Suivez nous sur

Slovaquie

Français à l'étranger

Publié

le

La République slovaque est le centre géographique de l’Europe, parcourue de relief variés, on trouve au Nord le paysage montagneux de la chaîne des Carpates et au sud des lacs et de vastes plaines utilisées pour l’agriculture.

Ces dernières années, l’économie slovaque a repris le chemin de la croissance, soutenue par la reprise de la demande interne et européenne. La Slovaquie reste une petite économie, mais dispose d’un système financier solide et offre une plate-forme de production pour les industries européennes de l’automobile et de l’électronique.

L’assassinat d’un journaliste d’investigation slovaque et de sa compagne, fin février 2018, a relancé le débat sur la liberté de la presse et la corruption et fini d’ébranler la confiance de la population en son gouvernement. A la suite de ces remous dans le pays, M. Peter Pellegrini, le Premier ministre, a formé un nouveau gouvernement, le 22 mars 2018.

Les prochaines échéances électorales seront les élections municipales en 2018, présidentielles en 2019 et législatives en 2020.

On relève aussi de fortes inégalités régionales entre la région de Bratislava à l’ouest, l’une des plus développées de l’Union européenne, et les régions défavorisées du centre et de l’est du pays, que les fonds européens peinent à réduire. Il convient de noter, en outre, la marginalisation d’une partie importante de la population rom, qui représente environ 8% de la population du pays, soit près de 450 000 personnes (principalement à l’Est de la Slovaquie, mais aussi au Sud, dans les régions magyarophones).

L'essentiel

Capitale

Bratislava

Dirigeant

Andrej Kiska (président)

Population

5 428 704 hab.

Superficie

49 035 km²

Langues

slovaque

Monnaie

euro

Croissance du PIB

3,7%

Chômage

7,4%

Français

1 030 (inscrits)

Indicatif téléphonique

+ 421

 Contacts utiles

Chambre de commerce : www.fsok.sk

Ambassade de France : www.ambafrance-sk.org

 Travailler

› Les conditions légales pour vivre et travailler

Si l’on décide de partir vivre en Slovaquie, il faut savoir qu’une connaissance de la langue slovaque est quasiment indispensable afin de bien s’intégrer dans le pays, même si l’anglais ou l’allemand sont utilisés dans le milieu des affaires.

L’obtention d’une carte de séjour et d’un permis de travail est compliquée et fastidieuse, mais des sociétés slovaques proposent leur assistance à des coûts raisonnables.

Si vous êtes citoyen de l’UE, vous devez informer, dans les 10 jours ouvrables, le bureau de police local de vote date d’arrivée, du lieu et de la durée approximative de votre séjour (si vous êtes hébergé, cette obligation incombe au propriétaire) Si vous avez l’intention de vous installer en République slovaque, présentez votre demande de séjour permanent auprès des services de police du lieu de votre résidence, vous avez besoin de votre titre de voyage et d’un document attestant que vous être hébergé. Cette demande se fait auprès des services de police.

Si vous êtes sans emploi et cherchez du travail, vous pouvez si vous le désirez, vous enregistrer au Bureau du travail, des affaires sociales et de la famille du lieu de votre séjour.

› Trouver un emploi

La Slovaquie bénéficie d’une forte croissance. Le chômage, quoiqu’encore élevé, en particulier chez les jeunes (près de 25%), est en nette baisse (7,4% en 2018).

Une recherche au travers des sites internet s’impose, vous pouvez utiliser les sites web des administrations ou des portails privés qui proposent du travail en Slovaquie et à l’étranger.

Les agences du Bureau du travail, des affaires sociales et de la famille mettent régulièrement à jour des offres d’emploi dans leurs régions.

Il existe des cabinets de recrutement payants qui peuvent vous aider dans votre recherche d’emploi moyennant une rétribution en échange de leurs services dans des conditions déterminées.

Il y a encore l’envoi de candidatures spontanées qui permet d’entrer directement en contact avec les employeurs.

 

› Les secteurs porteurs d'emploi

La forte tradition industrielle de la Slovaquie, les incitations fiscales, la main-d’œuvre peu coûteuse et qualifiée, le développement rapide de l’infrastructure (stimulée par l’afflux de fonds de l’UE) et la croissance fragile mais réelle, font du pays une base privilégiée pour le commerce.

Les secteurs d’activités qui offrent le plus grand nombre de postes d’emploi vacants en Slovaquie sont : l’industrie mécanique, les technologies de l’information, le commerce et les spécialistes technico-commerciaux. La demande existe également dans diverses professions du montage de l’industrie automobile, de chauffeurs de poids lourds pour le transport international, puis, à l’heure actuelle, une forte demande concerne aussi le personnel médical, certaines régions reculées étant confrontées à une insuffisance de médecins généralistes et de médecins spécialisés; les infirmiers et les infirmières sont également sollicités.

› Créer son entreprise

Le pays est sensible aux tensions régionales (conflit entre la Russie et l’Ukraine) et la Slovaquie ne fonctionne pas bien économiquement sans l’apport de ses voisins européens, en particulier de l’Allemagne et de la France,  ces deux pays étant les principaux investisseurs en Slovaquie, en particulier dans les secteurs clés de l’énergie, de l’automobile, des télécommunications et des services.

La Slovaquie se classe au 33e rang sur 190 économies en termes de facilité de faire des affaires, selon un rapport fait en 2017 par la Banque Mondiale.

Les principaux atouts du pays sont : une situation géographique stratégique au coeur de l’Europe, une main-d’oeuvre qualifiée et bon marché, un système fiscal avantageux, l’existence de nombreuses aides en faveur des investissements étrangers (qui peuvent aller de 20 à 50% des coûts de l’investissement selon les projets), un potentiel de croissance important et un coût de la vie assez bas par rapport au reste de l’Europe.

Par contre les coûts énergétiques sont très élevés car le pays doit importer 90% de ses besoins, la plupart des infrastructures sont déficientes et le marché domestique est de petite taille car la population jouit d’un faible pouvoir d’achat.

Les augmentations récentes des impôts sur les sociétés, les modifications du Code du travail, la lenteur du règlement des litiges ainsi que la corruption sont encore les facteurs qui peuvent nuire à l’attractivité du marché slovaque.

 Etudier

› Scolariser ses enfants

En République slovaque la scolarité est obligatoire à partir du jour suivant l’anniversaire des 6 ans de l’enfant, quel que soit ce jour dans le déroulement de l’année scolaire et cette obligation à s’instruire dure 10 ans.

La scolarité est prévue aussi pour les 3/6 ans au sein d’écoles maternelles mais ce cursus n’est donc pas obligatoire, puis vient le cycle primaire qui inclus les 6/15 ans et enfin le lycée qui éduque les adolescents entre 15 et 19 ans.

Les jeunes peuvent intégrer écoles supérieures et universités à partir de 19 ans.

Toutes ces écoles peuvent être publiques, privées ou religieuses et le niveau d’étude atteint est sensiblement le même.

L’Ecole française de Bratislava est le premier établissement scolaire français en Slovaquie. Depuis 2003, cette école accueille non seulement des enfants de nationalité française, mais également des enfants d’autres nationalités. Elle comporte une section maternelle, une section primaire, ainsi qu’une structure d’enseignement niveau collège. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Ecole française : http://www.ecolefrancaise.sk

Plusieurs lycées en Slovaquie proposent des filières bilingues franco-slovaques, dans lesquelles au moins 1/3 des enseignements sont dispensés en français. De nombreux lycées proposent par ailleurs des sections à français renforcé.

› S’inscrire à la fac

Les établissements d’enseignement supérieur préparent des spécialistes qualifiés avec une formation supérieure dans les domaines d’activités scientifiques, économiques, sociales et artistiques. Il existe en Slovaquie 20 établissements d’enseignement supérieur public, 12 établissements d’enseignement supérieur privé et 3 établissements d’enseignement supérieur d’État. L’enseignement supérieur est divisé en trois cycles selon les programmes d’études, il se termine par un examen d’État et par la soutenance d’un mémoire de fin d’études.

Plusieurs programmes d’études francophones dans les domaines de l’économie, du management, des sciences politiques et des relations internationales existent dans les universités slovaques. La plupart conduisent à l’obtention d’un double diplôme. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Institut Universitaire Franco-Slovaque (IUFS) :www.institutfrancais.sk/fr/sciences-univ

 Stages, VIE, PVT

› Trouver un stage

Il est compliqué de trouver un stage en Slovaquie si on ne parle pas le slovaque. On peut malgré tout solliciter les entreprises étrangères implantées sur place et particulièrement les entreprises françaises.

Dans ce pays un stage est obligatoire pour les étudiants de certaines disciplines : santé, droit, administration publique et pour certaines professions techniques (architecte par exemple). La rémunération n’est pas prévue lorsque l’étudiant suit un stage obligatoire et valide des ECTS. Lorsqu’un contrat de travail temporaire a été établi avec un étudiant, le stage est rémunéré et ne peut pas durer plus de 12 mois.

› V.I.E.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr, sur laquelle Bercy et Business France valident les descriptions de postes des entreprises et administrations souhaitant bénéficier de la formule VI ainsi que les candidatures des aspirants volontaires. Pour s’inscrire en V.I.E ou V.I.A en Slovaquie  : www.civiweb.com

Pour obtenir le barème des indemnités : www.civiweb.com

 Coût de la vie

› Logement

Il existe une pénurie de logements à Bratislava et dans certaines grandes villes telles que Trnava. Les jeunes actifs continuent souvent de vivre avec leurs parents ou sont obligés de pratiquer la colocation.

Dans les villes, les Slovaques vivent généralement en appartement. Les logements sont confortables. Le double-vitrage et le chauffage central sont très courants.

On loue généralement au mois, les charges sont en principe incluses (eau, électricité, chauffage), les locations sont généralement meublées ou semi-meublées.

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier, il vaut mieux toujours demander conseil à un juriste ou utilisez les services d’une agence immobilière. Vous éviterez ainsi de prendre des risques inconsidérés.

En cas d’achat d’un bien immobilier, l’acheteur en devient propriétaire dès que ce bien immobilier est autorisé à être inscrit au cadastre.

› Transports

Le réseau routier est en bon état dans l’ensemble, même s’il y a peu d’autoroutes (excepté autour de Bratislava, qui est reliée à 4 autoroutes dont 1 vers Vienne). La capitale connaît des problèmes importants d’embouteillages.

En Slovaquie, on conduit à droite, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h en ville, 90 km/h sur route et 130 km/h sur autoroutes et voies rapides.

Le réseau des transports en commun est très bien développé dans les villes en général et à Bratislava en particulier (tramways, bus, trolleybus)

Il existe aussi un transport fluvial, la longueur des voies navigables sur le Danube, la Morava, le Váh et le Bodrog est d’environ 256 km. Le Danube est la principale artère de transport qui permet de voyager jusqu’à Budapest, Vienne, etc. Les deux plus grands ports se situent à Bratislava et à Komárno.

Le réseau ferroviaire en Slovaquie est dense et en bon état, même si les trajets sont souvent longs et certains trains vétustes.

Transport aérien: 5 aéroports internationaux fonctionnent en continu, certains sont enregistrés dans l’espace Schengen. Les passagers peuvent se rendre également dans d’autres aéroports à proximité: à Vienne (60 km de Bratislava), à Budapest (220 km de Bratislava) et à Prague (350 km de Bratislava).

 Santé

Tout salarié doit être enregistré auprès d’une caisse d’assurance maladie qui lui attribue un numéro d’assuré et lui délivre une carte d’assuré devant être présentée à chaque visite chez un médecin.

La loi sur l’assurance maladie indique que les cotisations doivent être payées par les salariés, les travailleurs non-salariés, et les employeurs et l’État. L’assurance maladie couvre la majeure partie des frais liés aux soins médicaux. Mais certains médicaments et actes médicaux ne sont pas pris en charge et le patient doit les payer en totalité. Les frais liés aux soins dentaires et lunettes de correction ne sont couverts que partiellement.

Le système de santé est placé sous l’autorité du ministère de la santé de la République slovaque. Les soins médicaux sont dispensés dans des hôpitaux publics, des cliniques privées et des centres médicaux privés et indépendants. Toute personne est libre de choisir son médecin généraliste, qui va dispenser les soins médicaux de base et qui va en même temps pouvoir vous recommander un spécialiste pour des examens médicaux spécifiques.

Les médicaments sur prescription ou sans prescription sont vendus dans les pharmacies, qui sont bien approvisionnées et nombreuses sur le territoire de la République slovaque.

 Fiscalité

Une personne physique est tenue de demander au service des impôts son enregistrement.La Slovaquie a abandonné en 2015 son taux d’imposition unique. Le taux de 19% est appliqué sur le revenu de référence (moins les abattements) qui ne dépasse pas  176,8 fois le montant du minimum vital en vigueur. Le taux de 25 % est appliqué sur le revenu de référence (moins les abattements) qui dépasse 176,8 fois le montant du minimum vital en vigueur (soit plus de 35 022,31 EUR).

Le système fiscal Slovaque est bien adapté aux besoins du commerce.

Les entreprises non résidentes sont taxées uniquement sur les revenus perçus en Slovaquie au même taux que les sociétés résidentes.

En ce qui concerne la taxation des plus-values, les gains en capital sont imposés à un taux standard de 22%.

Des déductions sont possibles pour les primes d’assurance maladie, les assurances de retraite complémentaire, les intérêts d’emprunts pour l’achat de résidence, etc.

Il n’existe pas de régime spécial pour les expatriés mais la France et la Slovaquie sont liées par une convention de non double imposition.

 Retraite

Pourquoi pas une retraite dans un pays où le cout de la vie reste très abordable où la nature varie  des forêts aux plaines et lacs avec de beaux châteaux et impliquant une vie plus calme dans ce pays dont on dit que les habitants sont les plus latins des slaves !

La République slovaque faisant partie de l’Union européenne (UE), l’existence de règlements communautaires a pour effet d’apporter certaines garanties juridiques au ressortissant français qui souhaite résider dans cet Etat membre ou y passer leur retraite.

Pour toute démarche relative à votre retraite (relevé de carrière, calcul du montant de la retraite, liquidation de la retraite, problème de versement de la retraite.…), il faut écrire directement à votre caisse de retraite.

En effet, le service consulaire ne peut pas délivrer les documents constitutifs d’un dossier de retraite et ne peut pas apporter lui-même une solution à un problème qui toucherait à votre pension (problème de versement notamment) qui relève des caisses de retraite.

Lire la suite
Publicité
Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE