fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Tous les jeudis, le Journal des Français à l’étranger, en partenariat avec la Caisse des Français de l’Etranger, fait un point sur la pandémie de coronavirus à travers le monde

Publié

le

Coronavirus : quels sont les foyers épidémiques dans le monde

Le coronavirus aujourd’hui dans le monde :

Environ 523 millions de personnes contaminées

Plus de 6,27 millions de décès

Afrique

Malgré la hausse du nombre de cas de Covid-19 signalée en Afrique australe (pour l’instant surtout en Afrique du Sud), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef alertent actuellement de façon de plus en plus appuyée, sur la reprise inquiétante de certaines autres épidémies comme la rougeole, la fièvre jaune ou encore un variant de poliomyélite, dans une vingtaine de pays du continent africain. Il semble que plusieurs problèmes se posent, avant tout, la plupart des aides financières et moyens médicaux déployés sur le continent restent axés autour du coronavirus (moins contagieux que la rougeole) et la défiance qu’ont suscités les vaccins contre le Covid-19 en Afrique, paraît s’être étendue à d’autres sérums ayant jusque là, largement fait leurs preuves.

Depuis le début du mois de mai, l’Afrique du Sud fait face à un regain épidémique porté par les sous-variants d’Omicron : BA.4 et BA.5. Si ces deux mutations ont pu être découvertes, c’est parce que l’Afrique du Sud effectue toujours le séquençage génétique du virus, ce que de nombreux pays ont cessé de faire. On ignore encore la réelle capacité de ces variants à engendrer des formes graves de la maladie, mais pour l’instant, il est plutôt question de symptômes bénins et d’une hausse très peu significative des hospitalisations. Une reprise de la circulation du virus est également constaté en Eswatini. Le Botswana ayant des frontières avec l’Afrique du Sud, la probabilité que le BA.4 et le BA.5 se propagent sur son territoire semble importante, mais cette semaine, les chiffres sont resté stables (presque 60% de la population du Botswana est vaccinée).  La Namibie,  où 300.000 doses de vaccin dont la date de péremption est dépassée vont être détruites, signale une courbe épidémique en très faible hausse. En Angola, malgré la menace qui pèse dans les pays alentours, le gouvernement a déclaré la fin de la situation de calamité le 16 mai, abolit l’obligation du port du masque en extérieur, et dispense désormais de tests, les passagers en transit sur le territoire national. La vaccination est recommandée à partir de 12 ans, et la présentation du certificat est obligatoire pour accéder à divers lieux, pour toutes les personnes de plus de 18 ans, mais peut être remplacée par un test effectué jusqu’à 48 heures avant. En Zambie, les indicateurs demeurent stables et les autorités ont annoncé le renforcement des mesures de surveillance pour parer à une éventuelle cinquième vague de Covid-19, qui pourrait coïncider avec l’arrivée de la saison froide. La campagne de vaccination a été relancée dans le pays depuis le 14 mai pour une durée de 10 jours. Quelques rares cas supplémentaires sont recensés au Zimbabwe. Au Mozambique la situation sanitaire face au Covid paraît inchangée ces jours derniers.

Face au Mozambique, dans l’Océan Indien, le coronavirus circule encore à Madagascar, et la région Analamanga (où se situe la capitale) reste, sans surprise, l’épicentre de l’épidémie. À la Réunion, la situation épidémique paraît s’améliorer, mais la vigilance est toujours de mise dans le contexte de levée des restrictions. La présence des sous-variants BA.4 et BA.5 d’Omicron a été confirmée sur l’île. Depuis le 12 mai, un motif impérieux n’est plus obligatoire pour se rendre à la Réunion depuis la France (ni de la Réunion vers la France). À Maurice, l’épidémie recule et la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans (recommandée, mais pas obligatoire) doit commencer cette semaine.

Les taux d’incidence demeurent faibles et à peu près stables en Somalie, en Ethiopie ainsi qu’au Kenya, où les mesures restrictives ont été levées. En République démocratique du Congo (RDC) l’accalmie se poursuit, sauf dans la province de Lualaba où les cas ne cessent d’augmenter. Pas de changement notable pour ce que est du coronavirus au Soudan, au Soudan du Sud et au Tchad. En Egypte et en Libye, les chiffres du Covid déclarés par les états sont au plus bas. Aucune reprise de la circulation du Virus du Covid-19 n’est signalée au Niger, au Nigéria ou au Cameroun.

En Afrique de L’ouest, la pandémie est toujours en phase de reflux. Le Togo a rouvert le 17 mai, ses frontières terrestres fermées depuis deux ans à cause de l’épidémie de coronavirus. Il s’agit des frontières du Togo avec le Burkina Faso (Nord), le Bénin (Est) et le Ghana à l’Ouest. Au Sénégal, un programme d’allocations financières destiné à plus de 500 000 ménages démunis va être mis en place . Cette mesure a été prise afin d’aider les populations à faire face aux effets de la guerre en Ukraine et de l’épidémie de Covid-19. Depuis fin février, la hausse des prix des carburants et des produits alimentaires a beaucoup augmenter dans de nombreux pays, dont le Sénégal.

En Algérie, la situation épidémiologique poursuit son amélioration. Le ministère de la Santé a, malgré tout, recommandé aux citoyens de rester vigilants, en les appelant au respect des mesures barrières jusqu’à l’éradication définitive de cette pandémie. Les indicateurs sont au vert en Tunisie et au Maroc. Les frontières terrestres entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla ont rouvert le 17 mai. Ces frontières étaient closes depuis deux ans, à cause de la pandémie de coronavirus et d’une brouille diplomatique finalement dissipée. Toutefois, la réouverture des frontières des deux enclaves reste limitée, puisqu’elle ne concerne que les détenteurs de passeports et de visas des pays de la zone Schengen. Par ailleurs, le gouvernement marocain a également décidé d ‘annuler l’obligation du test PCR pour entrer sur le territoire marocain.

  • Le Centre africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies met régulièrement à jour les informations disponibles concernant la pandémie de coronavirus en Afrique,
  • et les publications du site  “Our World in Data“, dirigées par l’Université d’Oxford et rédigées par Max Roser (historien social et économiste du développement) fournissent des indications sur le taux de vaccination par continent, puis par pays.

Amériques

Au Canada l’épidémie recule, sauf en Colombie-Britannique, Province qui connaît actuellement une augmentation du nombre des hospitalisations de patients atteints du Covid-19. La sixième vague de Coronavirus tire bel et bien à sa fin au Québec, où le port du masque n’est plus obligatoire depuis le début de la semaine dans les restaurants, les salles de spectacle, les bars, les lieux de culte, les centres sportifs et dans les transports scolaires (il demeure obligatoire jusqu’à nouvel ordre dans les transports en commun ainsi que dans tous les établissements de santé).   Les mesures en vigueur, qui diffèrent selon les provinces, sont détaillées sur le site du gouvernement Canadien

Les États-Unis enregistrent à nouveau, une hausse du nombre de cas quotidiens de Covid-19, stimulée par le sous-variant BA.2.12.1. Mais, comme un peu partout dans le monde ces dernières semaines, cette recrudescence d’infections n’entraîne pas d’augmentation significative des hospitalisations et des décès. Par ailleurs, il a été annoncé le 17 mai, que les enfants américains de 5 à 11 ans, allaient certainement bientôt pouvoir recevoir une dose de rappel (un comité d’experts des Centre de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doit encore se réunir jeudi pour confirmer cette décision). Si la mesure est acceptée, cette dose de rappel devra être injectée 5 mois après la première série de deux vaccins.   Plus d’informations précises, par États, sur le Covid-19 aux USA, sur le site “Johns Hopkins, University &Medecine

Au Mexique, les chiffres du Covid communiqués demeurent stables et bas. Pas de reprise de l’épidémie non plus au Guatemala et jusqu’au Nicaragua. Par contre le virus circule de nouveau davantage au Costa Rica et au Panama.

Les chiffres sont en baisse à Cuba, mais la plupart des îles des Caraïbes signalent des courbes épidémiques en hausse. La reprise du tourisme et la levée de nombreuses mesures restrictives en sont surement la cause. Mais, comme ailleurs, décès et hospitalisations restent rares. La France a annoncé le 12 mai la fin de l’exigence des motifs impérieux pour pouvoir se rendre depuis et vers les Outre-mer pour les personnes non-vaccinées (pour la région : Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélémy et Saint-Martin).

Au Brésil, une petite remonté de la courbe épidémique est également notée, mais, là aussi, sans conséquence notable sur le taux d’hospitalisations. Les situations sanitaires sont stables au Venezuela, en Equateur et en Colombie. L’Argentine déclare de son côté, être entrée dans une “quatrième vague” de Covid, mais encore une fois, sans hausse des décès ou hospitalisations. (Près de 83% d’Argentins affichent un schéma vaccinal complet, et plus de 49% on reçu une dose de rappel.)   Le CNRS en Amérique du sud a classé des informations détaillées sur la situation liée au Coronavirus dans cette région du monde

Asie

En Inde, les indicateurs restent pointés vers le bas. Malgré tout, le Covid-19 fait encore parlé de lui dans le pays, mais par rapport à l’estimation des chiffres de la pandémie durant la période 2020/2021, publiés par l’OMS le 12 mai, et que l’Inde réfute. En effet, l’Organisation Mondiale de la santé considère que le nombre de morts du Covid en Inde sur cette période, s’élèverait à 4,7 millions (au lieu des environ 520 000 décès déclarés)… En Chine, la ville de Shanghaï apparait comme une vitrine à la gloire de la stratégie “zéro Covid“ pratiquée par les autorités du pays. Il n’y aurait plus de cas de coronavirus recensés à Shanghai en dehors des centres de quarantaine. Les commerces et autres lieux fermés depuis plusieurs semaines devraient rouvrir de façon progressive. À Pékin beaucoup de lieux publics sont également clos, le télétravail est imposé et une partie de la population doit subir quotidiennement un test de dépistage Covid. Au Népal,  au Bouthan, au Bangladesh ou encore au Myanmar (Birmanie), les chiffres de la pandémie sont au plus bas. Les demandes de visa pour le Myanmar sont à nouveau possibles depuis le 15 mai, mais certains activistes demandent aux voyageurs de boycotter la destination pour ne pas financer la junte au pouvoir… Le taux d’incidence baisse toujours au Laos, où touristes vaccinés ou non, sont bienvenus depuis le 10 mai. En Thaïlande,  le nombre de nouvelles infections diminue dans la plupart des provinces, tout comme celui des décès. Le reflux de l’épidémie se poursuit aussi au Vietnam, où les autorités viennent d’assouplir les conditions d’entrée dans le pays. Depuis le 15 mai, les voyageurs ne sont plus obligés d’effectuer des tests PCR ou antigéniques avant leur départ pour le Vietnam. Au Cambodge également, la pandémie est sous contrôle. Plus de 93 % des cambodgiens sont vaccinés, et le Premier ministre a révélé envisager la vaccination des enfants à partir de 2 ans. 

Les chiffres du Covid sont stables en Malaisie et à Singapour. En Indonésie, la situation sanitaire s’améliore toujours et le président indonésien a annoncé qu’à partir du 18 mai, les voyageurs vaccinés venant de l’étranger n’auraient plus à présenter de test Covid-19 négatif à leur entrée dans le pays. Il est également possible, dorénavant, d’enlever son masque dans les espaces extérieurs s’ils ne sont pas trop bondés. Aux Philippines, la circulation du virus est au plus bas. La campagne pour un deuxième rappel de vaccin a été lancée à destination des personnes âgées et des agents de santé (au moins quatre mois après avoir reçu la première dose de rappel). À Taïwan, la progression du virus est très rapide. Cette flambée de cas est due à l’abandon progressif de la politique “zéro Covid“ pour aller vers un “vivre avec le virus“. Selon les experts, le pic de contamination devrait être atteint autour du 20 mai.

Au Japon, le virus circule toujours, mais modérément et le nombre de décès reste faible. Le pays va s’entrouvrir prudemment au mois de juin pour les voyageurs trois fois vaccinés, en provenance des Etats-Unis, d’Australie, de Thaïlande et de Singapour et sous certaines conditions, plutôt strictes. Les séjours dans l’archipel ne seront possibles que dans le cadre de voyages organisés, accompagnés de guides officiels et en suivant un itinéraire fixé à l’avance. Une assurance privée spéciale Covid est obligatoire, ainsi que la présentation de plusieurs tests (un avant le départ, un à l’arrivée, etc.) Si la situation sanitaire continue de s’amélioré, ce programme sera étendu. En Corée du Sud, l’épidémie recule toujours. Le 12 mai, la Corée du Nord a admis être touchée par la pandémie de coronavirus. Il semblerait qu’un confinement national ait été ordonné.

En Asie centrale, aucun pays ne déclare de reprise de la circulation du virus.  Au Moyen-Orient, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite signalent un peu plus de cas que les semaines précédentes. Au Proche Orient, les chiffres du Covid demeurent en baisse ou stables. En Israel, à partir du 20 mai , les voyageurs ne seront plus tenus d’effectuer un test PCR à leur arrivée dans le pays. Ils devront simplement fournir un test antigénique datant de moins de 24 heures avant le départ et remplir un formulaire de santé.

Europe

Alors que la dernière vague de Covid-19 poursuit sa décrue en Europe, l’agence de santé publique européenne prévient déjà que deux sous-variants d’Omicron, BA.4 et BA.5 (détecté par exemple en France, en Bretagne), pourraient faire repartir l’épidémie sur le vieux continent. Par ailleurs, l’OMS vient également d’annoncer que l’Europe venait de franchir la barre des deux millions de morts du Coronavirus. L’Espagne connait un léger regain épidémique (sans augmentation des cas graves), mais s’inquiète surtout de l’arrivée d’un nouveau virus sur son territoire : “la variole du singe“ (maladie causée par un virus présent dans certaines zones de jungle d’Afrique). Le Portugal et le Royaume-Uni ont aussi recensé quelques cas de cette maladie depuis le début du mois de mai… Pour connaître plus en détail les mesures mises en place dans les pays d’Europe, le site touteleurope.eu  fait régulièrement un point sur chaque pays de l’Union.

Océanie

Le virus circule toujours en Australie et en Nouvelle-Zélande. 

La France a annoncé le 12 mai la fin de l’exigence des motifs impérieux pour pouvoir se rendre depuis et vers la Nouvelle-Calédonie et Mayotte, pour les personnes non-vaccinées. Seul territoire encore concerné par la mesure : Wallis-et-Futuna, pour lequel les voyageurs n’ayant pas  un schéma vaccinal complet devront toujours présenter un justificatif pour leurs déplacements.

Une assurance santé unique pour les soins liés au virus !

En savoir plus

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR