fbpx
Suivez nous sur

Actualités politiques

Les conseillers des Français de l’étranger à l’heure des retrouvailles

La 33ème session de l’Assemblée des Français de l’Etranger se tiendra toute la semaine à Paris. Retour sur la première journée de cette session chahutée par la crise sanitaire.

Leslie Fauvel

Publié

le

Alors que sa 32ème session, qui devait se tenir en mars, avait été annulée pour cause de crise sanitaire liée au coronavirus, l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) a décidé de maintenir sa nouvelle session en ce début octobre. Etant donné les difficultés des déplacements internationaux, seule une petite trentaine des 90 conseillers consulaires de l’Assemblée ont pu se rendre dans la capitale française. Le coup d’envoi a été lancé par Martine Schoeppner, vice-présidente du bureau de l’AFE (circonscription Allemagne, Autriche, Suisse, Slovaquie, Slovénie), en lieu et place de son président, Marc Villard, resté au Vietnam où il réside.

> Le bilan du secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne

Cette première journée a été inaugurée par Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, qui a salué les retrouvailles de cette “grande famille des conseillers des Français de l’étranger”. Le secrétaire d’Etat a salué les 350 agents consulaires qui ont été touchés par la Covid-19. Son intervention fut pour lui l’occasion de dresser le bilan de l’action gouvernementale depuis le début de la crise sanitaire et de l’aide apportée aux ressortissants français hors de France. Ainsi, il a chiffré à 370 000 le nombre de Français de passage à l’étranger qui ont pu regagner l’Hexagone grâce aux autorités françaises. Ces dernières n’ont selon lui pas ménagé leurs efforts, entre négociations avec les autorités locales et organisation logistique parfois hors normes.

> L’aide en chiffres

Il a par ailleurs décliné les montants débloqués par la France pour les Français résidant à l’étranger: 20 millions d’euros ont été consacrés au volet sanitaire (rapatriements, hospitalisations etc.) et l’enveloppe des crédits de bourses scolaires a été augmentée de 50 millions d’euros. Ainsi, au 30 septembre 2020, 22 300 demandes de bourses scolaires ont été validées.

Quant à l’aide sociale exceptionnelle de 50 millions d’euros débloquée pour les Français de l’étranger en difficulté, Jean-Baptiste Lemoyne a admis que seuls 6500 Français en ont bénéficié pour un montant d’environ un million d’euros. Il note néanmoins que le nombre de demandes a significativement augmenté ces dernières semaines, passant de 630 nouveaux bénéficiaires par semaine en septembre contre 230 au cours de l’été.

La fameuse garantie d’Etat octroyée à l’AFD et à Proparco pour venir en aide aux entreprises en Afrique, censée atteindre un montant de 160 millions d’euros, devrait être mise en place d’ici la fin de l’année, soit six mois après avoir été votée par l’Assemblée nationale.

Le secrétaire d’Etat a été interrogé par plusieurs conseillers consulaires sur les sommes allouées par le gouvernement français. Gérard Signoret (Amérique latine et Caraïbes) a notamment plaidé la cause des entrepreneurs français de l’étranger qui souhaiteraient bénéficier de prêts à taux zéro, tandis que Mehdi Benlahsen (péninsule ibérique) a regretté les coupes budgétaires dans les services publics ainsi que le manque de réactivité de l’Etat, notamment lors de l’annulation en mai des élections des conseillers consulaires à peine quelques jours avant leur tenue.

Lire la suite
Publicité
Cliquer pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Newsletter

En indiquant vos informations ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR