fbpx
Suivez nous sur

Actualités internationales

Coronavirus : les derniers conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay

Français à l’étranger partage les informations mises à jour entre le 5 et le 10 août par le Quai d’Orsay concernant l’évolution des mesures prises dans de nombreux pays pour faire face à la crise sanitaire liée au coronavirus et les contacts utiles dans ces pays.

Français à l'étranger

Publié

le

Ces informations concernant chaque pays, publiées sur le site diplomatie.gouv.fr, sont classées par ordre alphabétique :

Bahreïn

L’entrée sur le territoire bahreïnien par l’aéroport de Bahreïn ou par voie routière est interdite pour le moment, à l’exception des ressortissants bahreïniens et des étrangers titulaires d’un permis de résidence ou, par exception, d’un e-visa.

Il convient, compte tenu des règles mises en place par les autorités bahreïniennes, de reporter les voyages à Bahreïn. Les autorités bahreïniennes, ont mis en place un dispositif très renforcé de contrôle à l’arrivée à Manama destiné aux personnes qui remplissent les conditions pour se rendre à Bahreïn (à ce stade uniquement les Bahreïniens et étrangers résidents). Ce dispositif comprend :

  • à l’arrivée à l’aéroport, un test systématique de dépistage payant (30 BHD),
  • le port obligatoire au poignet d’un bracelet de géo-localisation (fourni à l’aéroport),
  • le chargement obligatoire de l’application « BeAware Bahrain »,
  • hors de l’aéroport, le respect, vérifié notamment par des appels téléphoniques et l’envoi régulier de selfies, d’une période obligatoire d’isolement de 10 jours à l’issue de laquelle un nouveau test, « de sortie » payant (30 BHD), est obligatoire.

Cambodge

Depuis le 20 mai 2020, les autorités cambodgiennes ont abrogé l’interdiction d’entrée aux personnes en provenance de l’Iran, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, la France et des États-Unis. Néanmoins des conditions très strictes d’entrée sur le territoire cambodgien sont mises en place.

Tout étranger souhaitant venir au Cambodge doit obtenir au préalable un visa d’entrée au Cambodge, et doit se rapprocher, avant le départ, de l’ambassade du Cambodge de son pays de résidence, pour déposer une demande de visa ou pour s’assurer que son voyage est possible s’il dispose déjà d’un visa cambodgien en cours de validité. Les autorités cambodgiennes ne délivrent plus de visas à l’arrivée et ne délivrent plus de e-visa (en ligne) jusqu’à nouvel ordre.

Les voyageurs doivent être munis de l’original d’un certificat médical délivré par les autorités sanitaires agréées par le gouvernement du pays d’origine dans les 72 heures précédant l’arrivée au Cambodge, certifiant qu’ils ne sont pas positifs à la covid-19 (document rédigé en français et si possible en anglais, signé par un médecin et tamponné par l’organisme émetteur).

Les voyageurs doivent être munis de la preuve de la souscription d’une police d’assurance covid-19 attestant d’une couverture médicale minimale de 50 000 USD. Ils sont également tenus de respecter les mesures sanitaires déterminées par le gouvernement cambodgien.

De plus, tous les étrangers arrivant au Cambodge sont tenus de déposer 2000 USD de caution à l’aéroport, en espèces ou par carte bancaire, afin de payer les frais de tests et prévenir d’éventuelles dépenses médicales et autres frais de quarantaine. Le solde non utilisé de cette somme est remboursé après le test permettant de sortir de quatorzaine, s’il est négatif (exemption pour les détenteurs d’un visa A ou B).

Le parcours à suivre obligatoirement à l’arrivée par tous les voyageurs est détaillé sur le site de l’ambassade de France au Cambodge.

Les voyageurs d’affaires, investisseurs, employés d’entreprises basées au Cambodge, experts, travailleurs qualifiés, techniciens, ainsi que leurs familles bénéficient de facilités via un système de parrainages / invitations. Le ministère de la Santé a élaboré de nouvelles règles visant à faciliter l’entrée sur le territoire cambodgien pour ces catégories de voyageurs, ainsi que les membres de leur famille. Les facilités accordées sont détaillées sur le site de l’ambassade de France au Cambodge.

Chypre

Les voyageurs en provenance de France peuvent entrer à Chypre, à condition d’obtenir au préalable un « CyprusFlightPass » et un test PCR négatif datant de moins de 72 heures.

Le gouvernement de la République de Chypre n’autorise plus le passage du Nord vers le Sud et du Sud vers le Nord. Seuls les ressortissants chypriotes et les résidents sont autorisés à traverser la ligne verte, sous réserve de présenter un test Covid-19 négatif de moins de 72 heures.

Egypte

Depuis le 1er juillet, l’Égypte a repris ses liaisons aériennes en provenance et à destination de l’étranger. A partir du 15 août 2020, il est obligatoire de présenter un test PCR négatif pour pouvoir entrer sur le territoire égyptien.

Cette mesure concerne tous les voyageurs non-égyptiens. Le test doit avoir été réalisé dans les 72 heures avant l’arrivée en Egypte.

Sont exemptés de cette obligation de présentation d’un test PCR négatif :

  • les touristes arrivant directement à Sharm el Sheikh, Taba, Hurghada, Marsa Alam et Marsa Matrouh,
  • les passagers en transit dans les aéroports égyptiens.

Haïti

L’état d’urgence sanitaire est désormais levé en Haïti. Les dispositions du décret du jeudi 21 mai 2020 sur le respect des mesures barrières « en tout lieu et en toutes circonstances » restent applicables.

L’aéroport de Port-au-Prince est ouvert. Tout voyageur souhaitant se rendre en Haïti devra être en possession d’un test covid PCR négatif de moins de 72 heures. A défaut, le passager devra effectuer une période de quarantaine de quatorze jours dans le lieu de son choix, dont il devra donner l’adresse aux autorités à son arrivée à l’aéroport.

Iran

A partir du 5 août, les autorités iraniennes mettent en place de nouvelles mesures pour tous les voyageurs arrivant en Iran par voie aérienne, terrestre et maritime :

• les voyageurs doivent remplir, avant leur arrivée en Iran, un formulaire de déclaration et d’engagement, qui doit être remis aux agents iraniens à l’arrivée ;
• tous les passagers âgés de plus de 2 ans arrivant en Iran, doivent avoir fait l’objet d’un test PCR dans les 96 heures précédant le vol, et remettre les résultats négatifs du test (en anglais) aux représentants du ministère de la Santé présents à l’arrivée ;
• un dépistage sera aussi effectué pour tous les voyageurs au moment de l’arrivée. Voir les conditions sur le site Internet de l’ambassade de France en Iran ;
• le port du masque est obligatoire dans l’avion et à l’aéroport ;
• la délivrance de visas touristiques pour l’Iran est suspendue à compter du 1er août.

Kazakhstan

L’accès au territoire du Kazakhstan est interdit aux étrangers, sauf exceptions.

Un certificat de test de dépistage négatif du virus, datant de moins de cinq jours avant le franchissement de la frontière, peut être demandé ; les voyageurs ne disposant pas d’un tel certificat seront placés en quarantaine pendant quarante-huit heures en vue de procéder à un examen de dépistage du virus. L’obligation de disposer d’un visa, y compris pour les séjours de moins de trente jours, a été rétablie jusqu’au 1er novembre. Il est recommandé aux voyageurs de prendre contact avec la section consulaire de l’ambassade du Kazakhstan de leur pays de résidence afin d’obtenir des informations actualisées sur les modalités d’accès au territoire du Kazakhstan.

Maroc

Les autorités marocaines ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France.

L’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 10 septembre (cette mesure est reconductible). Les autorités ont annoncé l’ouverture des frontières à partir du 14 juillet minuit, pour permettre le retour au Maroc de leurs propres ressortissants et des résidents étrangers résidant au Maroc. Deux tests Covid (PCR et sérologique) datant de moins de 48 heures doivent être présentés à l’enregistrement.

Ces nouvelles mesures ne rétablissent pas les liaisons aériennes et maritimes régulières entre la France et le Maroc, dans les deux sens. Les vols de retour se poursuivent, pour les ressortissants de passage au Maroc et les personnes quittant définitivement le Royaume.

Népal

Compte tenu de l’évolution de la situation, les autorités locales ont annoncé depuis le 21 juillet la levée du confinement et la reprise progressive des activités.

Néanmoins, de nouvelles mesures de restrictions sont entrées en vigueur à compter du 6 août dans les trois districts de la vallée de Katmandou (Katmandou, Lalitpur, Bhaktapur), et dans tous les districts présentant plus de 200 cas de contamination :
• circulation alternée des véhicules (plaques paires/ impaires),
• interdiction de circuler entre 21 heures et 5 heures,
• interdiction pour les véhicules de transport de passagers d’entrer dans la vallée de Katmandou entre 19 heures et 7 heures.

A compter du 17 août, les transports en commun terrestres interrégionaux et les transports aériens internes et internationaux sont autorisés à reprendre leur activité.

Sortie du territoire népalais :

Jusqu’au 17 août, seuls des vols charter peuvent être opérés. Il convient de suivre les informations mises en ligne, notamment sur les réseaux sociaux, par les opérateurs privés et de se renseigner auprès des compagnies ou agences de voyage sur les vols proposés.

Pour toute question sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

Norvège :

A partir du 7 août à minuit, la Norvège déconseille les voyages non essentiels vers la France. La France est désormais classée “rouge” sur la carte de l’Institut norvégien de santé publique (FHI). A partir de cette date, toute personne arrivant de France en Norvège devra effectuer une quarantaine de 10 jours.

Plus d’informations sur le site de FHI (Institut norvégien de santé publique).

S’agissant des vols, contacter directement les compagnies aériennes pour connaître l’état du trafic et les possibilités.

En Norvège, les lignes d’information de l’institut de la santé publique (+47 81 55 50 15) et de la commune d’Oslo (+47 21 80 21 82) restent ouvertes. En cas de symptômes, les autorités sanitaires demandent de ne pas appeler les urgences (113), mais le 116 117 ou le médecin traitant.

Sierra Leone

Le Président de la République a décrété le 24 mars l’état d’urgence pour une durée de 12 mois. Après une fermeture de plusieurs mois, l’espace aérien sierra léonais a désormais rouvert. Les frontières terrestres restent quant à elles fermées à ce stade pour les voyageurs.

Tous les voyageurs à destination de la Sierra Leone doivent présenter à l’embarquement et à l’arrivée un résultat de test PCR Covid négatif de moins 72h, un formulaire de santé dûment complété et une preuve de paiement pour les tests Covid qui seront pratiqués à l’arrivée. Les informations, le prépaiement des tests et le téléchargement des documents nécessaires sont disponibles sur le site gouvernemental www.travel.gov.sl . A l’arrivée, tous les passagers sont soumis à la fois à un test PCR Covid classique et à un test à diagnostic rapide (TDR). Les passagers dont le résultat à ce dernier test sera négatif seront laissés libres de leurs mouvement dans l’attente du résultat du test PCR. Les passagers dont le résultat TDR sera positif seront confinés à leurs frais dans un hôtel dans l’attente du résultat du test PCR. Les passagers dont le test PCR sera positif seront contactés par les autorités sanitaires pour une prise en charge dans un centre de traitement. Les passagers ayant voyagé sur des sièges à proximité des cas testés positifs seront également contactés pour une mise en quarantaine à domicile et un suivi sanitaire.

Suisse

Le 15 juin, les restrictions d’entrée ont été levées à toutes les frontières terrestres et aériennes de la Suisse pour les ressortissants des États membres de l’Union européenne (UE), de l’Association européenne de libre-échange (AELE) et du Royaume-Uni.

Voir le site de l’OFSP pour toute question

Mesures restrictives :

Les voyageurs en provenance des zones à risque définies par l’Office fédéral de la santé publique OFSPdoivent observer une période de quarantaine. Les voyageurs en transit de moins de 24h ne sont pas soumis à cette obligation.

Demandes et procédures :

Le 6 juillet 2020, les restrictions en matière d’admission liées au coronavirus ont été intégralement levées pour les ressortissants d’États tiers qui souhaitent accomplir un séjour avec activité lucrative, ainsi que pour ceux qui souhaitent séjourner plus de 90 jours sans activité lucrative (retraités, séjour pour traitement médical…). Les cantons traitent à nouveau ce type de demandes dans le cadre des dispositions ordinaires du droit des étrangers.

Les écoliers étrangers et les étudiants en provenance d’États tiers peuvent être admis pour des formations et des formations continues d’une durée supérieure à 90 jours si les conditions ordinaires requises sont remplies.

L’octroi de visas C et D reste suspendu.

Plus d’information sur les conditions d’entrée en Suisse sur le site de l’OFSP.

Tonga :

L’état d’urgence est en vigueur jusqu’au 31 août (cette mesure peut être prolongée). Un couvre-feu est en vigueur de minuit à 5 heures. D’autres mesures peuvent être mises en œuvre en fonction de l’évolution de la situation.

Il convient de noter que :
• seuls les citoyens tongiens et les résidents aux Tonga sont autorisés à entrer aux Tonga mais doivent préalablement s’enregistrer (cf. site des autorités locales).
• Tout autre voyageur international doit être approuvé par le ministère de la Santé et le ministère des Affaires étrangères et détenir un visa de travail valide.
• Tous les voyageurs doivent avoir effectué un test covid-19 et disposer d’un certificat médical prouvant qu’ils ne sont pas contaminés par la covid-19 dans les trois jours précédant leur arrivée aux Tonga.
• Tous les voyageurs arrivant aux Tonga doivent subir une quarantaine de 14 jours à Tongatapu et se conformer à toutes les instructions émises par le ministère de la Santé, avant de pouvoir entrer sur le territoire des Tonga.
• A l’arrivée sur le territoire, tous les voyageurs doivent compléter un document d’information.
• La capacité de confinement est, pour l’instant, limitée à 150 personnes.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR