fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Les statuts de « pré-résidents » britanniques menacés par le Covid ?

Les absences du Royaume-Uni pour causes de pandémie peuvent avoir de lourdes conséquences pour les résidents éligibles au « pre-settled status ». Explications.

Publié

le

Les statuts de « pré-résidents » britanniques menacés par le Covid ?

Avec le Brexit et la crise sanitaire, les expatriés européens au Royaume-Uni se retrouvent dans l’incertitude. De nombreux citoyens de l’Union européenne ont été contraints de quitter le sol britannique pendant une période prolongée en raison de la pandémie de Covid-19. Cette absence peut s’avérer problématique pour les personnes n’ayant que le « pre-settled status ».

Six mois d’absence maximum tolérés

Depuis l’officialisation du Brexit, les autorités britanniques ont instauré un statut de résident permanent pour les citoyens européens et les membres de leur famille. Ce « settled status » leur permet de rester sur le sol britannique de façon illimité. Pour cela, il faut qu’ils soient résidents au Royaume-Uni depuis 5 ans et qu’ils n’aient pas eu d’absence de plus de 6 mois. Il existe également un « pre-settled status » qui s’adresse aux Européens qui vivent dans le pays depuis moins de 5 ans. Il leur permet de rester au Royaume-Uni en attendant de cumuler les 5 ans de résidence qui sont indispensables pour pouvoir postuler au settled-status. Par contre, ce statut temporaire ne leur permet pas s’absenter plus de six mois par an durant cinq années consécutives.

Les absences sont tolérées uniquement en cas de « raison importante ». Cela prend en compte la grossesse, l’accouchement, les maladies graves, les études, les formations ou encore une mutation professionnelle à l’étranger. Depuis peu, le Covid a été ajouté à cette liste dérogatoire. Par contre, ces absences forcées ne peuvent pas dépasser un an et ne sont tolérées qu’une fois durant les 5 ans de settled-status.

Des conditions restreintes

La crise sanitaire actuelle a obligé les autorités britanniques à alléger les contraintes. Le Bureau de l’Intérieur a rajouté le Covid à la liste des “raisons importantes” mais avec des conditions particulières. Pour bénéficier d’exemption, il faut avoir été empêché de rentrer au Royaume-Uni à cause des restrictions de voyage ou d’une complication de santé liée au Covid-19.

Mais attention, de nombreuses situations ne sont pas prises en compte. Par exemple, le fait de rester à l’étranger pour des raisons économiques, pour rester auprès de sa famille ou encore par crainte de la situation sanitaire au Royaume-Uni. Seuls les étudiants ont pu obtenir un aménagement. Les directives les autorisent à s’absenter jusqu’à 12 mois maximum si ils étudient en ligne. Ces absences ne sont tolérées qu’une seule fois.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR