Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Fès, l’alternative à Rabat

Français à l'étranger

Publié

le

On ne sait par quel bout prendre Fès, ville impériale et fortifiée, incontournable, classée à l’UNESCO, avec ses palais, ses riads, les 10 000 ruelles de son ancienne médina qui en font la plus grande zone piétonne au monde.

«C’est une ville active où tout se mélange, s’enthousiasme Myriam Benkerroum, de l’artisanat traditionnel au contemporain, avec les spécialités culinaires, les saveurs et les couleurs des souks au son de la musique orientale.» On vient de célébrer l’ouverture de l’Université euro-méditerranéenne, qui accueillera à terme plus 2 000 étudiants internationaux. A 1H30 de Rabat, Fès dispose aussi d’un aéroport ultramoderne qui dessert de nombreuses villes françaises comme Paris, Toulouse, Bordeaux, Nantes ou Lyon. Myriam Benkerroum y vit depuis une dizaine d’années. Après une carrière de chef d’entreprise et un passage par Chicago, elle a suivi son fils aîné au Maroc. «Avec un groupe d’investisseurs français, il a créé le tennis club de Fès. Je l’ai accompagné dans son développement et j’ai ouvert moi-même une maternelle, l’«école européenne de Fès», qui accueille de nombreux enfants francophones.» Fès est une ville jeune et dynamique.

Lui écrire myriambenkerroum@gmail.com

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE