fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

L’EM Normandie, du Havre à Dubaï

Après Le Havre, Caen, Paris, Oxford et Dublin, l’EM Normandie a choisi Dubaï pour ouvrir son sixième campus…le premier situé hors Europe. 705 étudiants devraient fréquenter les 1400m2 criants de modernité de ce nouvel établissement à l’horizon 2026.

Publié

le

EM_Normandie_Havre_Dubai

Des cabines traitées acoustiquement pour téléphoner en toute tranquillité, des murs qui se transforment en tableau, une technologie qui permet de traduire en simultané les explications d’un professeur dans sa langue : à Dubaï, l’EM Normandie a vu les choses en grand pour son premier campus non-européen…et en anglais. Du « learning center » de 130 m2 à la « meeting room » en passant par le « coworking space » et la « gaming zone », l’ensemble des espaces a été pensé pour que des étudiants internationaux qui rejoindront prochainement l’école puissent travailler dans les meilleures conditions, mais aussi se détendre entre les cours.

« La première grande école française à obtenir cet agrément »

Ce nouveau campus de 1400m2 peut accueillir jusqu’à 500 étudiants. Dirigé par Khaireddine Mouakhar -l’ancien directeur du campus de Caen- il a ouvert ses portes en septembre 2022 au cœur du «  Dubaï Knowledge Park », une zone franche qui abrite déjà plusieurs établissements d’enseignement supérieur et accueille plus de 14 000 étudiants. À Dubaï, chaque zone franche a sa propre régulation et présente des avantages fiscaux spécifiques pour les entités qui s’y installent. « C’est un marché très codifié », note Elian Pilvin, le directeur général de l’école, venu faire visiter les locaux à un groupe de journalistes en ce mois de janvier 2023.

Salle de classe du campus dubaïote de l'EM Normandie.

Il explique qu’outre le fait de trouver des locaux adaptés, l’enjeu était d’obtenir l’agrément pour enseigner et délivrer des diplômes dans l’émirat. C’est chose faite depuis début 2023, avec l’obtention de la licence institutionnelle « Higher education provider » qui lui permet d’exercer des fonctions d’enseignement sur place et de recruter des étudiants. « Nous sommes la première grande école française à obtenir cet agrément », indique fièrement le directeur général. Son programme « Bachelor in international management » a également été accrédité par la Commission for academic accreditations (CAA) du gouvernement fédéral émirien.

705 étudiants à l’horizon 2026

L’obtention de cette licence va permettre à l’EM Normandie de faire grossir les rangs de ses étudiants. Pour l’heure, le campus a accueilli au total une soixantaine d’étudiants. Ses tous premiers élèves -en première année du programme grande école- sont arrivés en octobre 2022, rejoints par des étudiants de master 1 en janvier 2023, venus passer un semestre dans l’établissement. À la rentrée de septembre 2023, l’ouverture du « bachelor in international management » et des masters internationaux “logistics & port management” et “marketing & business development” -en cours d’accréditation- drainera un nombre d’étudiants bien plus important. Ceux-ci seront « recrutés essentiellement dans les pays du golfe, en Inde et en Afrique », explique l’école. Tous les cours seront dispensés exclusivement en anglais par des intervenants locaux et des enseignants-chercheurs de l’EM Normandie. Côté coûts, l’école précise que les frais de scolarité s’élèvent à 24 000 euros par an pour le bachelor, et à 31 500 euros pour les masters.

Les années suivantes permettront au campus dubaïote de s’étoffer davantage puisque l’établissement prévoit d’accueillir 705 étudiants à l’horizon 2026, « dont 30% en mobilité ». Le campus devra alors s’agrandir -en occupant un nouvel étage du bâtiment- sachant que l’école a prévu un budget total de dix millions d’euros d’ici trois ans. Trois autres masters doivent voir le jour d’ici là : « digital marketing & sales », « artificial intelligence for marketing strategy » et « marketing & digital ». « Chaque programme sera sponsorisé par une grande entreprise », précise Elian Pilvin. Le but ? « Connecter la pratique avec l’entreprise »et développer avec elles des bourses de scolarité. Le directeur général indique que des partenariats sont en cours de finalisation avec Amazon, Dell, Google, Thalès, Total Energies, Bayara et CMA-CGM. Des ateliers RSE organisés en collaboration avec la CCI France pour la Cop 28 sont par ailleurs prévus.

Un campus par continent

Parmi les programmes d’enseignement proposés, l’EM Normandie précise que le master “logistics & port management” sera « le seul programme spécialisé dans la gestion portuaire » des Émirats arabes unis. L’école rappelle d’ailleurs que l’ouverture de son campus de Dubaï se justifie notamment par sa volonté de s’implanter « dans une ville portuaire de chaque continent » – objectif affiché dans le plan stratégique de l’école présenté en 2021 et qui vise entre autres à étendre son implantation à l’international. L’émirat abrite en effet l’un des plus grands ports artificiels au monde : Jebel Ali, le plus important du Moyen Orient. Outre cet aspect, Elian Pilvin parle de Dubaï comme d’une « ville-monde » qui constitue « un emplacement stratégique » en termes d’apprentissage et d’expérimentations, notamment sur le thème des « smart cities ». « Nous voulons être un acteur du changement, et nous montrer force de proposition sur place. »

Le directeur général estime en effet que l’EM Normandie a tous les atouts pour s’inscrire durablement dans cet écosystème. Outre son expertise en matière logistique et portuaire, l’école vante son réseau d’alumni présent aux Émirats arabes unis et les liens qu’elle entretient avec les entreprises françaises présentes dans le pays. « Le prestige » de l’enseigne « EM Normandie » -qui fête ses 152 ans en 2023- doit faire le reste, dans un environnement pour l’heure dominé par les établissements anglo-saxons, dont plusieurs sont implantés dans la même zone franche : l’université australienne de Wollongong notamment, ou encore la Middlesex university, une institution anglaise.

> Une nouvelle antenne ouvrira à Boston en 2025

Dans un communiqué du 25 mai 2023, l’EM Normandie annonce la création d’un quatrième campus international, aux États-Unis cette fois. Cette nouvelle antenne doit ouvrir à Boston (Massachussetts) au sein du Umass Boston college of management (UMB-CM). Elle accueillera ses premiers étudiants en septembre 2025. Il s’agira d’étudiants du « bachelor un business administration » qui souhaitent étudier une année outre-Atlantique, et d’élèves qui partent en mobilité dans le cadre du programme grande école (PGE).

A plus long terme, l’école envisage de développer des programmes communs avec la structure américaine, à savoir des programmes « de niveau Master sur la thématique de la logistique, Supply chain, et de la RSE », alors que « ce campus deviendra également un centre d’innovation RSE ».

Si cette implantation à venir constitue un pas de plus dans la stratégie de développement international de l’école, le partenariat avec UMB-CM n’est pas récent : il existe depuis 2016 et a permis à 300 étudiants du PGE d’aller y suivre un semestre de cours.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR