fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 518 millions de personnes contaminées

Plus de 6,25 millions de décès

Afrique

Une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (étude encore en cours d’examen par des pairs), remet en cause les chiffres officiels de l’épidémie de Covid-19 en Afrique. D’après les résultats de cette étude, le nombre de personnes infectées par le virus en Afrique serait 97 fois plus élevé que ce qui a été déclaré. La directrice de l’OMS pour le continent africain, le Dr. Moeti,  a résumé ainsi la situation : «une nouvelle analyse… révèle que les données disponibles ne font probablement que gratter la surface de l’étendue réelle des infections au coronavirus en Afrique».

Par ailleurs, la semaine dernière, une recommandation visant à limiter l’utilisation du vaccin «Johnson & Johnson» contre le Covid-19 a été émise par la “Food and Drug Administration“ (FDA) des États-Unis. Ce vaccin entrainerait des complications parfois inquiétantes, comme la formation de caillots sanguins. C’est pour ce vaccin (de Johnson & Johnson contre le Covid-19) que l’usine d’Aspen Pharmacare – une entreprise pharmaceutique sud-africaine – avait obtenu une autorisation de commercialisation sous son nom. La fabrication de ce sérum devait déjà peut être cesser, faute de commandes et cette annonce va certainement aggraver la situation…

En Afrique du Sud, la reprise de l’épidémie constatée depuis la semaine dernière se confirme. Cette nouvelle vague est portée par deux sous-variants d’Omicron BA4 et BA5, et a obligé les autorités à rétablir des restrictions. Le port du masque est à nouveau obligatoire en intérieur dans les écoles et autres endroits publics et des jauges pour certains rassemblements ont à nouveau été instaurées. Les différents pays d’Afrique australe, voisins de l’Afrique du Sud, ne déclarent pas pour l’instant de hausse du nombre de cas de Covid significative, mais les populations sont invitées à faire preuve de prudence, à se faire vacciner et à respecter davantage les mesures de distanciations sociales. D’après les chiffres transmis par les états, une infime remontée des courbes épidémiologiques est constatée au Botswana  (+1%), au Zimbabwe (+2%), en Namibie (+3%) et en Eswatini (+7%). La Zambie, où les cas de Covid se raréfient toujours, relance malgré tout sa campagne de vaccination à partir du 14 mai . Les chiffres sont stables et très bas en Angola et au Mozambique.

Face au Mozambique, dans l’Océan Indien, la situation semble sous contrôle à Madagascar. Les autorités tentent d’encourager la vaccination, car moins de 5% de la population est vaccinée. À Maurice, le virus circule toujours, mais peu activement. La vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans va débuter la semaine prochaine, elle ne sera pas obligatoire. Sur l’île de la Réunion, l’épidémie poursuit son recul.

Les taux d’incidence demeurent au plus bas au Kenya, en Ethiopie, en Ouganda, au Soudan, en Egypte ou encore en République centrafricaine et en République démocratique du Congo (RDC). Les régions de l’Ouest et du Centre du continent africain ne paraissent pas touchées par un regain de l’épidémie de Covid-19 (ce qui n’est pas le cas pour d’autres épidémies : choléra, rougeoles, etc.) Rien a signaler non plus sur le plan de la pandémie au Tchad ou au Nigéria, les chiffres communiqués restent au plus bas.

En Afrique de L’ouest, le Togo et le Mali signalent quelques cas supplémentaires par rapport à la semaine dernière, rien d’alarmant. Au Ghana, la campagne vaccinale contre le coronavirus pour les populations à haut risque s’étend. En Côte d’Ivoire et au Sénégal, la baisse des contaminations se poursuit.  La Mauritanie signale une reprise mesurée de la circulation virale sur son territoire.

En Algérie, au Maroc et en Tunisie, la pandémie poursuit son reflux. Les acteurs du tourisme de ces différents pays souhaiteraient un allègement plus importants des conditions d’entrée sur leur territoire.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

La transmission du Covid-19 ralentit au Canada, où les responsables de la santé  affirment que le pic de la sixième vague est passé ou en voie de l’être, et ce, dans la plupart des régions du pays. Les hospitalisations sont en baisse et il a été confirmé que le port du masque ne sera plus obligatoire au Québec à partir du 14 mai (il demeurera obligatoire dans les transports en commun, les établissements de santé, etc.)  Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Depuis quelques semaines, les États-Unis enregistrent une hausse du nombre de cas quotidiens qui inquiète les autorités Le 9 mai dernier, à Washington, un hommage a été rendu aux victimes de la pandémie. Le pays est en passe de franchir le seuil du million de morts et les cloches de la cathédrale nationale ont sonné 1000 fois, chaque sonnerie représentant 1.000 personnes décédées du coronavirus.   Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine

La situation sanitaire face à l’épidémie de Covid-19 reste stable au Mexique. Par contre, certains pays d’Amérique centrale comme le Panama ou le Costa Rica déclarent une légère reprise de la circulation du virus, pour l’instant sans conséquence. Au Costa Rica le président nouvellement élu, a supprimé l’obligation du port du masque ainsi que celle de se faire vacciner contre le Covid-19. Ne pas être vacciné ne sera plus une cause de licenciement dans le secteur public (ce décret n’a pas encore été publié officiellement, mais entrera en vigueur dès qu’il le sera).

Dans la région des Caraïbes, plusieurs îles affichent des courbes épidémiques en hausse : Montserrat, la Martinique, la Jamaïque, et Aruba.

Le taux d’incidence augmente légèrement au Brésil, en Argentine et au Venezuela, mais si faiblement, que ces chiffres n’entrainent pour l’instant ni inquiétude, ni encombrement dans les hôpitaux.   Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde

Asie

En Inde, le 2 mai dernier, la Cour suprême a jugé la vaccination obligatoire anti-constitutionnelle, précisant que les personnes qui ne souhaitaient pas être vaccinées par croyances ou convictions personnelles, ne pouvaient y être contraintes physiquement. D’autre part, cette même Cour a demandé aux Etats de lever les restrictions en vigueur pour les personnes non vaccinées, arguant qu’actuellement, le nombre de cas détectés quotidiennement est extrêmement faible. En Chine, la politique “zéro Covid“, largement critiquée, semble permettre aux autorités de déclarer des chiffres Covid en baisse à Shanghai, et sous contrôle à Pékin.  Malgré cette amélioration, aucun assouplissement des mesures n’est envisagé pour le moment. Une partie de la population est cloitrée, subissant des restrictions sans compromis que l’OMS a qualifié “d’insoutenables“. La fermeture de nombreuses entreprises perturbent les chaînes d’approvisionnement mondiales et le commerce international.

Au Myanmar, les chiffres de la pandémie restent stables. Le vaccin contre le Covid-19 nommé Myancopharm et fabriqué au Myanmar est désormais disponible (y compris pour les enfants à partir de cinq ans et les femmes enceintes). Ce vaccin est produit par le ministère de l’Industrie du Myanmar en collaboration avec Sinopharm China National Biotec Group (Sinopharm CNBG) de Chine… Au Laos, les indicateurs sont toujours en baisse. Les autorités ont annoncé l’ouverture des frontières à tous les voyageurs, même non vaccinés, à partir du 10 mai. Pour entrer au Laos, en plus de passeport et visa, il faut : un certificat UE de vaccination pour les personnes vaccinées et un test antigénique négatif de moins de 48h pour les voyageurs non vaccinés. En Thaïlande, le nombres des infections et celui des décès ne cessent de diminuer depuis plusieurs semaines. Le 9 mai, le ministère de la Santé thaïlandais a baissé le niveau d’alerte Covid-19 du niveau 4 au niveau 3. Le passage au niveau 3 signifie des assouplissements ou la levée de certaines restrictions dans les lieux de divertissement, événements et autres formes de rassemblements. Au Cambodge, le virus circule de moins en moins activement. L’épidémie de coronavirus reflue également au Vietnam et en Indonésie. La Commission européenne (CE) vient d’adopter des décisions d’équivalence pour les certificats Covid-19 délivrés par ces 2 pays (Vietnam et Indonésie). L’UE acceptera donc leurs certificats Covid-19 dans les mêmes conditions que le sien, et inversement.

Le coronavirus poursuit son repli aux Philippines, alors que Taïwan (qui a mis fin à la stratégie “zéro Covid“ il y a peu) est à son pic de contamination. Malgré tout, Taïwan va assouplir les restrictions en vigueur, car environ 88% de la population est entièrement vaccinée et le nombre de décès est très faible. Les marqueurs sanitaires sont au vert en Corée du Sud et au Japon. Il semblerait que le Japon souhaite rouvrir ses frontières par étapes, à certains touristes, dès le mois de juin.

En Asie centrale, au Proche Orient et au Moyen-Orient, aucun pays ne déclare de reprise notable de l’épidémie de coronavirus.

Europe

En Europe, les courbes épidémiques chutent dans tous les pays (seuls Andorre et la Macédoine du Nord signalent des chiffres très légèrement en hausse). Les mesures restrictives se raréfient, même si l’inquiétude plane face à la propagation du variant XE au Royaume-Uni et en Espagne et à la situation en Afrique du Sud et aux États-Unis, où l’épidémie paraît reprendre un peu de vigueur.  L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) viennent d’annoncer qu’à partir du 16 mai : “… les masques faciaux ne seront plus obligatoires lors des voyages en avion dans tous les cas, ce qui correspond globalement à l’évolution des exigences des autorités nationales en Europe en matière de transports publics ». Cette mesure concerne uniquement les compagnies aériennes européennes et les vols au sein de l’Europe. Malgré cette décision, les règles relatives au port du masque pourront varier en fonction des compagnies aériennes. Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

En Australie, le virus circule toujours, mais les restrictions tombent et l’activité reprend. les indicateurs sont en baisse en Nouvelle-Zélande, et le pays a annoncé la réouverture totale de ses frontières au mois d’août.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR