Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Au chevet des « pépénadores » de Mexico

Français à l'étranger

Publié

le

Jean-Yves Krummenacher mène avec le fonds écosystème de Danone un ambitieux projet destiné à améliorer la vie de ces familles qui vivent du tri et du recyclage des déchets.

Combien sont-ils ? Cent mille, deux cent mille ? Invisibles et pourtant maillon-clé de l’économie du pays : les « pépénadores », ces petites gens dont le labeur consiste à fouiller les ordures pour en retirer les bouteilles de plastique ou de verre, morceaux d’aluminium ou de carton qu’elles revendront contre quelques pesos à des sociétés de recyclage. « Ces populations vivaient dans des conditions d’hygiène et de sécurité épouvantables, se souvient Jean-Yves Krummenacher, le Français engagé dans l’aventure. Alors on leur a construit des plateformes où ils peuvent trier sans risque. »  Sous son autre casquette, directeur commercial pour les eaux minérales Danone, Jean-Yves Krummenacher dirige une équipe de 1.600 commerciaux. « Au Mexique, explique-t-il, il n’y a quasiment pas de grandes surfaces. Les gens font leurs courses dans de toutes petites épiceries qu’il faut approvisionner une à une dans un pays qui fait 4.000 kilomètres du nord au sud ! »

Lui écrire jean-yves.krummenacher@danone.com

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE