Suivez nous sur

République Tchèque

Français à l'étranger

Publié

le

Châteaux issus de tous les plus beaux comtes, paysages riches et variés, forêts, réserves naturelles et sources d’eau minérale sont autant de raisons qui peuvent vous attirer en République tchèque.

Ce pays d’Europe de l’Est et ses 10 millions d’habitants n’a cessé de se développer économiquement ces dernières années. Tout comme la Pologne, la République Tchèque est un pays qui comptera sur la scène européenne dans les années à venir. Même si le pays n’a pas tout à fait atteint le même standing ou niveau de vie que la France ou l’Allemagne, il est loin d’être le pays de l’est sous-développé qu’il était il y 25 ans. Aujourd’hui la République tchèque innove, construit et se développe.

L'essentiel

Capitale

Prague

Dirigeant

Miloš Zeman (président)

Population

10,55 millions d’hab.

Superficie

78 866 km²

Langues

tchèque

Monnaie

couronne tchèque

Croissance du PIB

4,5%

Chômage

3,2%

Français

4 707

Indicatif téléphonique

+ 420

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.ccft-fcok.cz

Ambassade de France : www.france.cz

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

La République tchèque  étant membre de l’Union européenne et appartenant à l’espace Schengen,  les citoyens Français peuvent entrer et circuler en République tchèque sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Quel que soit l’objet de leur visite, il n’y a aucune obligation de visa pour les séjours de moins de 3 mois.

Pour un séjour de plus de 30 jours, les ressortissants français doivent informer la police étrangère de leur présence. Pour un séjour de plus de 3 mois, il est possible de faire une demande de résidence temporaire ou de résidence permanente. Cela n’est pas obligatoire, mais la démarche est nécessaire afin d’ouvrir un compte en banque, passer le permis de conduire, bénéficier d’allocations, ou encore acheter un bien immobilier.

› Trouver un emploi

Bien sûr, connaître la langue tchèque paraît primordial et vous permettra de chercher et de trouver un emploi plus facilement, car la République tchèque est ouverte aux travailleurs étrangers. Il existe des opportunités de travail et certains Français tentent leur chance, à Prague ou ailleurs. Ce pays bénéficie d’une des économies la plus industrialisées et la plus développée des pays émergents de l’Europe centrale. Elle est sortie d’une économie planifiée, pour progresser vers une économie de marché.

Il faut prendre en compte le fait que certaines régions sont beaucoup plus dynamiques que d’autres.

Afin de trouver un emploi, toujours les mêmes méthodes : parcourir les sites internet liés à l’emploi, les annonces dans les journaux, l’Agence pour l’emploi peut aussi être une aide pour mettre en valeur vos capacités lors de la recherche d’un nouvel emploi. Les candidatures spontanées ne sont pas inutiles non plus, à envoyer aux entreprises qui vous intéressent et, il est  même conseillé de contacter directement les employeurs, par exemple pour les emplois saisonnier dans les zones rurales.

Si vous recherchez un travail par l’intermédiaire d’une agence de recrutement, il faut vérifier que cette agence possède une licence lui permettant d’exercer comme intermédiaire dans le domaine de l’emploi. Les agences de recrutement n’ont pas le droit de percevoir des redevances pour leurs services d’intermédiaire.

› Les secteurs porteurs d'emploi

En République tchèque, de nos jours, l’économie locale repose principalement sur deux secteurs : l’industrie et les services, surtout le tourisme et les services financiers, qui contribuent grandement à l’essor économique du pays, avec une activité accrue au fil des ans du fait de l’attrait du pays pour les visiteurs des pays européens voisins.

Il y a aussi des métiers recherchés comme : les représentants commerciaux, les médecins, les techniciens et les conducteurs de poids lourds. Les employeurs cherchent aussi des professionnels qualifiés de l’industrie et de l’artisanat, puis des techniciens et des opérateurs de machines et d’équipements, ou encore : des maçons, des ouvriers en génie électrique ou des programmeurs,  du personnel des métiers de la santé, des employés dans le domaine de la comptabilité, des serveurs, etc.

› Créer son entreprise

Il y a de bonnes raison de choisir d’investir en République tchèque : la monnaie est stable, le pays  a un excellent accès au marché européen ainsi que des relations internationales positives et sans remous, la croissance économique est forte (3,2% en 2017), des dépenses publiques de bon niveau et le taux de chômage est parmi les plus faibles d’Europe, tout ceci crée un environnement des affaires optimum et sain. Par ailleurs, la longue histoire de production industrielle du pays (secteur à fort potentiel), la qualité de sa main-d’œuvre (à coût intermédiaire élevé) et sa situation géographique centrale sont d’autres points d’attraits pour les investisseurs étrangers.

Si vous souhaitez créer une entreprise, on remarque que les secteurs les plus dynamiques sont ceux des technologies avancées, des activités à forte valeur ajoutée et à fort potentiel d’exportation, et qui ont le potentiel d’accroître la compétitivité internationale de la République tchèque. Les formes d’incitations à l’investissement sont : un allégement fiscal pour des entreprises, la cession de terres à des prix favorables, les subventions à la création d’emplois et à la formation des employés ainsi que des subventions en espèces sur les investissements en capital (dans le cas d’investissements stratégiques).

 Etudier

› Scolariser ses enfants

En République tchèque, il y a des écoles maternelles pour les enfants de 3 à 6 ans,  mais ce cycle scolaire est facultatif. La scolarité est obligatoire pendant 9 ans à partir des 6 ans de l’enfant. Il y un premier niveau de cinq ans et un second niveau de quatre ans.  Le 1er degré de l’école élémentaire est l’école obligatoire pour les enfants de 6 à 11 ans. Pour faire le 2nd degré, on peut aller à l’école élémentaire (11-15 ans) ou au lycée de 8 ou 6 ans (11-19 ans ou 13-19 ans – le 2nd degré de l’école élémentaire n’est que de 11/13 à 15 ans. Les lycées de 8 ans sont universels ou orienté vers la danse ou le sport).

On trouve 2 établissements français à Prague : le lycée français de Prague qui accueille les enfants de la maternelle à la terminale et Ciel bleu, une petite école privée franco-tchèque très professionnelle. A Prague encore, on trouve des écoles anglaises et internationales.

› S’inscrire à la fac

L’enseignement supérieur tchèque est assez en vogue parmi les étudiants des autres nations, qui viennent facilement poursuivre leurs études universitaires dans ce pays d’Europe centrale. Arts et culture, droit, médecine, philosophie, architecture, design et économie sont les domaines les plus prisés. Si vous parlez le tchèque, vous serez considéré comme un étudiant tchèque et n’aurez pas de frais de scolarité à payer. Pour cela, il faut que vous ayez complété le niveau A1 du cadre européen commun de référence pour les langues. Par contre, si vous souhaitez étudier dans une autre langue (comme l’anglais, par exemple), vous devrez régler des frais de scolarité. Ces deux points ne sont valables que dans les universités publiques. Dans les établissements privés, tous les étudiants sont soumis à des frais de scolarité et les conditions sont les mêmes pour tous, citoyens tchèques et ressortissants étrangers confondus.

Afin de postuler à une admission dans une université ou une école supérieure tchèque, l’étudiant doit avoir complété ses études secondaires et avoir obtenu un baccalauréat général ou professionnel. Il y a des examens dans certaines matières spécifiques, suivant la filière choisie, qui permettent d’intégrer ou non l’établissement choisi.

En résumé, s’inscrire à l’université en République tchèque est assez aisé. Néanmoins, certaines universités appliquent des conditions supplémentaires sur lesquelles il faut se renseigner.

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Comme pour les autres formes de séjours, au-delà de 30 jours, vous devez vous présenter au service de police des étrangers le plus proche de votre domicile, afin de signaler votre présence sur le territoire. Si  la durée du stage est supérieure à 3 mois, il faut demander une autorisation de séjour au service régional du ministère de l’Intérieur.

Le stage est considéré comme un emploi dans l’univers professionnel tchèque, il doit donc être recherché de la même façon que si vous prospectiez pour un emploi.

Il est relativement récent que l’on puisse faire des stage en République tchèque. La définition officielle du stage est « l’exécution d’une mission ». Les stages en entreprise se déroulent dans le cadre des études secondaires ou supérieures et doivent faire partie du programme d’études. Le code du travail tchèque prévoit que le stage est considéré comme un travail ordinaire. Il est donc régi par un contrat et rémunéré par un salaire.

› V.I.E.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires. Pour s’inscrire en V.I.E ou V.I.A en République tchèque  : www.civiweb.com

Pour obtenir le barème des indemnités : www.civiweb.com

 Coût de la vie

› Logement

Les critères pour les habitations sont quelques peu déroutants dans le pays et se faire aider par des agences immobilières connues, certifiées et recommandées par vos connaissances sur place n’est pas un investissement inutile. La manière de décompter les pièces est différente et les petits logement (studio) n’ont parfois pas de salle de bains…

Les prix sont variables suivant les quartiers et la proximité des commodités, le prix des loyers tchèques est plutôt en hausse ces dernières années, car la demande augmente. Il y a davantage d’immeubles d’habitation que de maisons et beaucoup de familles habitent en appartement. Les habitations sont  souvent confortables. Le double-vitrage et le chauffage central sont très répandus.

La sous-location est une pratique courante en République Tchèque. Il faut juste vérifier que le contrat soit établi en bonne et due forme.

Annonces dans les journaux, sur les sites internet et même sur les panneaux d’affichage qui sont des supports encore d’actualité en République Tchèque. Vous pouvez donc trouver quelques annonces de logements à louer dans les lieux publics : laveries, cafés, supermarchés et épiceries.

› Transports

Les permis de conduire des ressortissants de l’Union européenne sont valables en République tchèque jusqu’à leur limite de validité ou jusqu’à la commission d’une infraction grave. Dans ces cas-là, les autorités tchèques ont le droit de remplacer le permis de conduire du pays d’origine par un titre local, de suspendre ou de retirer le permis. La vitesse maximale autorisée sur les autoroutes est de 130 km/h, sur les routes de 90 km/h et dans les agglomérations de 50 km/h. L’hiver, certaines routes ne sont praticables que si le véhicule est équipé de pneus hiver (obligatoires). Tolérance zéro en ce qui concerne le taux d’alcoolémie au volant.

Le réseau ferroviaire tchèque est un des plus dense d’Europe. De nombreuses localités sont reliées entre elles grâce au train et, à défaut, des correspondances peuvent aisément se faire en bus. Les bus sont d’ailleurs parfois plus appropriés que les trains, suivant le trajet à effectuer.La majorité des zones urbaines tchèques sont desservies par les bus (parfois moins confortables que les trains malgré tout).

Certains centres-villes sont aussi dotés de lignes de tramway.

Enfin, la compagnie nationale Czech Airlines assure des vols réguliers intérieurs entre Prague et Brno, en Moravie du Sud.

 Santé

En République tchèque, Les soins de santé sont principalement assurés sur la base de l’assurance maladie publique obligatoire. L’assurance maladie contractuelle n’est qu’une assurance complémentaire.Peuvent profiter de l’assurance maladie publique ceux qui résident dans le pays ou sont salariés d’un employeur dont le siège social est en République tchèque. L’affiliation au régime de l’assurance maladie publique est prévue par la loi, il n’est donc pas nécessaire de contacter cette caisse, malgré tout, vous pouvez choisir la caisse d’assurance auprès de laquelle vous souhaitez être assuré. Ceux qui ne remplissent pas les conditions nécessaires pour être couverts par l’assurance maladie publique peuvent souscrire un contrat d’assurance maladie. Vous ne pouvez souscrire ce contrat qu’auprès de six caisses: la Caisse générale d’assurance maladie de la République tchèque [Všeobecná zdravotní pojišťovna (VZP ČR)] et les caisses d’assurance Axa Assistance, ERGO, Maxima, Slavia et UNIQA.

Bien qu’il faille désigner un médecin traitant, un pédiatre, un dentiste et un gynécologue de référence, on peut consulter un médecin spécialiste directement, sans avoir besoin au préalable de la recommandation d’un généraliste.

Il y a beaucoup d’établissements de santé publics et privés à travers tout le pays, dotés d’équipements sophistiqués (surtout dans les grandes villes) et d’une bonne capacité d’accueil. Il y a de nombreux médecins et la République tchèque est très vigilante sur les questions de santé.

 Fiscalité

En République tchèque, les résidents et les non-résidents ne sont pas imposables de la même manière, vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales, sous certaines conditions.

Les personnes physiques résidant dans le pays plus de 183 jours par an ou qui sont domiciliés dans le pays sont imposables sur l’ensemble de leurs revenus mondiaux, excepté si le centre de leurs intérêts vitaux sont à l’étranger. Pour les non-résidents, ils ne sont imposables que sur les revenus d’origine tchèque. En tant qu’employé,votre employeur paie l’impôt anticipé pour ses salariés sous forme de retenue à la source. Cet impôt anticipé sur le revenu est calculé à partir du salaire brut du salarié majoré des cotisations de l’assurance maladie et des assurances sociales payées par l’employeur. Le taux d’imposition unique est fixé à 15 % et est identique pour toutes les personnes physiques.

Ce taux de prélèvement s’applique également aux entrepreneurs indépendants étrangers inscrits au registre du commerce en République Tchèque.

Il y a d’autres taxes comme : l’impôt sur les sociétés, à un taux de 19 %, la TVA à 20 %  et le taux réduit à 14 % pour les biens de première nécessité, l’impôt routier (vignette)  et l’impôt foncier, dont le taux varie selon le type, le lieu et l’usage du bien immobilier.

 Retraite

Un pays stable, en pleine croissance, doté d’un paysage culturel enrichissant, châteaux, musée, musique, cures thermales, pourquoi ne pas y passer sa retraite? En tant que membre de l’Union européenne les démarches administratives sont simplifiées et la France et la République tchèque ont signé une convention  en vue d’éviter les doubles impositions.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE