fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Vaccination des Français de l’étranger : L’Assemblée des Français de l’étranger mène l’enquête sur l’accès à la vaccination

Tous les lundis, le Journal des Français à l’étranger fait le point sur la vaccination des Français de l’étranger. Aujourd’hui, retour sur l’enquête lancée par Marc Villard, président de l’AFE, auprès des conseillers consulaires sur l’accès à la vaccination des Français dans le monde.

Publié

le

Lorsque la progression du variant Delta oblige les autorités de divers pays à rétablir des mesures restrictives, un état des lieux de l’accès à la vaccination de tous les Français de l’étranger s’impose. C’est ce à quoi s’est appliqué le président de l’AFE, Marc Villard au mois de juillet. Il a alors envoyé une enquête aux 442 conseillers et délégués consulaires des 130 circonscriptions réparties sur tout le continent. 187 d’entre eux ont répondu à l’enquête.

Sans surprise, l’enquête met en exergue un déséquilibre entre les pays. Notamment dans les pays du continent européen, d’Amérique du Nord, d’Océanie et certains pays d’Asie l’intervention des autorités françaises pour la vaccination n’est pas nécessaire. En revanche, la réalité est tout autre pour le continent africain, d’Amérique du Sud et la plus grande partie de l’Asie.

> L’accès à la vaccination dans les différentes circonscriptions en quelques chiffres

92,6 %, c’est le pourcentage d’élus qui ont répondu « oui » à l’accès à la vaccination pour les Français de l’étranger dans leur circonscription. Néanmoins, il convient de préciser que les vaccins ne sont pas pour tous reconnu par la France ou l’Union européenne.

En outre, et de façon très inquiétante seul 44,9 % des élus ont répondu oui à la question d’une première campagne de vaccination dans leur circonscription. Ce qui implique que pour un certain nombre de circonscriptions les Français de l’étranger ne se sont pas vu offrir la possibilité de se faire vacciner.

> Quel vaccin ?

D’après l’enquête menée, il semblerait que la France a envoyé en grande majorité le vaccin Johnson & Johnson. Ce vaccin étant réservé dans un premier temps pour les personnes de plus de 55 ans, cela réduisait le nombre de Français pouvant en bénéficier. Il est aujourd’hui proposé à des moins de 55 ans, la HPS ayant reconnu sa viabilité sous condition.

Les pays ayant bénéficié d’une campagne avec le vaccin Johnson & Johnson sont essentiellement des pays d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie.

> Un accès inégal à la vaccination

L’accès inégale à la vaccination est l’un des points principaux cité par l’enquête.

Dans de nombreux pays (plus d’une quinzaine)  aucune information n’a été communiquée quant à une prochaine campagne de vaccination dans un avenir poche. On note un manque de visibilité sur les futures campagnes de vaccination opérées par la France, ainsi qu’un accès inégal des communautés au sein d’une même circonscription de grande taille.

Consultez ici l’étude de l’AFE.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR