Suivez nous sur

Portrait de la semaine

La France et son aura romantique en Bulgarie

Français à l'étranger

Publié

le

Alexandre Levy a d’abord été journaliste au Monde pour lequel il a couvert l’affaire Halimi puis il est devenu chef de service à l’hebdomadaire Courrier International.

Après avoir effectué plusieurs reportages en Bulgarie, il a décidé de s’y installer en famille, sans regret : «nous n’avons pas manqué de rencontrer des personnes et des réflexes extraordinaires, de vraies perles qui font que ce séjour bulgare ait tout son sens.» Les Français bénéficient encore d’une aura quelque peu romantique en Bulgarie, pays francophone et francophile. Mais cette image a beaucoup évolué aussi. Un expatrié français se doit obligatoirement de parler l’anglais. En termes d’affaires, le «business as usual» a tout son sens, malgré des pratiques locales souvent mises à l’index par les autorités européennes. Le népotisme, la corruption et les alliances douteuses pour réussir en Bulgarie ne sont pas uniquement des légendes bruxelloises ! «Les affaires qui marchent, poursuit-il, sont celles des grands groupes internationaux (Carrefour…) et des PME originales, qui vont des nouvelles technologies à la boulangerie.» Dans tous les cas, un partenaire local, à la fois bien implanté, fiable et honnête, est indispensable.

Lui écrire alexandre.levy@courrierinternational.com

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE