fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Weena Truscelli

Publié

le

Foyers épidémiques dans le monde, clusters

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 132 millions de personnes contaminées

Plus de 2,87 million de décès

Afrique

Le continent africain continue incontestablement d’éviter la catastrophe sanitaire prévu par l’OMS au début de la pandémie, même si les statistiques concernant décès et contaminations demeurent peu fiables. L’Union africaine (UA) a annoncé il y a peu la finalisation d’une commande de 400 millions de doses du vaccin américain Johnson & Johnson ne requérant qu’une seule injection. La première partie de cette commande sera livrée à partir du mois de juin et le quota alloué à chacun des 55 pays membres de l’organisation panafricaine sera distribué en fonction du nombre d’habitants.

En Afrique du Sud, le nombre de nouvelles infections est resté bas ces derniers jours, mais les craintes d’une troisième vague sont toujours là. Par ailleurs, les laboratoires Pfizer/BioNTech ont confirmé, grâce à une étude clinique menée en Afrique du Sud, l’efficacité de leur vaccin sur le variant sud africain. C’est maintenant un supposé variant tanzanien qui inquiète… Le 30 mars, l’état d’urgence a été prolongé au Botswana jusqu’au 30 septembre pour tenter de contenir la propagation du virus et des variants plus contagieux qui serait toujours une menace majeure pour le pays. Au large du Mozambique, où la situation d’ensemble est très préoccupante, l’île de Madagascar subit aussi une vague de Covid-19 beaucoup grave que celle de 2020, les hôpitaux sont en grande difficulté face à de nombreux cas graves, touchant des patients plus jeunes et ne présentant pas de co-morbidité particulière. L’oxygène manque cruellement.

La nouvelle présidente de Tanzanie, qui succède à un président (très certainement décédé de la Covid-19) qui niait la gravité de la situation sanitaire dans son pays, montre un changement évident d’attitude face à la pandémie. Des mesures vont certainement être prises pour lutter contre le virus et surtout ce nouveau “variant tanzanien“, identifié en Angola sur des voyageurs en provenance de Tanzanie. Dans les pays voisins, alors que la République Démocratique du Congo (RDC) rapporte une diminution des nouvelles infections, le Kenya fait face à une troisième vague plus meurtrière. Les écoles sont fermées et Nairobi, la capitale, ainsi que quatre autres comtés subissent des mesures de confinements partiels. Malgré la campagne de vaccination en cours, l’Ethiopie enregistre également une augmentation du nombre de nouveaux cas et les mesures de restrictions de circulation et de rassemblements ont été durcies. Les services de santé sont totalement saturés. La Libye, où la courbe des contaminations est aussi en hausse, a reçu il y a quelques jours une première livraison du vaccin russe anti-Covid, Spoutnik V. Le système de santé du pays est déjà fragilisé et mis à mal par les conflits.

Au Cameroun, les chiffres de l’épidémie s’envolent dans la région de l’Ouest, une des plus affectées après le Centre et le Littoral et peu de mesures sont prises pour améliorer la situation. L’épidémie semble à peu près sous contrôle au Nigéria et le pays continue de progresser dans le développement de son propre vaccin. Le Nigéria n’exclut pas de produire des vaccins sous licence, comme fait l’Inde pour AstraZeneca. Les chiffres sont à la baisse au Sénégal et la campagne de vaccination a débuté au Mali ainsi qu’au Bénin. Le variant britannique (beaucoup plus contagieux) ayant été détecté au Togo, le gouvernement togolais appelle la population à une extrême vigilance ainsi qu’à un respect scrupuleux des mesures en vigueur.

Une baisse notable des contaminations à la Covid-19 est observée en Algérie depuis plusieurs semaines. Le pays (qui vaccine déjà grâce à d’autres commandes) recevra au mois de juin prochain son lot de vaccins anti-Covid dans le cadre du mécanisme *Covax. En Tunisie par contre, le nombre de contagions quotidiennes demeurent élevé, les hôpitaux sont débordés. Les raisons de cette recrudescence de cas seraient les nouveaux variants plus contagieux et le non-respect trop fréquent des gestes barrières. Par ailleurs, l’accès à la vaccination semble freiné par une organisation difficile à mettre en place. Depuis le 31 mars, le Maroc, où la situation sanitaire est plutôt stable, a suspendu les vols à destination et en provenance de la France, qui rejoint la liste noire des pays confrontés à un reflux épidémique, et dont le Maroc refuse dorénavant les ressortissants. La campagne de vaccination est bien avancée dans le pays mais, selon une étude à paraître, un “variant marocain“ a été découvert. La prolongation des mesures restrictives dépendra des avancées de la vaccination et des conséquences de ce “variant marocain”.

*Covax est une initiative co-dirigée par l’alliance GAVI pour les vaccins, l’OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI en anglais), ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre la Covid-19 à 20% de la population dans 200 pays et territoires participants. Ce programme comporte avant tout un mécanisme de financement permettant à 92 économies à faibles et moyens revenus d’avoir accès à ces vaccins.

Amériques

Le Canada se débat toujours avec le virus et ses variants, certaines régions sont plus touchées que d’autres. Couvre-feu, confinements partiels, fermeture des écoles et de certains lieux publics sévissent au rythme du taux de contaminations des provinces. Un système de zones de différentes couleurs établi selon le nombre de cas de Covid-19 détectés quadrille le pays et les déplacements entre certaines de ces zones sont maintenant interdits. L’Ontario reste la province la plus affectée. La campagne de vaccinations tourne au ralenti, des retards de livraison de vaccins seraient en cause.

Aux États-Unis, la vaccination se poursuit à un rythme enviable. Depuis le 6 avril à New York, tous les adultes peuvent se faire inoculer l’antidote et Joe Biden a annoncé que toutes les personnes âgées de 18 ans et plus seraient éligibles à la vaccination dès le 19 avril. Par ailleurs, le Centre de contrôle et de prévention des maladies autorise les personnes ayant été vaccinées à voyager dans les différents états du pays sans avoir à subir test ou quarantaine. En Californie, où le taux de mortalité est en baisse et celui des contaminations stable, un retour à la “normale“ (ou presque) est prévu le 15 juin. Ce qui n’empêche malheureusement pas le nombre de contaminations d’augmenter dans d’autres régions…

En Amérique latine la situation est plutôt alarmante, au Brésil, l’épidémie paraît toujours incontrôlable, le nombre de décès est au plus haut, les hôpitaux sont saturés et la campagne de vaccination s’enlise. Des records de contaminations sont aussi battus en Argentine, de nouvelles restrictions vont très certainement être instaurées et le Venezuela n’est pas en meilleure posture. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

Le taux de contaminations est à nouveau dans une phase ascendante en Inde, l’espoir du mieux entrevu en début d’année s’éclipse. Plusieurs états, dont le Maharashtra où se trouve Bombay, qui est le plus touché, instaure de nouvelles restrictions et un couvre-feu est en vigueur à New Delhi. Les autorités cherchent à éviter le retour à un confinement national aux conséquences intolérables pour les plus démunis. Le Bangladesh subit depuis le 5 avril, un confinement national d’une semaine, les chiffres de l’épidémie dépassent largement ceux de la première vague. En Thaïlande aussi, de plus en plus de personnes sont testées positives à la Covid-19, on pense que le virus s’est propagé rapidement dans les espaces clos des lieux de divertissement de Bangkok, les autorités craignent une troisième vague. Malgré une situation sanitaire sous contrôle au Vietnam, des foyers de contamination peuvent apparaitre de manière ponctuelle, conduisant les autorités locales et nationales à mettre en place, avec un bref préavis, des mesures temporaires contraignantes. Certaines îles de l’archipel de l’Indonésie ont dernièrement été frappées par des cyclones et des inondations meurtrières, il est possible qu’une recrudescence du virus vienne encore aggraver la situation sanitaire dans ces régions. Aux Philippines le confinement autour de Manille va être prolongé, les hôpitaux sont totalement débordés. Au Japon, la flamme olympique parcourt le pays attirant les foules et créant des attroupements faisant craindre une reprise des contaminations, plusieurs villes importantes font dévier sa route afin d’éviter ces risques sanitaires. Malgré tout, le Japon fait face à une nouvelle vague d’infections, la préoccupation principales des spécialistes étant la propagation de souches mutantes alors que la vaccination à grande échelle de la population n’a pas encore débuté. La Corée du Nord a annoncé qu’elle ne participerait pas aux 32e Jeux Olympiques afin de protéger ses athlètes de la crise sanitaire mondiale… Et en Corée du Sud, les chiffres sont aussi à la hausse, de nouvelles mesures restrictives seront probablement appliquées à l’échelle nationale à partir de la semaine prochaine.

En Iran, la courbe s’affole et Téhéran, la capitale, a été placée en alerte sanitaire maximale. Deux semaines de vacances et de retrouvailles familiales, ainsi que la présence du variant britannique sur le territoire seraient la cause de cette reprise de l’épidémie. Le Liban sort du confinement imposé pendant les fêtes de Pâques mais l’état de mobilisation générale est prolongée jusqu’à fin septembre. Les autorités d’Arabie Saoudite ont annoncé que  seules les personnes vaccinées ou immunisées contre la Covid-19 seront autorisées à effectuer la omra pendant le ramadan. La omra est le petit pèlerinage de La Mecque qui peut être entrepris tout au long de l’année, suspendu en mars 2020, il a repris en octobre entouré de nombreuses précautions. Israël poursuit son déconfinement, la vie reprend son cours. La vaccination des enfants devraient commencer rapidement, dans le but d’atteindre un état d’immunité collective dans le pays.

Europe

Au Royaume-Uni la levée des restrictions se poursuit, la campagne de vaccination est un succès et le Premier ministre britannique a annoncé de nouvelles règles pour les déplacements internationaux. En Suisse, un million de personnes environ, ont déjà reçu une première injection anti-Covid. Les autorités sanitaires pensent pouvoir administrer au moins une dose à toutes les personnes qui le souhaitent d’ici la fin juin, mais il est précisé que seules les personnes ayant reçu les deux injections depuis au moins 14 jours pourront, entre elles, ne plus appliquer les gestes barrières…

En Grèce la plupart des commerces rouvrent, pendant que le Portugal donne accès aux collèges, musées et terrasses de cafés mais de nouvelles restrictions sont imposées en Ukraine et la pression hospitalière s’accentue chaque jour davantage dans une France confinée et quelque peu démoralisée … Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Les nouveaux clusters se raréfient et les conditions sont maintenant réunies pour que la bulle de voyage qui existait depuis quelques mois entre la Nouvelle Zélande et l’Australie soit aussi praticable dans le sens Australie/Nouvelle-Zélande. Cette bulle de voyage bilatérale sera effective le 19 avril et permettra aux voyageurs de ces deux pays d’entrer dans l’un ou dans l’autre sans restrictions et sans être soumis à des mesures de quarantaine.

Par ailleurs, la situation reste critique en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les hôpitaux sont débordés au point d’être obligé de refuser des patients. Un centre sportif a été aménagé en hôpital de crise contre la Covid-19 et les soignants sont mis à rude épreuve.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR