fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 21 au 25 avril

Tour d’horizon de l’actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 21 au 25 avril.

Publié

le

Tour d'horizon de l'actualité internationale avec notre partenaire International SOS, pour la période du 21 au 25 avril.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

Ukraine

Les troupes russes ont lancé une nouvelle phase de leur offensive dans les provinces de Donestsk et Louhansk le 18 avril. Cette concentration de forces dans la région du Donbass confirme l’intention déjà affichée par Moscou de densifier ses opérations militaires dans cette région est de l’Ukraine, frontalière avec la Russie, comme l’illustre la récente prise de la ville de Kreminna (oblast de Louhansk). Pour autant, c’est l’ensemble du pays qui reste sous la menace des frappes russes. Ainsi, la ville de Lviv (à l’ouest de l’Ukraine, à environ 70 km de la frontière polonaise) a été touchée le 17 avril par plusieurs tirs de missiles, avec un bilan de sept morts et une dizaine de blessés. Le même jour, Kharkiv, la deuxième plus grande ville ukrainienne, au nord-est, a subi de nouveaux bombardements qui ont tué au moins cinq personnes et fait une vingtaine de blessés. La ville de Marioupol, au sud-est de l’Ukraine, continue de payer un très lourd tribut à l’invasion russe. Les dernières forces de résistance continuent d’y affronter les séparatistes pro-russes au niveau de l’usine métallurgique Azovstal, sise dans la ville. Le statu quo demeure également au niveau des possibilités d’évacuation des civils. Toutefois, le mercredi 20 avril, Kiev et Moscou semblaient s’accorder la possibilité d’un nouveau convoi humanitaire qui permettrait d’évacuer des civils de Marioupol vers la ville de Zaporijjia, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Marioupol.

Suède

Les violents affrontements qui ont opposé ces derniers jours les forces de l’ordre et des manifestants opposés à la tenue d’un rassemblement d’un groupuscule d’extrême droite ont fait une quarantaine de blessés dans les villes de Norrköping et Linköping (à une cinquantaine de kilomètres au sud de Stockholm). Depuis la semaine dernière, le Dano-Suédois Rasmus Paludan, leader du groupuscule «Ligne Dure», multiplie les provocations via ce qu’il nomme une «tournée» dans le pays, appelant notamment à brûler le Coran dans des quartiers où vit une importante population musulmane. De nouvelles tensions sont à craindre dans ce contexte, dans les villes précitées ainsi qu’à Örebro, Malmö et  Stockholm.

Afrique

Afrique du Sud

Le passage de la tempête subtropicale Issa s’est accompagné de pluies diluviennes dans l’est du pays, causant la mort de plus de 440 personnes et provoquant la disparition d’une centaine d’autres dans la province côtière du KwaZulu-Natal où se trouve la ville de Durban. Plusieurs axes routiers et autres infrastructures majeures ont été endommagés dans la région, impactant l’approvisionnement et le fonctionnement des services essentiels. En conséquence, des mouvements de protestation et des actes de pillage ont eu lieu dans les townships de Durban, sévèrement réprimés par les forces de l’ordre.

Côte d’Ivoire

Une semaine après avoir remis sa démission, le Premier ministre Patrick Achi a finalement été reconduit dans ses fonctions par le président Alassane Ouattara le mardi 19 avril. Le chef de l’État ivoirien, qui a pour l’occasion nommé Tiémoko Meyliet Koné comme vice-président, a demandé au chef du gouvernement de constituer un exécutif plus resserré, avec une trentaine de membres, contre une quarantaine jusqu’alors. Ce remaniement s’inscrit dans un contexte économique préoccupant, affecté notamment par l’augmentation des prix des denrées de base qui touche également d’autres pays de la région. Des manifestations sont organisées depuis le début du mois avril par plusieurs organisations de la société civile qui dénoncent l’inaction du gouvernement face à cette situation.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Égypte

Des mesures de sécurité renforcées sont attendues en perspective des fêtes coptes et des célébrations de Pâques qui auront lieu le 24 avril prochain. Le 7 avril à Alexandrie, le meurtre à l’arme blanche d’un prêtre copte est venu rappeler la cible potentielle que représente cette communauté minoritaire en Égypte, visée notamment par le groupe État islamique par le passé. Pour rappel, en avril 2007, un double attentat perpétré par cette organisation terroriste contre deux églises d’Alexandrie s’était soldé par la mort de 44 personnes et avait fait plus de 100 blessés. Les lieux de culte devraient donc faire l’objet d’une surveillance particulière au Caire, à Alexandrie et dans le gouvernorat du Nord-Sinaï, au nord-est de l’Égypte. Selon les autorités égyptiennes, lors de l’année 2020, plusieurs opérations de sécurité auraient permis l’arrestation de militants qui préparaient une attaque contre des églises coptes lors de ce même week-end de Pâques.

Israël/Territoires palestiniens

Les Forces de défense israéliennes (FDI) poursuivent leurs opérations sécuritaires en Cisjordanie à la suite de la série d’attaques qui a causé la mort de 13 personnes sur le sol de l’État hébreu depuis le mois dernier. Ces interventions ont provoqué des affrontements dans les localités de Beita, Bethléem et Ramallah. Le 17 avril, l’intervention des membres des forces de sécurité israéliennes dans la mosquée mosquée al-Aqsa, la plus grande de Jérusalem, a engendré des affrontements au cours desquelles au moins 17 fidèles palestiniens ont été blessés. Deux jours plus tôt, un incident de même nature avait fait plus de 150 blessés. Signe de cette escalade des tensions, un tir de roquette attribué par Israël au Hamas, en provenance de la bande de Gaza, a été intercepté ces derniers jours par le système de défense israélien qui a riposté avec une frappe aérienne de représailles, la première depuis plusieurs mois.

Turquie

Les combattants kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) basés dans le nord de l’Irak, sont la cible du gouvernement turc qui a lancé, le 18 avril, une nouvelle offensive aérienne et terrestre contre ceux qu’il nomme les «rebelles kurdes». Cette opération est censée se concentrer dans la zone des trois régions frontalières (Iran à l’est, Syrie à l’ouest et Turquie au nord). Le lendemain de cette offensive (appelée «opération griffes-serrure»), le ministère turc de la Défense a indiqué qu’«un grand nombre de terroristes ont été neutralisés».

Asie-Pacifique

Myanmar

Les Forces de défense du peuple (PDF), branche armée du Gouvernement d’unité nationale (NUG) opposé à la junte militaire, ont multiplié leurs attaques sur le sol birman pendant la période du Nouvel An (appelé localement «Thingyan») entre le 13 et le 16 avril dernier. La réponse des forces de sécurité s’est traduite par l’arrestation de près de 100 personnes en quelques jours. À noter que parallèlement à ces nouvelles tensions, le gouvernement militaire a annoncé le 17 avril la réouverture du pays aux voyages internationaux, une décision perçue comme une volonté de normaliser le régime militaire, selon ses opposants.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR