fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 415 millions de personnes contaminées

Plus de 5,84 millions de décès

Afrique

Pour différentes raisons, l’Europe refuse toujours à l’Afrique (et à l’Inde) la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid-19, ce qui crée quelques tensions avant le sixième Sommet Europe-Afrique qui se déroulera à Bruxelles les 17 et 18 février. Si certains pays émergents réclament un abandon temporaire des protections de la propriété intellectuelle pour les vaccins dans le cadre de la lutte contre la pandémie, c’est dans le but de tenter de remédier aux inégalités entre pays riches et pauvres, en stimulant la production de ces vaccins au niveau mondial. Toujours au sujet des vaccins, il est également constaté qu’actuellement, ce n’est plus la livraison des vaccins anti-Covid-19 qui pose un problème sur le continent africain, mais bien leur distribution. Beaucoup de doses livrées n’ont pas pu être administrées et ont été gâchées et jetées, les systèmes de santé de certains pays n’étant pas en capacité de mener à bien la mission d’injection des sérums (problèmes de conservations des doses à basse température, répartition de la population dans des endroits difficiles d’accès, saturation des centres de santé pendant l’épidémie, réticences envers les vaccins anti-Covid-19, etc.)

Depuis plusieurs semaines maintenant, la pandémie recule quasiment partout en Afrique et Omicron ne s’est pas traduit par une hausse des hospitalisations et décès. L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) a indiqué il y a quelques jours : “le continent pourrait maîtriser la pandémie en 2022 si les tendances actuelles se poursuivent“.

L’Afrique du Sud, qui milite activement pour un accès équitable aux vaccins anti-Covid, confirme avoir mis au point un premier vaccin africain à ARN messager. La pandémie recule toujours en Afrique du Sud et Omicron semble y avoir disparu, remplacé par le variant BA2 (au moins 30% plus contagieux que la souche originelle d’Omicron, mais aussi moins dangereux). Au Botswana, depuis le 14 février,  les voyageurs entièrement vaccinés entrant dans le pays n’ont plus besoin d’un résultat négatif de test PCR. Les autres devront effectuer un test PCR à leurs frais en arrivant. Il est aussi signalé que “les visiteurs non vaccinés peuvent se faire vacciner gratuitement aux points d’entrée du Botswana“. Le nombre de cas de Covid est également en baisse en Namibie , en Angola, en Zambie, au Zimbabwe et au Mozambique.

Face au Mozambique dans l’Océan indien, le nombre des décès et des nouveaux cas décroit toujours à Madagascar. La région d’Analamanga, où se trouve la capitale Antananarivo, demeure l’épicentre de l’épidémie sur la Grande île, où la vaccination ne rencontre pas un franc succès. Les autorités malgaches viennent malgré tout de donner leur accord au recours à la dose additionnelle contre le coronavirus. À la Réunion, les nouveaux cas recensés restent nombreux, mais les chiffres des hospitalisations et des décès sont stables et peu inquiétants. Le test pré-embarquement a été supprimé dans le sens La Réunion – Métropole pour les voyageurs vaccinés, mais les personnes non vaccinées ne peuvent voyager que si elles relèvent d’un motif impérieux. À Maurice,  le variant Omicron continue de se propager, les cas de Covid-19 sont en hausse.

L’épidémie recule également en Somalie en Ethiopie au Kenya et en Ouganda. En Ouganda, la plupart des restrictions ont été levées. Les autorités ougandaises cherchent à rendre les vaccins légalement obligatoires. Le projet de loi, qui est susceptible d’être modifié après examen, prévoit une peine d’emprisonnement de six mois en cas de non-respect des obligations de vaccination lors d’épidémies. Par ailleurs, le 10 janvier dernier, les écoles ont rouvert en Ouganda après pas loin de 2 ans de fermeture et, la situation semble catastrophique. De nombreuses écoles vont devoir fermer définitivement faute d’avoir pu collecter les fonds suffisants, mais aussi faute d’élèves sur leurs bancs… En République démocratique du Congo (RDC), le couvre-feu a été levé, sauf dans le Nord-Kivu et l’Ituri, deux provinces de l’Est du pays. Depuis le 15 février, la RDC n’impose plus de test Covid-19 aux voyageurs complètement vaccinés. Les gestes barrières et les autres mesures restent en vigueur. Les courbes épidémiques diminuent toujours au Congo, au Gabon et au Cameroun. Les cas de Covid-19 sont déclarés en baisse en République centrafricaine, au Soudan du Sud et au Soudan du Nord, ainsi qu’au Tchad. Les taux d’incidence commencent à baisser en Egypte, mais surtout en Libye, deux pays où l’épidémie, portée par le variant Omicron, était encore en pleine expansion la semaine dernière.

La situation semble également largement sous contrôle au Niger, ainsi qu’au Nigéria et dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest. En effet, Bénin, Togo, Ghana, Burkina Faso ou Côte d’Ivoire indiquent des chiffres en nette diminution. La Côte d’Ivoire est passée sur la liste verte française, ce qui signifie que les voyageurs non vaccinés n’ont plus à se faire tester ni à s’isoler en arrivant en France, ils doivent toutefois se faire tester avant le départ. Les indicateurs sont en baisse au Libéria, en Sierra Leone, en Guinée, au Mali, et en Mauritanie.

La décrue de la quatrième vague de la pandémie de Covid-19 semble se confirmer en Algérie. Le gouvernement français a levé l’obligation du test de dépistage pour les voyageurs en provenance des pays hors de l’Union européenne, les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet avec l’un des 4 vaccins reconnus en France : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen) à destination de la France ne sont donc plus soumis à l’obligation de présenter un test PCR ou antigénique négatif à l’embarquement. Les personnes non-vaccinés restent soumises à l’obligation d’avoir un motif impérieux. Au Maroc, la nette décrue de la vague Omicron se poursuit au niveau national. Le nombre de contaminations, d’hospitalisations et de décès continuent de baisser rapidement. Le Maroc est également passé sur la liste verte française. En Tunisie, le couvre-feu a été levé partout dans le pays depuis le 15 février et les voyageurs disposant d’un schéma vaccinal complet et âgés de plus de 18 ans arrivant sur le territoire, n’ont plus à présenter un test PCR négatif. Un passe vaccinal a été mis en place, il donne accès à tous les lieux publics, administrations, hôtels, restaurants, cafés, commerces, salles de sport ou hammams, à toutes les personnes de plus de 18 ans. Le passe sanitaire européen est reconnu par les autorités tunisiennes. Le port du masque, la distanciation physique et la ventilation des espaces fermés est toujours en vigueur.

Certains pays d’Afrique exigent une assurance spécial Covid-19 : l’Algérie, le Bénin, le Cap Vert, Djibouti, le Kenya, le Mozambique, la Namibie les Seychelles et le Togo.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada, l’épidémie recule, mais le mouvement de contestation qui a débuté par des camionneurs refusant l’obligation vaccinale pour passer la frontière entre le Canada et les Etats-Unis s’est étendu, les revendications impliquant finalement l’ensemble des mesures sanitaires contre le Covid-19. Au fil des jours, l’importance des manifestations a pris une ampleur suffisante pour inquiéter les autorités du pays. L’état d’urgence a été instauré le 11 février et le pont Ambassador, qui relie Windsor en Ontario (Canada), à Detroit au Michigan (États-Unis) et qui était la cible première des mécontents, a été rouvert dimanche dernier après une intervention policière. Malgré tout, à Ottawa, les rues du centre villes sont toujours encombrées par les opposants aux mesures sanitaires, qui risquent pourtant de lourdes amendes et jusqu’à un an d’emprisonnement. Finalement, le Canada a annoncé le 15 février l’assouplissement de certaines restrictions. Dès le 28 février, les voyageurs vaccinés pourront faire un test antigénique au lieu d’un test PCR pour entrer au Canada. En Ontario, le pass vaccinal sera annulé le 1er mars et les jauges dans les restaurants, bars ou casinos de la province vont être supprimées très rapidement. Le Québec informe également qu’il va progressivement abandonner son passeport vaccinal .  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Les Etats-Unis restent, bien que la pandémie y soit en très forte décrue, le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations et de décès cette semaine. De nombreux hôpitaux sont toujours sous pression.  Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine“.

La baisse des cas se confirme également au Mexique, ainsi que dans la plupart des pays d’Amérique centrale, sauf au Guatemala où la courbe épidémique s’emballe et au Nicaragua où le virus semble circuler un peu plus activement.

Dans les îles des Caraïbes, mis à part à Trinité et Tobago où le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens atteint des records, la situation s’améliore partout. En Martinique, le couvre-feu sera repoussé de 2 heures à partir du 18 février (22h au lieu de 20h et jusqu’à 5h ).

En Amérique du Sud, seul le Chili communique encore des chiffres Covid en augmentation. Le pays a lancé il y a peu, une campagne nationale de quatrième dose de vaccin contre le Covid-19, réservée dans un premier temps aux personnes âgées de plus de 55 ans, l’injection sera ensuite disponible pour tous. (Au Chili presque 90% de la population est entièrement vaccinée).  Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde.

Plusieurs pays du continent américain réclament également une assurance spécial Covid-19 : Aruba, l’Argentine, les Bahamas, le Belize, la Bolivie, le Chili, le Costa Rica, Cuba, l’Equateur, le Guatemala, le Salvador, le Paraguay, l’île de Saint-Martin (partie néerlandaise) et les Iles Turques et Caïques

Asie

En Chine, les Jeux Olympiques se poursuivent à Pékin sous une bulle sanitaire très sécurisée. Des scientifiques chinois viennent de développer un mécanisme permettant de détecter les traces du coronavirus dans l’air, cette nouvelle technologie a été testée pendant les J.O. Quelques cas de Covid sont parfois décelés, mais tout reste parfaitement sous contrôle. À Hong Kong, la situation est bien différente, le variant Omicron fait rage et les hôpitaux de Hong Kong atteignent parfois leur taux d’occupation maximal. La stratégie “zéro Covid“ est conservée, mais un confinement total ne sera pas mis en oeuvre. Les cas sont en baisse au Népal et le pays est revenu dans la liste verte française. En Inde, les indicateurs confirment leur tendance à la baisse et l’exigence de quarantaine à domicile ou à l’hôtel de 7 jours pour les arrivées de l’étranger n’a plus cours depuis le 14 février, que les personnes soient vaccinées ou non. La société pharmaceutique Glenmark, située à Mumbai, associée au laboratoire canadien SaNOtize, a été autorisée à fabriquer et commercialiser un spray nasal contre le Covid-19, le FabiSpray. Ce produit à base d’oxyde nitrique, est conçu pour tuer le virus  dans les voies respiratoires supérieures.

La pandémie recule au Bangladesh mais reprend de la vigueur au Myanmar (Birmanie). La situation sanitaire continue de se stabiliser au Laos (le pays est aussi à nouveau sur la liste verte française). Le Laos commencera en mars un déploiement national de vaccinations contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 6 à 11 ans (si leurs parents y consentent), afin de pouvoir rouvrir les écoles en toute sécurité. La courbe des contaminations est en hausse en Thaïlande, mais les décès restent très peu nombreux. Le tourisme reprend et le Centre thaïlandais d’administration de la situation Covid-19 a donné son feu vert à un accord sur un programme de “bulle de voyage” aérien entre la Thaïlande et l’Inde. La décision est en attente d’approbation par les autorités compétentes. Au Cambodge, le virus circule à nouveau plus activement. Par prudence (car Omicron ne tue pas pour l’instant au Cambodge), les autorités de Phnom Penh envisagent de refermer les bars, restaurants, salons de massages, etc. Les écoles situées dans les zones à haut risque vont certainement subir également de nouvelle mesures restrictives. Au Vietnam, bien que le pays connaisse un pic de contamination sans précédent, les activités touristiques reprendront à partir du 15 mars prochain. À partir de 12 ans, en plus de devoir fournir un schéma vaccinal complet, toutes les personnes souhaitant entrer au Vietnam devront présenter un test négatif et observer une quarantaine de 24 heures, au terme desquelles un nouveau test sera effectué.

La courbe des contamination s’emballe en Malaisie, mais comme toute vague due au variant Omicron (sauf aux Etats-Unis…), la courbe des décès ne suit pas le mouvement et demeure au plus bas. Singapour recense aussi quotidiennement un nombre record de nouvelles infections au Covid-19, mais ce rebond épidémique étant également lié au variant Omicron, le système de santé reste solide et ne semble pas débordé. Le cas de l’Indonésie est à peu près similaire. Le taux d’incidence s’envole sans que trop de décès soient à déplorer. La campagne de vaccination s’accélère et Bali vient d’accueillir son premier vol international en près de deux ans. Les visiteurs devront rester en quarantaine à l’hôtel, entre trois et sept jours, selon le nombre de doses de vaccins reçues. Les Philippines ont rouvert au tourisme la semaine dernière. L’archipel est désormais considérer à “faible risque” en termes d’épidémie de Covid-19, en raison d’une hausse du taux de vaccination et d’une chute du nombre d’hospitalisations. La Corée du Sud connait un pic de contaminations. Malgré l’augmentation du nombre de cas, la campagne pour la présidentielle a démarré officiellement le 15 février, les candidats étant autorisés à organiser des rassemblements et à aller à la rencontre de leurs électeurs. L’élection présidentielle en Corée du Sud est prévue pour le 9 mars. Au Japon le taux d’incidence semble commencer à fléchir, le pays est toujours fermé aux étrangers.

L’épidémie recule au Pakistan, faiblit en Iran, en Irak, en Turquie ainsi qu’en Arabie saoudite. En Israël, où les chiffres du Covid sont en baisse, il semble que le “convoi de la liberté“ canadien ait fait des émules. Piétons, voitures et camions ont convergé en début de semaine de plusieurs villes israéliennes vers Jérusalem, pour manifester contre les restrictions sanitaires.

Plusieurs pays d’Asie exigent des voyageurs une assurance spécial COvid-19 : l’Arabie saoudite, le Cambodge, la Chine, l’Indonésie, la Jordanie, le Liban, la Malaisie, les Maldives, la Mongolie, le Népal, Oman, le Pakistan, les Philippines, Singapour et la Thaïlande.

Europe

La situation sanitaire s’améliore dans une majorité des pays du vieux continent. Si l’OMS s’inquiète de la propagation du variant Omicron dans l’Est de l’Europe et surtout en Ukraine, de nombreux pays allègent les restrictions liées à la pandémie. Depuis le 11 février, les touristes vaccinés peuvent se rendre en Grande-Bretagne sans avoir effectué de test PCR. La Suisse annonce également la levée de presque toutes les mesures de lutte contre le Covid-19. L’accès aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux lieux publics et aux manifestations est à nouveau possible sans masque ni certificat Covid. L’Allemagne prévoit également de supprimer progressivement, à partir du 20 mars, la plupart des restrictions mises en place pour combattre l’épidémie. En Italie, certaines mesures ont aussi été assouplies, mais les médecins italiens seront en grève le premier et le 2 mars, pour dénoncer les charges  de travail insoutenables liées à la gestion de la crise sanitaire. Les syndicats appellent à manifester ainsi qu’à la fermeture les cliniques. En France, le “convoi de la liberté “ inspiré du mouvement canadien et qui devait bloquer Paris pour contester les mesures restrictives a été interdit et dévié. Les mesures vont être assouplies en France, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos où le passe vaccinal est demandé à partir du 28 février, mais restera exigé « dans les transports et les lieux clos non soumis au passe vaccinal ». Le protocole sanitaire sera également allégé dans les établissements scolaires. Les contrôles sanitaires s’appliquant aux voyageurs vaccinés arrivant en France ont aussi été assouplis, le test réclamé au départ a été supprimé. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

L’Ukraine et la Russie exigent également des voyageurs une assurance spécial Covid-19.

Océanie

En Australie, les indicateurs sont en baisse. Des milliers de manifestants ont défilé samedi dernier à Canberra, la capitale australienne, en direction du Parlement, pour dénoncer l’obligation vaccinale contre le Covid-19, suivant l’exemple des autres rassemblements de ce genre organisés à travers le monde. La vaccination n’est pas obligatoire mais est exigée pour entrer dans le pays et pour travailler dans une série de professions considérées à risque. Les infirmières ont aussi manifesté à Sydney quelques jours plus tard pour dénoncer leurs conditions de travail… Certains Etats australiens, comme la Nouvelle-Galles du Sud, ont commencé à assouplir les règles en matière de preuve de vaccination pour l’entrée dans les pubs, les restaurants ou les magasins.

En Nouvelle-Zélande, un nombre record de contaminations est enregistré et les manifestations “anti vaccin“ inspirées du modèle canadien prennent de l’ampleur.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a rouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés depuis le 16 février, mettant ainsi fin à deux années d’isolement.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR