fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Partir au Québec : Région du Centre-du-Québec

Le Journal des Français à l’étranger passe en revue les 17 régions administratives du Québec. Aujourd’hui, zoom sur la région administrative du Centre-du-Québec en partenariat avec la Société de développement économique de Drummondville (SDED).

Publié

le

centre-du-quebec

Présentation générale

La région du Centre-du-Québec porte bien son nom : elle est située en plein cœur du Québec, plus précisément sur la rive sud du Saint-Laurent. Drummondville, qui tient lieu de capitale de cette région, est située à 90 minutes de 70 % de la population du Québec. On la trouve à mi-chemin entre Québec et Montréal et à mi-chemin entre l’Estrie et la Mauricie (Sherbrooke et Trois-Rivières). À Drummondville, un citoyen sur deux habite à moins de cinq kilomètres de son lieu de travail!

À mi-chemin entre la métropole et la capitale, c’est une région administrativement jeune qui n’a été créée qu’en 1997. Sa population, en croissance depuis une dizaine d’années, se concentre surtout à Drummondville et à Victoriaville. Ces deux villes accueillent à elles seules environ la moitié de la population régionale, les autres municipalités étant essentiellement rurales. Au titre de l’identité culinaire, Drummondville peut aussi se targuer d’être la ville de naissance de la poutine, la fameuse spécialité québécoise à base de fromage en grains, frites et sauce brune, servie en son lieu fondateur, le restaurant Roy Jucep, depuis 1964 !

Vivre dans une ville de la taille de celle de Drummondville comporte une myriade d’avantages. Parmi ceux-ci, notons l’absence de trafic sur les routes, la proximité des commerces et des entreprises, les nombreux espaces verts, complexes sportifs, pistes cyclables et bien plus encore. Durant les quatre saisons, les citoyens ont de quoi s’occuper et se divertir, et ce, sans avoir à payer des coûts considérables comme c’est souvent le cas dans de grandes villes.

> Repères

  • Population du Centre-du-Québec (2018) : 247.333 hab. (2,9% du Québec)
  • Superficie : 6 921 km2 (0,5% du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.

Les secteurs d’activité en devenir

Les gens d’affaires de la région centricoise sont reconnus pour leur sens de l’entrepreneuriat. Au Centre-du-Québec, l’entrepreneuriat revêt la plus grande importance. Ce n’est pas pour rien qu’on parle souvent de cette région comme d’une véritable capitale des PME.

Le Centre-du-Québec, et tout particulièrement la MRC de Drummond, évolue de belle façon, et ce, notamment en raison de son tissu économique diversifié et constitué de PME multisectorielles. En réalité, la région Centre-du-Québec est assurément l’une des plus diversifiées en ce qui concerne les entreprises qui sont en grande partie des PME multisectorielles.

Les entrepreneurs trouvent sur place de nombreuses infrastructures propices au démarrage d’entreprises, telles que l’incubateur (pépinière).

Un certain nombre d’actions visent aussi à renforcer la vitalité économique des régions. Avec leurs partenaires « de terrain », les autorités québécoises ont ciblé des priorités régionales via les « créneaux d’excellence ». Ceux-ci permettent de faire ressortir des secteurs d’activité qui font l’objet d’un soutien particulier. Voici quelques grands axes pour la région du Centre-du-Québec.

Le créneau d’excellence en technologies propres (CETP) vise à promouvoir les initiatives

> Pour en savoir plus

Le marché de l’emploi

L’économie locale est assez diversifiée dans cette région qui peut se targuer d’afficher l’un des plus bas taux de chômage au Québec.

Bon nombre d’emplois (presque un sur quatre) se trouvent dans le secteur manufacturier, la région occupant le premier rang dans ce segment d’activité dans l’ensemble du Québec.

Les activités agricoles contribuent elles aussi de manière importante aux ressources régionales avec la présence de quelque 900 fermes laitières et des entreprises de production et de transformation alimentaire.

Des opportunités d’emploi existent aussi plus largement dans le secteur industriel, notamment sur le site du parc industriel et portuaire de Bécancour – dans la ville éponyme, en face de l’agglomération de Trois-Rivières.

La production industrielle se décline aussi via la construction, la fabrication de machines, de produits métalliques, de matériel de transport et du commerce (gros et détail).

Le secteur des services est quant à lui tiré par les communications et le tourisme. Toutefois, le secteur tertiaire est globalement moins pourvoyeur d’emplois dans la région du Centre-du-Québec (63,4% de l’emploi total en 2019 selon les données du ministère de l’Économie québécois) que dans l’ensemble de la province (80,2%). Indicateur intéressant, depuis quelques années, la région a bénéficié d’une croissance supérieure à la moyenne québécoise sur le plan de l’emploi.

> Les sites incontournables

Entreprendre

Dans la région centricoise, plus précisément dans la ville de Drummondville, on trouve l’un des plus grands incubateurs d’entreprises au Canada. Une superficie totale de 100 000 pieds carrés, subdivisée en divers espaces, selon les besoins, est à la disposition des entrepreneurs. Depuis sa création, plus de 150 entreprises ont été incubées en ces lieux propices au démarrage.

Les villes de Victoriaville. Bécancour et Nicolet disposent aussi d’infrastructures d’accueil.

Il existe également une myriade de fonds destinés à accompagner et soutenir les entrepreneurs, et ce, peu importe l’étape où ils en sont avec leur entreprise. Parmi ceux-ci, notons le Fonds local d’investissement, le Fonds local de solidarité, Futurpreneur Canada, le Soutien au travail autonome et le Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (COVID-19).

Dans cette belle région du Québec, le mentorat d’affaires a fait ses preuves permettant à un grand nombre d’entrepreneurs nouvellement en affaires ou simplement désireux de parfaire leurs connaissances. En bref, il s’agit d’une relation entre une personne d’expérience (le mentor) et un entrepreneur (le mentoré), fondée sur un engagement libre et volontaire et basée sur la confiance et le respect mutuel.

Le mentorat pour entrepreneurs a pour raison d’être d’accroître le taux de réussite et de favoriser l’expansion de nouvelles entreprises par le transfert de compétences des hommes et des femmes d’affaires d’expérience.

Le Centre-du-Québec est aussi engagé dans les projets de développement durable et de préservation de l’environnement, notamment dans la récupération et le recyclage des matières résiduelles.

Le Centre-du-Québec compte quelque 300 entreprises dans le secteur de l’économie sociale. Soit dans de nombreux domaines tels que l’éducation, la santé et la recherche, mais aussi dans le secteur manufacturier, le tourisme, l’immobilier et le secteur agroalimentaire.

À noter également, la structure MicroEntreprendre Centre-du-Québec aide les entrepreneurs au niveau du démarrage de l’entreprise, les accompagne et peut soutenir ceux qui n’ont pas accès au crédit traditionnel grâce à des prêts d’un montant allant jusqu’à 20.000 $ pour une durée d’un à cinq ans.

> Les sites incontournables

> Le programme d’immigration pour les gens d’affaires

La voie privilégiée pour concrétiser un projet entrepreneurial dans la région du Centre-du-Québec, comme dans toutes les autres régions de la province du Québec, consiste à solliciter l’accès à un « programme d’immigration pour les gens d’affaires ». Au nombre de trois, ces programmes sont destinés à celles et ceux qui sont déjà dotés d’une expérience en tant qu’entrepreneur, travailleur autonome ou investisseur (toutefois, ce dernier programme est actuellement suspendu jusqu’au 1er avril 2021, en attente de refonte).

D’une manière générale, tous les candidats au programme « gens d’affaires » – entrepreneur, travailleur autonome ou investisseur – doivent démontrer qu’ils ont les moyens de s’établir économiquement dans la province, avec l’intention de s’y installer. Il est à noter que le programme « entrepreneurs » comprend deux volets différents d’attribution (tous les renseignements sur : immigration-quebec.gouv.qc.ca)

Voici trois étapes importantes pour s’informer et accéder à ce programme gens d’affaires :

> Le site incontournable

> La fiscalité des entreprises

Le lien suivant, édité par Investissement Québec et la firme Raymond Chabot Grant Thornton offre des informations  précieuses pour les entreprises étrangères qui envisagent de réaliser un projet d’investissement au Québec. Il présente notamment les principales mesures fiscales qui s’appliquent à une société en exploitation au Québec.

Pour en savoir plus : investquebec.com

Éducation

À Drummondville, depuis septembre 2015, on retrouve un pavillon de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) où de nombreuses formations sont offertes, notamment en ingénierie. Le Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) a aussi vu le jour, élargissant la proposition de Drummondville en matière de formation. Né d’une action concertée des établissements d’enseignement regroupés sous la forme du pôle régional en enseignement supérieur du Centre-du-Québec, le CNIMI vise le rassemblement des composantes universitaires et collégiales (Cégep de Drummondville) ainsi que des entreprises manufacturières dans le but de créer une synergie et un transfert des connaissances entre les milieux de la formation et de la recherche. Ce nouveau pavillon rassemble sous un même toit les activités d’enseignement, de recherche, de valorisation et de transfert de technologies.

Grâce à la formation de type «dual», les étudiants seront en contact avec les réalités du métier. Le modèle dual est une alternance entre le travail dans l’entreprise et le travail sur les bancs d’école. Il ne s’agit pas d’un stage coopératif, mais bien d’une formation offerte dans la nouvelle bâtisse du CNIMI ou directement sur les lieux de travail (dans une entreprise).

Par ailleurs, on retrouve 10 universités offrant des programmes d’ingénierie dans un rayon de 110 km autour de Drummondville, les plus près étant l’UQTR et l’Université de Sherbrooke.

L’offre de formation comprend aussi le Cégep de Drummondville, qui offre une technique de génie mécanique tandis que le centre de formation professionnelle Paul-Rousseau, aussi situé à Drummondville, propose plusieurs formations, dont la fabrication mécanique (dessin industriel, opération d’équipements de production, techniques d’usinage, matriçage et usinage sur machine à commande numérique).

La région compte aussi trois collèges d’enseignement général et professionnel (Cégeps) situés à  Drummondville, Victoriaville, ainsi que l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie (affiliée au Cégep de Victoriaville) qui propose des formations techniques et professionnelles dans le domaine de l’ébénisterie. À noter que cette école dispose aussi d’un campus à Montréal.

Plus insolite, un secteur boisé du parc industriel du site de Bécancour accueille un laboratoire en plein air conçu par des chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières, et dédié à l’observation de… la décomposition humaine, dans le but de faire progresser les enquêtes policières !

> Les sites incontournables

Remerciements

Contribution : la rédaction du Journal des Français à l’étranger remercie la délégation générale du Québec à Paris pour sa précieuse collaboration.

Sources : État d’équilibre du marché du travail à court et moyen termes, gouvernement du Québec (2019). Occupation et vitalité des territoires, gouvernement du Québec (2018-2022). Emploi-Québec. Site officiel du gouvernement du Québec. Portail du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Un bel Avenir pour vous au Québec. Site du gouvernement du Québec. Economie.gouv.qc.ca – qualificationsquebec.com – Statistique.Québec.ca

sded

Choisir Drummond au Centre-du-Québec

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Partir au Québec : Région du Centre-du-Québec -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR