fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus: quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 160 millions de personnes contaminées

Plus de 3,32 million de décès

Afrique

Malgré les prévisions souvent pessimistes des effets de la pandémie sur le continent africain, celui-ci continue à être plutôt épargné. Les mises en garde affluent sur la possibilité d’un scénario « à l’indienne“ en Afrique, mais pour l’instant les chiffres, même s’ils sont sous-estimés, restent bas. Les populations des pays africains, habituées aux épidémies dévastatrices, ne perçoivent pas toujours dans la crise sanitaire actuelle un danger plus grave que ceux déjà affrontés. Le scepticisme face à l’utilité et la fiabilité de vaccins si rapidement découverts est très forte et freine donc encore davantage, des campagnes de vaccinations parfois difficile à planifier et à organiser.

En Afrique du Sud, quelques cas du variant indien ont été détectés en fin de semaine dernière, le virus circule toujours, mais les chiffres sont stables. Une nouvelle expérience pour tenter de détecter le coronavirus va se dérouler prochainement à l’aéroport de Johannesburg : il est prévu que des chiens renifleurs soient utilisés pour déceler les voyageurs atteint de Covid-19, comme cela existe déjà pour les armes ou la drogue. Cette méthode, apparemment efficace à 95%, est déjà pratiquée en Finlande, en Thaïlande et au Chili et serait à l’étude en France… Parmi les pays possédant une frontière avec l’Afrique du Sud, le Botswana confirme être un des pays africains à avoir pris la pandémie au sérieux, des mesures restrictives sont toujours en vigueur et la vaccination est bien acceptée. Le variant indien a aussi été détecté à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), mais pour l’instant la situation semble rester sous contrôle. Le nombre de cas est à la hausse en Angola et au Malawi, mais les chiffres restent bas et difficiles à vérifier.

En Tanzanie, où l’ancien gouvernement a nié l’existence de la pandémie pendant de longs mois, des mesures anti-Covid vont être prises. Si la présence du variant indien sur les territoires alentours est la raison principale de cette décision, c’est aussi une façon pour la nouvelle présidente de montrer sa position face à la crise sanitaire. En effet, le variant “indien“ circule désormais en Ouganda et au Kenya (pays ayant une frontière avec la Tanzanie). Dans ces deux pays, les chiffres restent stables mais la vaccination ne rencontre pas un franc succès, contrairement au Rwanda, (situé entre l’Ouganda et la Tanzanie), où la population se montre plutôt encline à accepter l’antidote. Aux Seychelles la vaccination est bien avancée, mais une recrudescence des cas de contaminations a entrainée de nouvelles mesures de confinement…

Au Cameroun, la situation sanitaire reste préoccupante. Dans le pays, c’est surtout l’histoire des fonds délivrés par le FMI pour lutter contre le Covid-19 et possiblement détournés par certains membres du gouvernement qui défraie la chronique. Un audit a été lancé, mais la partialité des participants élus pour cette inspection est largement mise en doute. Au Gabon, les mesures prises pour freiner la propagation du virus prouvent leur efficacité, la courbe épidémique n’augmente plus et au Nigéria les cas de Covid-19 sont également en baisse régulière. En Afrique de l’Ouest, c’est le Ghana qui mène la campagne de vaccination la plus efficace et la moins controversée, les chiffres sont stables. La situation s’améliore en Libye (sur le front de l’épidémie) alors qu’en Egypte, les mesures restrictives  très strictes en vigueur jusqu’au 21 mai ont du mal à endiguer la propagation du virus et de ses variants.

En Algérie, il semble qu’un relâchement dans l’observation des gestes barrières mène à un rebond de l’épidémie. La présence des nouvelles mutations du virus inquiète et quelques cas du variant indien ont été enregistrés à l’ouest d’Alger. La Tunisie subit un confinement général jusqu’au 16 mai. La situation dans les hôpitaux reste inquiétante, l’oxygène manque, mêmes si les chiffres montrent plutôt un léger recul. La vaccination ne se déroule pas aussi vite que prévue. Globalement, la courbe épidémiologique nationale est en baisse au Maroc, sauf dans 4 régions. Le variant indien a été détecter dans le Royaume. La campagne de vaccination suit son cours.

Amériques

Au canada, la situation sanitaire varie selon les provinces. Malgré tout, sur l’ensemble du pays, le nombre de cas quotidien est décroissant. Les commerces rouvrent au Québec, par exemple, où les hôpitaux sont moins débordés. Par ailleurs, les provinces de l’Alberta et de l’Ontario on déclaré tour à tour cette semaine suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca, invoquant un nombre plus élevé qu’annoncé de cas de thromboses sur les personnes vaccinées avec ce sérum. Le problème se pose de savoir si les canadiens n’ayant reçu qu’une première dose d’AstraZeneca pourront compléter leur vaccination avec un autre antidote déjà sur le marché. Le Canada est d’ailleurs le premier pays à autorisé l’utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech pour les jeunes dès l’âge de douze ans.

Aux États-Unis, le nombre de cas et de décès continue de chuter. La permission de ne plus porter de masque pour les personnes vaccinées s’étend à travers les États. Certains gestes barrières restent toutefois recommandés dans les foules (concerts, etc.) ou comme dans les parcs d’attractions de Californie qui ont rouvert, avec 25% de la capacité d’accueil habituelle, une distanciation sociale imposée et le port du masque obligatoire pour tous ! Pour faire revenir les visiteurs, New York ainsi que d’autres sites très appréciés des voyageurs, souhaitent pouvoir vacciner les touristes à leur arrivée (avec le vaccin Johnson & Johnson ne nécessitant qu’une seule dose). Des pourparlers sont en cours pour encadrer au mieux ce qui porte déjà le nom de “tourisme vaccinal“. Malgré tout, depuis deux semaines, la campagne de vaccination destinée aux américains a beaucoup ralenti partout dans le pays et les autorités sanitaires s’inquiètent de ce pourcentage de la population réfractaire à l’antidote.

Le Mexique, contrairement aux pays d’Amérique du Sud, connaît une embellie sur le plan de l’épidémie, les chiffres n’ont jamais été aussi bas depuis plus d’un an. Certaines restrictions sont levées, les commerces peuvent rouvrir et les activités culturelles et sportives ont repris prudemment.

Au Brésil les cas de Covid-19 recensés restent à la hausse, mais le nombre de décès est en baisse. Depuis le 11 mai, à la suite d’un «incident», plusieurs Etats brésiliens ont suspendu  la vaccination des femmes enceintes avec le vaccin d’AstraZeneca, suivant la recommandation de l’agence de santé du pays. Au Pérou, les infrastructures médicales sont complètement dépassées, l’oxygène manque et cette situation est malheureusement courante dans de nombreux pays voisins. Le CNRS en Amérique du sud met régulièrement à jour des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans la plupart des pays de cette région du monde où l’évolution de la pandémie diffère énormément d’un territoire à l’autre.

Asie

En Inde, si les grandes villes semblent avoir atteint le pic de contamination, le virus se propage comme une trainée de poudre dans le vaste arrière-pays rural. Les systèmes de santé sont submergés, les crématoriums et les cimetières ne peuvent plus répondre à la demande. Des victimes présumées du Covid-19 ont été retrouvés  dans le Gange… Cette nouvelle vague de contaminations qui submerge l’Inde est arrivé jusqu’au Népal, où l’épidémie accélère de façon extrêmement rapide, les hôpitaux sont dépassés. Au Sri Lanka aussi, le virus circule activement et les autorités sont susceptibles d’imposer à tout moment des mesures restrictives dans les zones les plus touchées. Le Bangladesh est confiné jusqu’au 16 mai (au moins). En Thaïlande, le nombre de cas est en augmentation. Les mesures de confinement imposés à Bangkok ont été prolongées jusqu’au 17 mai et seront sans doute maintenues plus longtemps encore. Le Cambodge et le Vietnam n’échappent plus à la pandémie, même si les chiffres restent faibles comparés au reste du monde, et le Laos déplore ses premiers morts dus au Covid-19.

En Indonésie, une flambée de cas est redoutée, à cause des grands mouvements de population qui ont lieu pour fêter l’Aïd. En Indonésie, chacun célèbre la fin du Ramadan en se rendant dans son village natal et des centaines de milliers de citadins ont déjà essayé de quitté en masse la capitale… L’état d’urgence est prolongé au Japon jusqu’à fin mai dans quatre départements, dont Tokyo. De nombreux lieux publics sont fermés. Taïwan prend aussi des mesures pour juguler la récente apparition d’un foyer de contaminations sur l’île.

Au Pakistan La situation à l’échelle nationale se détériore, le pays subit une troisième vague caractérisée par une augmentation importante et constante du nombre de cas diagnostiqués et de décès. Les cas de Covid-19 sont en baisse en Iran et, en Turquie le confinement en cours jusqu’au 17 mai semble avoir porté ses fruits, la courbe épidémique se stabilise.

Mercredi 12 mai, l’Agence européenne des médicaments a annoncé que les vaccins contre le Covid-19 utilisant la technologie de l’ARN messager, (BioNtech/Pfizer et Moderna), semblaient efficaces contre le variant indien.

Europe

En Suisse, les restaurants devraient rouvrir dès le 31 mai et à cette date les événements publics pourront accueillir jusqu’à 300 personnes. L’obligation de télétravail devrait bientôt se transformer en recommandation.

L’Angleterre, l’Ecosse et l’Irlande du Nord ne déclarent quasiment plus de décès. Le gouvernement britannique annonce qu’un tiers des adultes du Royaume-Uni sont désormais entièrement vaccinés contre le Covid-19.

Les pays de l’Union Européenne où les campagnes de vaccination sont bien avancées espèrent une levée progressive des restrictions sanitaires. En France, le début du déconfinement est prévu le mercredi 19 mai, les commerces non essentiels et les terrasses vont rouvrir sous l’oeil inquiet de certains experts. La semaine dernière, l’Espagne a levé l’état d’urgence en vigueur dans le pays depuis le mois d’octobre et en Allemagne, les privilèges octroyés aux personnes vaccinées ne font pas l’unanimité ! Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Continent épargné, l’Océanie s’est en grande partie isolée du reste du monde. Plus de cas en Nouvelle-Zélande, très peu en Australie. Parfois, rarement, un cluster fait une apparition maîtrisée par un isolement immédiat des personnes et des lieux concernés. L’Australie s’est fixé pour objectif d’avoir vacciné tous les adultes volontaires d’ici la fin de l’année 2021. Le gouvernement souhaite que les frontières du pays restent fermées jusqu’en 2022…

En Papouasie-Nouvelle Guinée, où la pandémie a créé le chaos dans le système de santé il y quelques semaines, la situation est maintenant sous contrôle.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR