fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

États-Unis : de nouvelles restrictions dans la délivrance des visas

Depuis le 3 mars 2021, les États-Unis ont restreint les dérogations de visa en provenance de l’espace Schengen. Des mesures anti-Covid qui visent à réduire le flux de voyageurs.

Publié

le

États-Unis : de nouvelles restrictions dans la délivrance des visas

Depuis près d’un an des mesures de restriction d’accès au territoire américain sont mises en place pour les personnes voulant entrer aux États-Unis depuis l’Europe. Si de nombreuses exceptions existaient, ces dernières ont été considérablement réduites par le gouvernement Biden. Depuis le 3 mars, les États-Unis ont décidé de durcir l’obtention de leur visa afin d’enrayer la crise sanitaire.

Des visas au compte-gouttes

Les États-Unis ont décidé d’appliquer de nouvelles mesures dans l’attribution de leur « National Interest Exceptions » (NIE). Les cadres supérieurs, les investisseurs, les commerçants, mais aussi les athlètes professionnels, qui faisaient auparavant l’objet d’une exception, ne sont plus automatiquement admissibles aux NIE.

Il faudra prouver que la demande de visa se justifie par un “soutien vital aux secteurs critiques » ou un « soutien direct au maintien d’emplois américains ». Les nouvelles demandes de visa devront dorénavant répondre à ces critères précis. Beaucoup d’investisseurs et de cadres supérieurs qui avaient un visa de catégorie E ne seront donc plus admissibles aux dérogations.

Attention aux allers sans retours !

L’ambassade américaine a recommandé aux expatriés en possession de visas E, H, L, O ou P de ne pas quitter les États-Unis pour des voyages retour dans l’espace Schengen, en Irlande ou au Royaume-Uni. Faute de quoi, ils ne pourront sûrement pas retourner sur le sol américain avant un certain temps.

Avant chaque demande de visa, il faudra donc que le demandeur se rende au consulat américain pour prouver que son activité est essentielle, non-reportable et nécessite de se rendre physiquement aux États-Unis.

Bi-nationaux et résidents permanents ne sont pas inquiétés

Toutefois, cette nouvelle directive ne concernera pas les Français qui ont aussi la nationalité américaine, les résidents permanents légaux, les conjoints ou les enfants mineurs de citoyens américains ou de résidents permanents, ou encore les professeurs de langues étrangères J1 parrainés par l’Ambassade de France. Les voyageurs qui se rendent aux États-Unis pour effectuer des recherches en santé publique sont également exemptés.

Aucune information n’a été fournie par le gouvernement américain quant à la date de levée de ces nouveaux critères d’exception.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: États-Unis : de nouvelles restrictions dans la délivrance des visas -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR