de 20h à 21h30 le 17 mars. Le 26 mars, trois régions éloignées des grands centres (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Côte-Nord et Nord-du-Québec) passeront en zone jaune, il n’y aura plus de couvre-feu, etc. Mais ailleurs dans cet immense pays, une troisième vague causée par les nouveaux variants et dont on ne peut connaître l’ampleur, fait son apparition. Elle a débuté en Ontario, où le nombre de personnes en soins intensifs augmente rapidement. La campagne de vaccination se poursuit et selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la vaccination a déjà réduit la mortalité liée à la Covid-19 dans le pays.

Les États-Unis misent tout sur la vaccination et celle-ci avance à grands pas. Tout le monde vaccinent et partout : étudiants en médecine, pharmaciens, dentistes, vétérinaires ou militaires prêtent main forte et certains stades où parcs d’attractions ont été transformés en “vaccinodromes“. Un retour à la normale est espéré pour cet été. Lieux publics et cinémas ouvrent à Los Angeles à 25% de leur capacité habituelle. Théâtres et salles de sport reprennent du service en Californie où les parcs à thème pourront rouvrir le 1er avril. À New York aussi, beaucoup de lieux publics sont à nouveau accessibles. Au Texas, la décision prise par le Gouverneur de lever toutes les restrictions ne fait pas l’unanimité, certains trouvent cette initiative dangereuse et prématurée.

Depuis quelques semaines, le Mexique a enregistré une baisse du nombre de cas actifs de Covid-19 ainsi que du nombre de décès journaliers. Les écoles vont bientôt rouvrir progressivement (avec gestes barrières imposés). La vaccination est en cours dans le pays.

Au Brésil, l’épidémie repart en flèche depuis le mois de février. Un nouveau ministre de la Santé vient d’être nommé (c’est le quatrième depuis le début de la pandémie). Dans l’État de Sao Paulo, poumon économique du Brésil, beaucoup d’activités sont maintenant interdites (dont le championnat de foot régional) et un couvre-feu de 20h à 5h est en vigueur jusqu’au 30 mars. Le système hospitalier de la région est totalement saturé. Dans le district fédéral (Brasilia) un couvre-feu a aussi été mis en place de 22h à 5h jusqu’au 22 mars et l’État du Paraná commence à faire face au manque d’oxygène. La vaccination se poursuit dans le pays à un rythme ralenti, en raison du manque de doses.  En Argentine, le gouvernement a prolongé jusqu’au 9 avril les mesures de prévention et de distanciation sociale obligatoires. À ce jour, l’Argentine a le plus grand nombre de personnes vaccinées en Amérique latine. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

Depuis deux semaines, l’Inde connait une résurgence du virus, surtout dans l’ouest et le sud du pays. Pour l’instant, les chiffres restent relativement bas, mais leur progression régulière inquiète. Cette reprise de l’épidémie serait en partie due au relâchement des gestes barrières. La campagne de vaccination se poursuit. L’Indonésie, qui déclare encore un certains nombre de cas, reporte l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca en attendant une confirmation de l’OMS.  Aux Philippines, la forte hausse du nombre des  contaminations depuis début mars serait due aux nouveaux variants, à l’assouplissement des restrictions de déplacement et au non-respect des mesures de distanciations sociales. La campagne de vaccination vise surtout pour l’instant les catégories prioritaires. En Thaïlande la situation infectieuse est stable, mais un marché de Bangkok est devenu l’épicentre d’un nouveau cluster. Les autorités prévoient de vacciner 6000 habitants du district concerné afin de contenir la propagation du virus.  Le Vietnam a lancé le 8 mars son programme de vaccination contre la COVID-19, les agents de santé sont les premiers à recevoir l’injection.

Au Japon, l’état d’urgence va être levé le 21 mars dans le Grand Tokyo, la situation dans les hôpitaux est plus calme. En Corée du Sud, les autorités ont décidé le 16 mars, de prolonger une nouvelle fois d’un mois, la mesure spéciale qui appelle les Sud-Coréens à annuler ou reporter leurs voyages à l’étranger. Quand aux autorités sanitaires sud-coréennes, elles ont précisé le 17 mars, que l’utilisation du vaccin AstraZeneca se poursuivrait malgré la décision des principaux pays européens de suspendre son utilisation pour enquêter sur les effets secondaires signalés.

L’Irak a enregistré des records de cas de contamination cette semaine et, en Turquie la tendance à la hausse de la courbe épidémique ne fléchit pas. En Israël, la baisse des contamination se confirme et certains pays devraient d’ici peu ouvrir leurs portes aux citoyens israëliens vaccinés sur présentation du « passeport vert ». Les Palestiniens ont reçu leur première livraison de vaccins anti-Covid du dispositif Covax. (Covax : voir plus haut dans le paragraphe “Afrique“.) 

Europe

En France, les mesures restrictives vont être renforcées dés la fin de cette semaine en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, les hôpitaux sont sous tension. D’autres régions subissent toujours des restrictions de confinement partiel le week-end et un couvre-feu national est en vigueur de 18h à 6h du matin. Comme de nombreux pays, la France a stoppé pour l’instant la vaccination avec le produit du laboratoire AstraZeneca. Les infections sont toujours en hausse en Belgique et une grande partie de l’Italie est reconfinée depuis le 15 mars, pendant que le Portugal entame un déconfinement prudent. Malgré le grand besoin de vaccins en Europe, où l’épidémie ne faiblit pas, les Pays-Bas, l’Irlande, la Norvège, le Danemark, l’Islande, la Bulgarie, l’Allemagne, la France, l’Italie, la Slovénie, l’Espagne, le Portugal et la Lettonie ont suspendu par précaution l’administration du vaccin d’AstraZeneca, dont certains effets secondaires inquiètent. Ces pays attendent un nouveau feu-vert de l’Agence européenne des médicaments. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

En Angleterre le déconfinement a débuté le 8 mars, une grande partie de la population est vaccinée, un retour à la normale est prévu au mois de juin.

Océanie

La situation reste stable en Australie, malgré un cas signalé à Sydney, l’allègement des restriction prévu est maintenu.

Les premiers cas de Covid-19 on été identifiés au début du mois en Nouvelle-Calédonie, où le gouvernement local a ordonné depuis le 9 mars un confinement de deux semaines. La campagne de vaccination continue.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, confrontée à une poussée du Covid-19, a proclamé l’état d’urgence pour limiter la propagation du virus. Des couvre-feux et des restrictions sur les transports publics et les rassemblements sont en place dans certaines provinces.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR