fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Marie-France Cathelat, une péruvienne d’adoption

Avatar

Publié

le

Marie-France est une personnalité incontournable de la communauté française installée à Lima. Comme beaucoup d’autres expatriés, c’est l’amour qui l’a poussée à traverser l’Atlantique. « Mon père était ingénieur spécialisé dans les catenaires et les lignes à haute tension. J’ai donc voyagé toute mon enfance au gré de ses contrats : Maroc, Mexique, Pérou, Inde… J’ai aimé ces pays. Et puis, très jeune, je suis tombée amoureuse d’un Péruvien et je l’ai suivi dans son pays. » La vie auprès de cet homme d’affaires et politicien important la fait se plonger totalement dans son pays d’adoption. Elle y ouvre tout d’abord une librairie française puis, de retour d’exil (son mari ayant dû quitter le pays durant la dictature du général Francisco Morales Bermudez Cerruti), elle monte un projet d’art conceptuel sur la condition de la femme au Pérou. Elle fonde aussi une ONG pour prévenir les handicaps et la violence, au moment où le Sentier lumineux commet de nombreuses exactions contre des civils. Elle s’appuie notamment sur des groupes de femmes organisées par quartiers et très actives  pour obtenir diverses ressources, des soutiens…

Après la mort de son premier époux, Marie-France suit des études pour devenir psychothérapeute et elle choisit de s’investir davantage auprès de la communauté française, avec son nouvel époux, sculpteur péruvien. « J’ai repris le flambeau de l’Union des Français de l’étranger péruvien, en 2009. A l’époque, il n’y avait pas beaucoup de membres et peu d’activités. J’ai ouvert une permanence chaque mercredi à l’ambassade pour recevoir tous les Français qui le souhaitent. Ils ont souvent besoin d’aide dans leurs relations avec l’administration française, qui ne les traite pas très bien ! C’est toujours très compliqué de les joindre pour résoudre un problème de pension, de sécurité sociale… J’organise aussi chaque année une fête française du pain qui attire des milliers de personnes durant 2 jours dans le quartier de Miraflores. Cette année, nous allons la faire à Barranco. En 2017, nous avions pu faire venir Régis Ferré de l’école Ferrandi, nous voudrions faire venir un boulanger français réputé cette année aussi. Mais nous sommes à la recherche d’un sponsor pour son billet d’avion ! »

Marie-France déborde d’énergie et d’idées. On peut d’ailleurs retrouver toutes ses activités proposées sur la page web de l’UFE suivie par quelque 16 000 internautes !

 

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

FERMER
CLOSE