fbpx
Suivez nous sur

Actualités économiques

La Finlande prête à tout pour attirer les étrangers

Face à une population vieillissante et des jeunes qui quittent le pays, le maire de la capitale, Helsinki, va même jusqu’à proposer d’ajouter l’anglais au finnois et au suédois comme langue officielle pour pouvoir recruter des étrangers !

Publié

le

La Finlande prête à tout pour attirer les étrangers

Les demandes de visas étudiants ont repris en Finlande après une année de pause. Le nombre de candidatures reçues par les universités finlandaises depuis janvier 2021 est deux fois plus élevé que l’année précédente. Alors que le pays a grand besoin de recruter des professionnels qualifiés, le gouvernement finlandais entend raccourcir les délais de traitement de ces dossiers. L’objectif est qu’un titre de séjour pour études soit délivré dans un délai d’un mois d’ici 2023.

« Les Finlandais sont assez refermés sur eux-mêmes »

Reste que la Finlande a beau avoir été classée par l’ONU pour la quatrième fois pays où on vit le plus heureux au monde, tout n’est pas pour autant tout rose au pays des rennes et des saunas : « Les Finlandais sont assez refermés sur eux-mêmes, témoigne Marion Lefevre, photographe originaire de Cherbourg, dans la Manche, et qui vit en Laponie. Ils sont conscients qu’ils ont un bon système social et ne veulent pas le partager. »

La Finlande a même reçu en début d’année une mise en demeure de la Commission européenne pour ne pas avoir sanctionné des infractions liées au racisme.

Un vrai problème de recrutement

En outre, le ministère des Affaires économiques et de l’Emploi travaille sur une réforme des règles d’immigration visant à faciliter le séjour des étudiants et chercheurs étrangers dans le pays. La Finlande, et en particulier son secteur des télécoms et des start-ups, très dynamique, est en tout cas confronté à un vrai problème de recrutement. Il manque d’experts, de spécialistes de l’intelligence artificielle par exemple. Ce n’est pas un problème de financement mais un problème de manque de personnel qualifié. Actuellement, le premier permis de séjour pour études est délivré pour un ou deux ans, après quoi l’étudiant étranger peut demander une prolongation.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l❜étranger

GRATUIT
VOIR