fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 15 au 19 septembre 2021

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 15 au 19 septembre.

Publié

le

Afrique

> Éthiopie

Le conflit du Tigré, qui oppose le gouvernement fédéral éthiopien au Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) dans le nord du pays, pourrait entrer dans une nouvelle phase avec la proposition de négociations du TPLF le 6 septembre dernier. Pour autant, le gouvernement éthiopien semble dans l’immédiat plutôt enclin à développer sa capacité militaire et à obtenir de nouveaux soutiens étrangers avant de s’engager dans ces pourparlers. Son succès récent, le 8 septembre, dans la reprise de l’État de l’Afar (marqué ces deux derniers mois par l’entrée de rebelles du TPLF dans cette région voisine du Tigré) le conforte dans cette position de force. Pour rappel, la guerre du Tigré a débuté en novembre 2020.

> Guinée

Des négociations réunissant tous les acteurs politiques sont prévues jusqu’au 17 septembre pour dessiner les contours d’un prochain «gouvernement d’unité», selon les dires du lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, aux commandes du Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) à l’origine du coup d’État du 5 septembre dernier. Si la libération des prisonniers politiques arrêtés lors de cette prise du pouvoir a permis d’apaiser quelque peu les tensions, l’équilibre socio-politique demeure fragile. Ainsi, le projet de manifestation du parti d’opposition du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a été interdit le 11 septembre par le CNRD, et le parti du président déchu Alpha Condé, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), pourrait également chercher à faire entendre sa voix lors de manifestations les jours et semaines à venir.

> Mozambique

La province du Cabo Delgado reste sous la menace du groupe islamiste extrémiste Al-Sunnah, essentiellement dans sa partie nord-est. Toutefois, les forces armées mozambicaines ont récemment repris le contrôle, avec l’aide de l’armée rwandaise, des petites localités de Ntchinga, Mbau et Ouasse, et surtout de la ville portuaire de Mocímboa da Praia, chef-lieu du district éponyme au bord de l’océan Indien. La région reste néanmoins exposée aux risques d’attaques sporadiques des insurgés, notamment dans des villages peu surveillés.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

> Irak (Kurdistan irakien)

La frontière entre l’Irak et l’Iran, précisément dans le gouvernorat d’Erbil, aurait fait l’objet depuis le 9 septembre de plusieurs attaques imputées aux forces iraniennes contre des positions de groupes d’opposition kurdes dans les zones de Choman, Sidakan et Haji Omran. Ces incidents frontaliers sont les premiers constatés depuis 2015 entre le corps des gardiens de la Révolution islamique et les groupes d’opposition irano-kurdes.

> Israël/Territoires palestiniens

L’évasion de six prisonniers de la prison de Gilboa, dans le nord d’Israël, génère un nouvel épisode de tension entre l’État hébreu et la communauté palestinienne. Quatre de ces six détenus liés au Mouvement du Jihad islamique en Palestine ont été arrêtés, mais la traque des deux autres fuyards suscite une traque massive en Israël et en Cisjordanie, ainsi que des manifestations de soutien à leur endroit du côté palestinien. Des roquettes ont aussi été tirées depuis la bande de Gaza contre les Forces de défense israéliennes, entraînant une réponse de ces dernières.

Asie-Pacifique

> Myanma

Principale instance d’opposition à la junte militaire qui a pris le pouvoir par la force le 1er février dernier, le Gouvernement d’unité nationale (NUG) a déclaré le 7 septembre «la guerre» au gouvernement militaire intérimaire. La situation en ex-Birmanie renvoie également à la question de la représentativité internationale. À cet effet, l’assemblée générale des Nations unies doit statuer le 14 septembre prochain sur le choix des futurs représentants du pays au sein de l’instance onusienne. Sur le terrain, les attaques des Forces de défense du peuple (branche armée du NUG) continuent, avec un ciblage des emprises stratégiques du gouvernement militaire. Des affrontements dans les régions de Magway et Sagaing ont également été signalés, tandis que les bombardements de la junte dans l’État de Chin a contraint des des centaines de personnes à la fuite.

> Thaïlande

La date du 19 septembre, qui doit commémorer le quinzième anniversaire du coup d’État militaire de 2006, sera scrutée avec attention à Bangkok. Des manifestations sont en effet attendues à cette occasion, avec une tension accrue dans le contexte du mouvement de contestation né en octobre 2020 et qui connaît une résurgence depuis plusieurs semaines. Le samedi 11 septembre, cinq membres des forces de l’ordre ont ainsi été blessés et cinq-deux manifestants arrêtées dans le cadre du dernier rassemblement dans la capitale thaïlandaise.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

> Russie

Les citoyens russes sont appelés aux urnes entre le 17 et le 19 septembre prochain dans le cadre des élections parlementaires. Un rendez-vous sous tension, alimenté notamment par le ressentiment d’une partie de la population à l’égard du parti Russie Unie du président Vladimir Poutine. Les partis d’opposition et activistes entendent aussi mettre à profit ce rendez-vous électoral pour dénoncer les conditions socio-économiques et la corruption reprochée au pouvoir en place.

 

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR