fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 492 millions de personnes contaminées

Plus de 6,15 millions de décès

Afrique

La pandémie de coronavirus continue de refluer en Afrique, où environ 15% de la population est maintenant entièrement vaccinée, avec d’importantes disparités suivant les pays. Malheureusement, en plus du relâchement des efforts faits contre la propagation du VIH aux dépens du Covid-19, d’autres épidémies montrent des signes inquiétants de reprise sur le continent africain (ex : la tuberculose, le  choléra (au Cameroun), la fièvre jaune (en Ouganda), la rougeole en Guinée, etc).

En Afrique du Sud, l’épidémie semble sous contrôle (avec une légère hausse des cas ces derniers jours)  et le Président a annoncé le lundi 4 avril, la fin de toutes les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, soulignant qu’il était temps de relancer la croissance économique. Seul le port du masque dans les espaces publics couverts reste obligatoire pendant les 30 prochains jours. Les chiffres liés au Covid sont stables au Botswana, en Namibie, en Zambie et au Mozambique. En Angola, l’affolement et l’engorgement des centres de soins provoqués par la pandémie sont également terminés, mais le système de santé déjà fragile a été fortement éprouvé. Les médecins sont en grève pour la deuxième fois en quatre mois, afin de réclamer des conditions de travail plus dignes (les hôpitaux manquent de tout). Le gouvernement a annoncé le 31 mars la suspension des salaires de ces médecins grévistes. Au Zimbabwe, le test avant départ n’est plus exigé pour les voyageurs vaccinés. Les voyageurs non vaccinés doivent toujours fournie un test PCR négatif pour entrer dans le pays.

Dans l’Océan Indien, face au Mozambique, la vie reprend son cours à Madagascar. Le test PCR n’est plus obligatoire à l’arrivée sur la Grande Ile, il est remplacé par un simple test antigénique et la quarantaine à l’hôtel est supprimée. Ces nouvelles mesures concernent tous les passagers internationaux, quelque soit leur statut vaccinal. Seules les personnes dont le test se révèlerait positif au Covid-19 à l’arrivée sur l’île seront isolés pendant 7 jours. À la Réunion, le virus circule encore, mais beaucoup moins activement. Depuis le 1er avril, le pass vaccinal n’est plus demandé et l’obligation de porter un masque en intérieur est supprimée. À Maurice, malgré une nette amélioration de la situation sanitaire, une dose “booster“ est requise depuis le 4 avril, pour accéder à certains lieux de travail (surtout les administrations et Services publics).

D’après les chiffres communiqués par les Etats, le coronavirus est de moins en moins présent au Kenya, en Somalie, en Ethiopie ou encore en Érythrée. L’épidémie recule au Rwanda, où le couvre-feu vient d’être levé et les mesures contre la propagation du virus, allégées.  Les cas de contaminations au coronavirus se font également plus rares en République Démocratique du Congo (RDC) au Soudan du Sud, au Soudan du Nord et en Egypte. Au Nigéria, depuis le 4 avril, les passagers entièrement vaccinés contre le Covid-19 peuvent entrer librement sur le territoire . Ceux qui ne sont pas vaccinés (ou partiellement), doivent présenter un test PCR effectué moins de 48 heures avant leur départ. Si le Covid-19 n’est plus une préoccupation majeur dans cette partie du monde, la plupart des pays de ces régions sont menacés par une crise alimentaire très inquiétante.

En Afrique de l’Ouest, le Covid-19 recule partout (d’après les chiffres communiqués). Depuis le 28 mars, l’ensemble des frontières terrestres, maritimes et aériennes du Ghana sont à nouveau ouvertes, mais Les voyageurs étrangers ne peuvent être admis sur le territoire ghanéen qu’en disposant d’un schéma vaccinal complet. Les mesures d’entrée au Togo ont également été assouplies : le test PCR n’est plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés. Les voyageurs non-vaccinés sont toujours contraints de présenter un résultat négatif de test PCR (de moins de 5 jours), de subir un test PCR à leur arrivée, puis d’effectuer un dernier test dans les 5 jours avant de quitter le Togo. Le Sénégal déclare une légère augmentation du nombre de cas de Covid, sans conséquence.

En Algérie, la situation sanitaire s’améliore toujours et semble sous contrôle. Pourtant, le pays n’a rouvert que partiellement ses frontières, ce qui crée des incompréhensions au sein de la population. Certaines mesures ont été allégées, notamment au niveau des mosquées (le Ramadan a débuté). Au Maroc, le taux d’incidence diminue depuis plusieurs semaines et les nombres de cas graves et de décès faiblissent également. Les mesures préventives restent obligatoires dans les situations à risque : lieux de rassemblement, Tarawih (prières nocturnes spécifiques au ramadan), les endroits fermés, les administrations, les transports publics, les stades, etc. La vaccination est encouragée. En Tunisie, l’épidémie poursuit son recul.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

L’épidémie repart au Canada et, au Québec, on parle déjà d’une 6ème vague portée par le variant Omicron. Mais les régions canadiennes sont inégalement touchées et il est difficile de prédire l’évolution de cette situation. Il semblerait qu’à Ottawa également, les chiffres du Covid soient en hausse, alors qu’ils indiquent une baisse en Saskatchewan. Il ya quelques semaines, les courbes épidémiques fléchissaient partout sur le territoire et les mesures destinées à freiner la propagation du virus ont été allégées. Par ailleurs, le gouvernement fédéral a annoncé une “mise à jour“ de sa politique de vaccination obligatoire contre la Covid-19 pour ses employés. Des informations plus précises sur ce sujet délicat seront bientôt divulguées. Depuis le 1er avril, les voyageurs entièrement vaccinés n’ont plus à fournir le résultat d’un test négatif au Covid-19 pour entrer au Canada.  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

La quatrième dose de vaccin anti Covid-19 (ou deuxième dose de rappel) est maintenant disponible aux États-Unis pour toutes les personnes de plus 50 ans (4 mois après la troisième injection). Pour l’instant le nombre de nouveaux cas recensés quotidiennement demeure à peu près stable, mais la possibilité d’un rebond épidémique inquiète. D’autre part, le gouvernement a annoncé la semaine dernière la levée prochaine des restrictions à l’immigration liées à la pandémie, en vigueur depuis 2020. Ce dispositif, qui permet aux autorités d’expulser immédiatement les migrants illégaux pour empêcher la propagation du Covid-19, sera levé le 23 mai. Cette décision est fortement critiquée, surtout par le camp des républicains.  Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine

Les taux d’incidence sont stables au Mexique, ainsi dans les pays d’Amérique centrale.

À Cuba, depuis le 6 avril, les conditions d’entrée pour les voyageurs internationaux ont encore été simplifiées : les voyageurs n’ont plus à présenter un certificat de vaccination ni de test PCR négatif de moins de 72h. Dans la région des Caraïbes, quelques îles déclarent encore des chiffres en légère hausse : Trinité et Tobago, Barbade, Anguilla, Saint-martin et Saint Barthélemy.

En Amérique du Sud, pour le moment, aucun pays ne déclarent de reprise de l’épidémie de Covid-19. Une preuve de vaccination suffit désormais pour entrer au Brésil. Pour les Brésiliens ou les étrangers résidents au Brésil, une preuve de vaccination n’est plus nécessaire. Pour les voyageurs non vaccinés, un test négatif au Covid-19 réalisé 24h avant le départ devra être présenté, mais l’obligation de quarantaine de 14 jours est supprimée.  Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde

Asie

En Inde, la courbe épidémique fléchit toujours, mais un premier cas du variant XE du coronavirus a été signalé à Mumbai le 6 avril. Un cas du variant Kappa a également été détecté. Les patients atteints ne présentent aucun symptôme alarmant. Ce nouveau variant XE est une mutation des souches BA.1 et BA.2 d’Omicron. Il serait (d’après l’OMS) 10% plus transmissible que le sous-variant d’Omicron BA.2. En Chine, le même Omicron poursuit sa percée. Le confinement de Shanghaï a été prolongé jusqu’à nouvel ordre et un immense parc d’exposition de la ville va être transformé en hôpital de campagne d’une capacité de 40.000 lits. Il y a apparemment peu de cas graves (voire surtout des personnes asymptotiques), mais Pékin poursuit sans faiblir sa stratégie “zéro Covid“. À Hong Kong, la vague épidémique poursuit sa décrue, certaines restrictions sont assouplies.

Le Bhoutan, qui vient de passer il y a peu sur la liste française des pays “verts“, déclare un nombre record de nouveaux cas de Covid ces derniers jours. Mais ce pays a été plutôt épargné jusque là par la pandémie (12 décès déclarés depuis le début de la crise sanitaire) et les chiffres restent peu importants. Les taux d’incidence sont en baisse au Bangladesh ainsi qu’au Myanmar (Birmanie). Au Laos, le pic de contaminations semble passé et la courbe épidémique amorce une légère décrue. Le gouvernement, par crainte d’une trop forte propagation du virus, a interdit la plupart des rassemblements et programmes artistiques qui devaient se dérouler pour les fêtes du Nouvel an, Boun Pimay, qui se tient du 14 au 16 avril. Cette interdiction a été prolongée  jusqu’au 30 avril. Au Vietnam, le nombre de cas positifs continue de diminuer. Des restrictions sont encore en vigueur et certains commerces et restaurants sont toujours fermés. Il est à nouveau possible de se rendre au Vietnam depuis le 15 mars dernier (il faut un visa, un test négatif, etc.). Le nombre de cas d’infections au Covid-19 augmente en Thaïlande. Le port du masque et le respect des gestes barrières sont obligatoires et les boîtes de nuit, bars et les karaokés sont fermés. Au Cambodge, la situation sanitaire paraît sous contrôle et la plupart des restrictions ont été levées.

La pandémie recule en Malaisie et à Singapour. À Singapour la stratégie “zéro-Covid » a été abandonnée le 26 mars dernier et les mesures restrictives ont été allégées. Les voyageurs entièrement vaccinés et les enfants de moins de 12 ans peuvent entrer dans Singapour avec un simple test négatif, effectué moins de 48 heures avant leur départ. Le virus circule beaucoup moins activement en Indonésie, mais les règles de distanciation sociale doivent être respectées sur l’archipel, ainsi que le port du masque à l’extérieur et à l’intérieur. La prise de température et le contrôle des certificats de vaccination est très fréquente à l’entrée de nombreux commerces et dans les transports publics. Le 2 avril, le gouvernement indonésien a remis en place l’obligation de présenter un test Covid lors des déplacements sur le territoire en fonction du statut vaccinal. Cette mesure vise à limiter la propagation du virus lors des nombreux déplacements liés au mois du Ramadan. L’épidémie demeure pour l’instant sous contrôle aux Philippines. À Taïwan, les infections quotidiennes augmentent, mais peu de cas graves ou de décès sont à déplorer. Le port du masque reste obligatoire sur l’île.

En Corée du Sud le virus perd du terrain, le gouvernement commence à assouplir certaines mesures et le couvre-feu imposé aux restaurants et cafés a été prolongé jusqu’à minuit. Les autorités sanitaires envisagent de lever les règles de distanciation sociale et de permettre aux gens de sortir sans masque si le virus est toujours sous contrôle à la fin de la semaine prochaine. La courbe épidémiologique du Japon reste en dent de scie. Après une baisse régulière depuis plusieurs semaines, le nombre de cas répertoriés augmente légèrement ces derniers jours.

En Asie centrale, au Proche Orient et au Moyen-Orient, la plupart des pays indiquent un recul de la pandémie de Covid-19. Seul l’Iran déclare une faible reprise du nombre de cas détectés quotidiennement.

Europe

En Europe,  le nombre de nouvelles contaminations a plutôt tendance à baisser sur l’ensemble du continent. L’Italie, la Grèce ou le Royaume-Uni, sont franchement entrés dans une phase de décrue de la dernière vague de la pandémie. En France, l’épidémie ne progresse plus, avec une légère diminution du nombre de contaminations constatée ces derniers jours. Par contre, le nombre de patients admis à l’hôpital reste en augmentation. Dans certains pays comme l’Allemagne, ou l’Espagne les personnes testées positives au Covid-19 ne seront bientôt plus obligées de s’isoler, sauf si ce sont des individus vulnérables (âgés, immunodéprimés, etc.) ou si leurs symptômes sont importants. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, Omicron circule toujours activement. Le Comité Principal Australien pour la Protection Sanitaire (AHPPC) a annoncé le 5 avril être en faveur de la levée de la quarantaine obligatoire pour les contacts proches des personnes infectées par le virus, en ajoutant que ce n’était pas encore le moment de faire ces changements. 

En Nouvelle-Zélande, le nombre de cas continue de baisser. À partir du 7 avril, les personnes âgées de 16 et 17 ans pourront recevoir une dose de rappel (six mois après leur dernière injection).

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR