fbpx
Suivez nous sur

Etudier et travailler

Tour d’Europe de l’emploi : Irlande

L’Irlande est l’une des économies les plus ouvertes au monde. C’est une destination populaire pour de nombreux Français, présents majoritairement à Dublin, et à Cork, au sud du pays.

Publié

le

Tour-dEurope-de-lemploi-Irlande

Le pays est très tourné vers le monde et dépendant du commerce international. Le critère de la langue est bien sûr la première condition à remplir pour accéder à un poste et la maîtrise de l’anglais est évidemment incontournable, même si, officiellement, l’irlandais est considéré comme la première langue officielle. Cette maîtrise de l’anglais, et si possible d’une autre langue, est d’autant plus nécessaire au regard du lien de l’Irlande avec les échanges internationaux, sur le plan du commerce ou des échanges financiers.

Où travailler

Le pays est en demande de professions médicales, scientifiques (chimistes, biochimistes) et d’ingénieurs. L’Irlande recherche également des chefs de projet dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des développeurs. Son lien avec la finance internationale est aussi vecteur d’emplois potentiels.

Certains secteurs sont des niches, par exemple dans le domaine de la fabrication de dispositifs médicaux qui recrutent des techniciens spécialisés (dispositifs injectables pour diabétiques, lentilles de contact…). Les plus gros recruteurs restent cependant les entreprises internationales qui ont installé leurs sièges européens en Irlande. Ces entreprises – Yahoo, Google, Facebook, Twitter – se sont implantées dans le pays pour sa fiscalité avantageuse. Elles cherchent principalement des ingénieurs ou des commerciaux. Ces grands groupes recrutent également de nombreux profils francophones tout au long de l’année sur des postes de commerciaux, supports ou en marketing.

Les Français travaillent en outre dans le tourisme, qui reste un secteur important de l’économie irlandaise. Enfin, de nouveaux secteurs développent aujourd’hui leurs activités, comme celui de la valorisation des déchets, de l’agri-agro (agriculture et agroalimentaire), ou encore des jeux vidéo.

Comment trouver un emploi

Vous pouvez consulter les services de Pôle emploi en France pour trouver des offres en Irlande. En tant que ressortissant de l’Espace économique européen (EEE), vous avez par ailleurs accès gratuitement aux services de l’agence de l’emploi irlandais qui donne accès à de nombreuses offres d’emploi.

Vous pourrez également trouver offres d’emploi et des conseils sur les sites suivants :

Enfin, pour toutes informations supplémentaires, la Chambre de commerce France-Irlande dispose d’une page spécifique qui répond aux principales questions des Français arrivant dans le pays. La Chambre organise également des journées d’implantation.

Pour les jeunes

Si vous souhaitez effectuer un stage ou un apprentissage en Irlande, il faudra passer par The Further Education and Training Authority, autorité pour la formation continue. Ce dispositif gère le suivi des apprentis et accompagne les jeunes souhaitant effectuer un stage en entreprise. Si le monde anglophone vous intéresse, vous pouvez vous renseigner sur le dispositif du Centre d’échanges internationaux (CEI). L’organisme propose des stages ou des échanges dans des pays anglo-saxons, orientés spécialement pour les jeunes. Il propose des conseils pratiques, offres d’emploi ou de stage en Irlande. Ce dispositif prévoit tout un suivi, propose des stages, des cours d’anglais et même un hébergement. Il est à noter que ce dispositif est payant, les stages découverte peuvent aller de deux à huit semaines pour un coût allant de 400 à 2 300 euros pour l’offre complète.

Entreprendre

Avec le Brexit en toile de fond, l’Irlande se tourne de plus en plus vers le continent européen pour son commerce extérieur. La France, par sa position géographique, peut se révéler devenir un très bon partenaire économique. Ici, la création d’une société est très peu coûteuse (moins de 400 €), elle s’effectue en à peu près une semaine, il n’y a aucun capital à prévoir, déposer et libérer, et il n’y a pas de taxe professionnelle.

Les start-up sont une option soutenue : elles se voient proposer en Irlande des formules simplifiées lors de leur création, le statut d’auto-entrepreneur est également attractif, l’impôt sur les sociétés est seulement à 12,5%… Le pays offre également un cadre fiscal intéressant pour la propriété intellectuelle – la Knowledge Development Box –, qui propose un taux d’imposition de 6,25%.

Les entreprises françaises ne s’y sont d’ailleurs pas trompées puisqu’elles sont près de trois cents à avoir ouvert une filiale en Irlande. Elles ont investi les secteurs de l’assurance, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, la finance et les infrastructures.

Pour installer votre entreprise en Irlande, vous pouvez de nouveau vous faire aider par la CCI France-Irlande. Celle-ci vous fournira de nombreux conseils sur le marché, ses usages et les secteurs en développement. Le dispositif peut également vous aider à effectuer vos démarches administratives pour faciliter votre installation dans le pays. La chambre de commerce sert également d’intermédiaire entre votre entreprise et des experts locaux qui pourront vous aider à vous développer. Elle dispose également d’une panoplie d’outils tels que l’organisation de voyages d’affaires, des programmes de rendez-vous personnalisés ainsi qu’un service d’implantation.

Enfin, deux organismes locaux proposent des aides à la création d’entreprise, l’office national pour la promotion et le développement de l’investissement direct étranger (IDA Ireland) et l’organisme irlandais chargé du développement du commerce et de la technologie (entreprise Ireland). Au total, ce sont plus 170 aides gouvernementales qui ont été délivrées aux start-up et aux PME en Irlande, y compris des subventions locales.

Contexte administratif

Les citoyens européens n’ont pas besoin de visa pour s’installer en Irlande, ni de permis de travail. Il faut néanmoins posséder un numéro personnel pour le service public (PPS) qui vous servira dans l’ensemble des démarches à suivre. Pour rester en Irlande au-delà de trois mois, vous devrez avoir un emploi ou prouver que vous avez des ressources suffisantes pour vivre.

La semaine de travail peut aller de 39 à 48 heures en moyenne pour un salaire minimum de 1656,20 euros (source Eurostat au 1er juillet 2019). Il est également assez facile de se loger en Irlande, sauf à Dublin où les prix des logements flambent en raison du manque de logements vacants. En général, les appartements sont loués meublés. Les colocations sont fréquentes, à Dublin il faut compter 600 euros/mois pour une chambre dans un appartement commun, le double pour un studio. Il est à noter que ces prix sont des estimations basses. En 2020, Dublin est devenue la ville la plus chère en Europe pour les loyers.

Lire la suite
Publicité
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Tour d’Europe de l’emploi : Irlande -

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tendance

Français à l'étranger

GRATUIT
VOIR