Suivez nous sur

Portrait de la semaine

Des imprimantes 3D en Argentine

Français à l'étranger

Publié

le

Parti en 2014 de France avec 800 euros en poche, Laurent Rodriguez a trouvé la clé du succès. Il a terminé l’année 2017 avec plus de 300 000 euros de chiffre d’affaires.

L’entrepreneur originaire de Toulouse a fondé voici trois ans Trideo, une société implantée à Buenos Aires spécialisée dans la conception et la vente d’imprimantes 3D. Après un bref passage en Inde, comme VIE chez Saint-Gobain, le Français change de cap pour l’Argentine en 2013. Après des débuts difficiles, le Français parvient en 2016 à lancer véritablement son projet : celui de développer une imprimante 3D en forme de kit Do It Yourself (DIY), le premier d’Amérique latine. Dans le même secteur, son autre idée plus prometteuse selon lui, concerne la bio-impression. «Mes projets me mènent par exemple dans des prisons argentines, explique-t-il, où je forme des détenus sur l’utilisation de l’impression 3D.» La même année, l’ambassadeur des États-Unis en Argentine l’invite à présenter sa start up à John Kerry, alors secrétaire d’État américain. Une rencontre qui lui a donné des ailes : «Dans un premier temps, ces imprimantes étaient destinées au marché argentin, explique Laurent Rodriguez, mais mon objectif est aujourd’hui d’exporter l’activité au Brésil et plus généralement sur tout le continent sud-américain.»

Lui écrire laurent@trideo3D.com

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE